Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°33

Décembre 2006

Alternatives

Un gîte dans le vent

Décembre 2006




Perché à 1300 mètres d’altitude dans un village auvergnat, le gîte rural Les gentianes (*) est le dernier à avoir été électrifié “renouvelable” en 2005. Franck Laurent, le gérant, est fier de