Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°29

Décembre 2005

Manifestation Bar-le-Duc

Vos témoignages

Décembre 2005




Vous avez été des centaines à nous faire parvenir des témoignages. En voici quelques extraits.

Une manifestation comme ça, ça chauffe le cœur !

On sait que c’est fatigant, 10 heures en car en route pour Bar-le-Duc, faire le défilé avec ses banderoles, ses masques fantastiques, ses pancartes "fait main", écouter les porte-parole, parler avec des gens dans le cortège, faire le "die-in" sur la rue (ah...c’est reposant pour quelques minutes)... Ce n’est pas tout à fait pour notre plaisir qu’on a décidé d’y aller.

Les Corréziens sont partis en car à minuit de Tulle, avec des arrêts pour collecter des gens de la Haute-vienne et de la Creuse. Toujours dans le noir de la nuit.

Tout était là pour une joyeuse manifestation. Le soleil, la chaleur, beaucoup de gens qui vous donnent leur sourire. De la bonne musique.

Beaucoup de cars de partout de la France, qui se garent le long de l’Orne, la rivière de Bar-Le-Duc, qui sépare la ville renaissance de la ville plus moderne.

Puis le cortège se forme. On monte les rues de plus en plus hautes vers le Conseil général. Des grilles devant... qui enferment les gendarmes.

Pas de chance pour eux, ils n’avaient pas de travail. Bien qu’on dit qu’un journal a voulu inquiéter les habitants de Bar-le- Duc par dire que des "casseurs de vitrines" pouvaient faire des dommages dans la ville. On dit même que le mot "terroristes" était écrit. Mais pas du tout ! Tout le monde chez nous est non-violent. Nous sommes venus dire à notre manière, avec beaucoup de créativité, avec des devises originales, avec le slogan "N’empoisonnez pas la Terre !" de ne pas enfouir les déchets nucléaires. Et d’arrêter d’en produire !

Puis la descente par le boulevard principal. Au milieu du cortège, je ne pouvais pas voir la tête ni la queue. D’où sont venus tous ces gens, ces jeunes, des enfants avec mères ou grand-mères ? Ces milliers de femmes et hommes convaincus qu’on ne va pas tolérer l’enfouissement, ni à Bure, ni ailleurs ?

Devant la Préfecture l’action "Terre" : dépôt de sacs et pots de terre de toute la France avec leurs petites pancartes de leur région. Pour "ne pas empoisonner la terre !".

Merveilleux travail des grimpeurs pour le déploiement d’une immense banderole sur le bâtiment en face de la Préfecture. Des prises de parole concises et percutantes.

De retour chez nous en Corrèze tôt le matin du dimanche, on se disait à la prochaine !

Irma

Serez-vous là la prochaine fois ?

C’est un beau moment que j’ai partagé avec mon fils de trois ans, un beau moment qui donne l’énergie de continuer le combat et qui conforte dans nos idées.

Je rêve du jour où mes amis seront là aussi et du jour où les gens qui regardent depuis le trottoir passer le cortège oserons descendre dans la rue et emboîter le pas à la revendication d’un autre monde, un monde à échelle humaine qui ne remettra plus en cause la vie des générations futures.

Alors, serez-vous là la prochaine fois ? Les 15 et 16 avril 2006 à Cherbourg ?

Nathalie (Auvergne)

Ils se posent des questions

Ma belle-famille étant de Meuse... j’ai réussi à y emmener mon beau-père (élu meusien) et à semer le doute dans l’esprit de nombreux autres élus (petits) qui commencent sérieusement à se poser des questions sur le crédit qu’ils peuvent accorder à l’ANDRA, CEA, et aux instances gouvernementales chargées de ce dossier.

Mario

Couper la route à l’EPR

Manifestation digne et bien menée à Bar-le-Duc. Nous aurions pu, peut-être, venir plus nombreux des départements du sud... Surtout lorsqu’on pense à ITER qui va faire évidemment beaucoup de déchets ! Le plus urgent aujourd’hui, c’est de couper la route au nouveau programme EPR, par conséquent de dénoncer la future montagne de déchets à enfouir, à Bure ou ailleurs.

France


Un cortège impressionnant

Le cortège était impressionnant dans cette petite ville qui semblait comme éteinte, vidée de sa population. L’ambiance était très conviviale. L’organisation était parfaite, la responsabilité des manifestants exemplaire. Le déploiement disproportionné des forces de l’ordre participe de mon point de vue à l’absurdité de la filière nucléaire. Ce type de journée renforce notre militantisme de chaque jour et lorsque nous rentrons chez nous, nous sommes comme ressourcés et bien déterminés à ne pas baisser la garde.

Nicolas

Je suis plus optimiste

La mobilisation était bien plus forte que celle à laquelle je m’attendais ; la manif était très bien rythmée, les consignes claires.

Excellent, le groupe jazz sur le bus, le côté festif était tout à fait réussi.

Depuis, je suis plus optimiste : j’ai l’impression qu’on commence à être entendus maintenant ; les articles de presse nous sont plutôt favorables, et on va vraiment donner du fil à retordre à l’industrie du nucléaire.

Diane

Elargissons notre mouvement citoyen

Cela a été une belle journée. Le soleil a même été de la partie alors qu’il n’était pas prévu... Un signe fort pour un réel et profond changement de la politique énergétique de l’Etat nucléaire français et de tous ses bras armés civils et militaires. Il est toujours important de rappeler les liens "consanguins" et intrinsèques entre le nucléaire civil et le nucléaire militaire, deux volets d’un même mal français, d’une même absence de démocratie !

Cette journée était importante pour témoigner également de ma solidarité aux populations locales et aux élu(e)s qui portent la démarche référendaire.

Merci aux organisateurs-trices. j’ai beaucoup apprécié le côté unitaire de l’action... Il faut continuer dans ce sens.... Poursuivons, approfondissons, élargissons notre mouvement citoyen !

Hélène (Paris)

Bravo pour cette manifestation pleine d’espoir !

"Quelle était la plus grande menace à Bar-le-Duc : les déchets nucléaires ou la manifestation nationale ? Les militants venus de toutes les régions de France étaient plus dangereux que les déchets nucléaires. Pourquoi plus dangereux ? parce qu’on ne peut pas les enfouir. Si les déchets sont enfouis, ils seront oubliés, mais pas les militants. On ne pourra pas les faire taire, ni aujourd’hui ni demain.

Nous étions nombreux à Bar-le Duc pour dire avec force au lobby nucléaire et aux gens du pouvoir : "Sortons du nucléaire". "Faites-le et ça se fera".

Monseigneur Jacques Gaillot

La plus grand manifestation nationale jamais programmée en Meuse

Avec la "plus grande manifestation nationale jamais programmée en Meuse" (L’Est Républicain, 25.09.05), les antinucléaires ont réussi une manifestation non violente alors que "les commerçants avaient été exhortés à titre préventif et « anti casseurs » à fermer boutique".

Jean-Yvon (Bretagne)

Faut être un peu fada !

Faire 14 heures de route pour 3 heures sur place, faut être un peu fada quand même !

Belle manif, les rassemblements devant la Préfecture et le Conseil Général ont permis un effet de masse notoire et les commentaires de la presse sont unanimes sur la détermination des foules.

Maintenant, il faut que le rassemblement de Cherbourg soit encore autre chose et qu’on ne soit pas 5 ou 6 000 mais je n’ose donner un chiffre !!! A nous de préparer cette dernière étape.

Liliane (Normandie)


Une valse à 6000 cœurs

On était bien heureux avec vous tous, de poser l’acte de dire non à la mort, et oui à la vie !

Sur l’avenue, la prochaine fois, après l’allongement des corps, j’aimerais danser une valse à 6000 temps-6000 cœurs... 6000 poitrines qui se touchent pour 3000 couples régénérateurs d’espoirs...

Michel

Des policiers d’accord avec la manif

Ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’en parlant avec certains policiers municipaux, ils étaient tous d’accord avec la manif. J’ai même parlé avec une très jeune policière à qui on avait enlevé la thyroïde et qui était persuadée que cela venait de Tchernobyl. Elle devait prendre des pastilles à vie. J’ai rencontré d’autres personnes dans la même situation et une autre dans un bar qui a manifesté son approbation. Malheureusement, je ne l’ai pas comprise, car on lui avait enlevé les cordes vocales.

Michel

Une totale réussite

J’ai participé, avec quelques amis belges à la manifestation. En mon nom personnel et au nom de mes amis, je tiens à vous féliciter chaleureusement pour cette journée qui fut une totale réussite. Ce fut parfait tant par l’organisation, le sérieux, la part de fantaisie, la pertinence des messages, que par la participation et l’ambiance générale.

Avec toute mon amitié et mes remerciements,

A bientôt !

Paul
Rendez-vous les 15 et 16 avril 2005 à Cherbourg contre l’EPR

Renseignements sur www.stop-epr.org

Vous avez été des centaines à nous faire parvenir des témoignages. En voici quelques extraits.

Une manifestation comme ça, ça chauffe le cœur !

On sait que c’est fatigant, 10 heures en car en route pour Bar-le-Duc, faire le défilé avec ses banderoles, ses masques fantastiques, ses pancartes "fait main", écouter les porte-parole, parler avec des gens dans le cortège, faire le "die-in" sur la rue (ah...c’est reposant pour quelques minutes)... Ce n’est pas tout à fait pour notre plaisir qu’on a décidé d’y aller.

Les Corréziens sont partis en car à minuit de Tulle, avec des arrêts pour collecter des gens de la Haute-vienne et de la Creuse. Toujours dans le noir de la nuit.

Tout était là pour une joyeuse manifestation. Le soleil, la chaleur, beaucoup de gens qui vous donnent leur sourire. De la bonne musique.

Beaucoup de cars de partout de la France, qui se garent le long de l’Orne, la rivière de Bar-Le-Duc, qui sépare la ville renaissance de la ville plus moderne.

Puis le cortège se forme. On monte les rues de plus en plus hautes vers le Conseil général. Des grilles devant... qui enferment les gendarmes.

Pas de chance pour eux, ils n’avaient pas de travail. Bien qu’on dit qu’un journal a voulu inquiéter les habitants de Bar-le- Duc par dire que des "casseurs de vitrines" pouvaient faire des dommages dans la ville. On dit même que le mot "terroristes" était écrit. Mais pas du tout ! Tout le monde chez nous est non-violent. Nous sommes venus dire à notre manière, avec beaucoup de créativité, avec des devises originales, avec le slogan "N’empoisonnez pas la Terre !" de ne pas enfouir les déchets nucléaires. Et d’arrêter d’en produire !

Puis la descente par le boulevard principal. Au milieu du cortège, je ne pouvais pas voir la tête ni la queue. D’où sont venus tous ces gens, ces jeunes, des enfants avec mères ou grand-mères ? Ces milliers de femmes et hommes convaincus qu’on ne va pas tolérer l’enfouissement, ni à Bure, ni ailleurs ?

Devant la Préfecture l’action "Terre" : dépôt de sacs et pots de terre de toute la France avec leurs petites pancartes de leur région. Pour "ne pas empoisonner la terre !".

Merveilleux travail des grimpeurs pour le déploiement d’une immense banderole sur le bâtiment en face de la Préfecture. Des prises de parole concises et percutantes.

De retour chez nous en Corrèze tôt le matin du dimanche, on se disait à la prochaine !

Irma

Serez-vous là la prochaine fois ?

C’est un beau moment que j’ai partagé avec mon fils de trois ans, un beau moment qui donne l’énergie de continuer le combat et qui conforte dans nos idées.

Je rêve du jour où mes amis seront là aussi et du jour où les gens qui regardent depuis le trottoir passer le cortège oserons descendre dans la rue et emboîter le pas à la revendication d’un autre monde, un monde à échelle humaine qui ne remettra plus en cause la vie des générations futures.

Alors, serez-vous là la prochaine fois ? Les 15 et 16 avril 2006 à Cherbourg ?

Nathalie (Auvergne)

Ils se posent des questions

Ma belle-famille étant de Meuse... j’ai réussi à y emmener mon beau-père (élu meusien) et à semer le doute dans l’esprit de nombreux autres élus (petits) qui commencent sérieusement à se poser des questions sur le crédit qu’ils peuvent accorder à l’ANDRA, CEA, et aux instances gouvernementales chargées de ce dossier.

Mario

Couper la route à l’EPR

Manifestation digne et bien menée à Bar-le-Duc. Nous aurions pu, peut-être, venir plus nombreux des départements du sud... Surtout lorsqu’on pense à ITER qui va faire évidemment beaucoup de déchets ! Le plus urgent aujourd’hui, c’est de couper la route au nouveau programme EPR, par conséquent de dénoncer la future montagne de déchets à enfouir, à Bure ou ailleurs.

France


Un cortège impressionnant

Le cortège était impressionnant dans cette petite ville qui semblait comme éteinte, vidée de sa population. L’ambiance était très conviviale. L’organisation était parfaite, la responsabilité des manifestants exemplaire. Le déploiement disproportionné des forces de l’ordre participe de mon point de vue à l’absurdité de la filière nucléaire. Ce type de journée renforce notre militantisme de chaque jour et lorsque nous rentrons chez nous, nous sommes comme ressourcés et bien déterminés à ne pas baisser la garde.

Nicolas

Je suis plus optimiste

La mobilisation était bien plus forte que celle à laquelle je m’attendais ; la manif était très bien rythmée, les consignes claires.

Excellent, le groupe jazz sur le bus, le côté festif était tout à fait réussi.

Depuis, je suis plus optimiste : j’ai l’impression qu’on commence à être entendus maintenant ; les articles de presse nous sont plutôt favorables, et on va vraiment donner du fil à retordre à l’industrie du nucléaire.

Diane

Elargissons notre mouvement citoyen

Cela a été une belle journée. Le soleil a même été de la partie alors qu’il n’était pas prévu... Un signe fort pour un réel et profond changement de la politique énergétique de l’Etat nucléaire français et de tous ses bras armés civils et militaires. Il est toujours important de rappeler les liens "consanguins" et intrinsèques entre le nucléaire civil et le nucléaire militaire, deux volets d’un même mal français, d’une même absence de démocratie !

Cette journée était importante pour témoigner également de ma solidarité aux populations locales et aux élu(e)s qui portent la démarche référendaire.

Merci aux organisateurs-trices. j’ai beaucoup apprécié le côté unitaire de l’action... Il faut continuer dans ce sens.... Poursuivons, approfondissons, élargissons notre mouvement citoyen !

Hélène (Paris)

Bravo pour cette manifestation pleine d’espoir !

"Quelle était la plus grande menace à Bar-le-Duc : les déchets nucléaires ou la manifestation nationale ? Les militants venus de toutes les régions de France étaient plus dangereux que les déchets nucléaires. Pourquoi plus dangereux ? parce qu’on ne peut pas les enfouir. Si les déchets sont enfouis, ils seront oubliés, mais pas les militants. On ne pourra pas les faire taire, ni aujourd’hui ni demain.

Nous étions nombreux à Bar-le Duc pour dire avec force au lobby nucléaire et aux gens du pouvoir : "Sortons du nucléaire". "Faites-le et ça se fera".

Monseigneur Jacques Gaillot

La plus grand manifestation nationale jamais programmée en Meuse

Avec la "plus grande manifestation nationale jamais programmée en Meuse" (L’Est Républicain, 25.09.05), les antinucléaires ont réussi une manifestation non violente alors que "les commerçants avaient été exhortés à titre préventif et « anti casseurs » à fermer boutique".

Jean-Yvon (Bretagne)

Faut être un peu fada !

Faire 14 heures de route pour 3 heures sur place, faut être un peu fada quand même !

Belle manif, les rassemblements devant la Préfecture et le Conseil Général ont permis un effet de masse notoire et les commentaires de la presse sont unanimes sur la détermination des foules.

Maintenant, il faut que le rassemblement de Cherbourg soit encore autre chose et qu’on ne soit pas 5 ou 6 000 mais je n’ose donner un chiffre !!! A nous de préparer cette dernière étape.

Liliane (Normandie)


Une valse à 6000 cœurs

On était bien heureux avec vous tous, de poser l’acte de dire non à la mort, et oui à la vie !

Sur l’avenue, la prochaine fois, après l’allongement des corps, j’aimerais danser une valse à 6000 temps-6000 cœurs... 6000 poitrines qui se touchent pour 3000 couples régénérateurs d’espoirs...

Michel

Des policiers d’accord avec la manif

Ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’en parlant avec certains policiers municipaux, ils étaient tous d’accord avec la manif. J’ai même parlé avec une très jeune policière à qui on avait enlevé la thyroïde et qui était persuadée que cela venait de Tchernobyl. Elle devait prendre des pastilles à vie. J’ai rencontré d’autres personnes dans la même situation et une autre dans un bar qui a manifesté son approbation. Malheureusement, je ne l’ai pas comprise, car on lui avait enlevé les cordes vocales.

Michel

Une totale réussite

J’ai participé, avec quelques amis belges à la manifestation. En mon nom personnel et au nom de mes amis, je tiens à vous féliciter chaleureusement pour cette journée qui fut une totale réussite. Ce fut parfait tant par l’organisation, le sérieux, la part de fantaisie, la pertinence des messages, que par la participation et l’ambiance générale.

Avec toute mon amitié et mes remerciements,

A bientôt !

Paul
Rendez-vous les 15 et 16 avril 2005 à Cherbourg contre l’EPR

Renseignements sur www.stop-epr.org



Thèmes
Luttes et actions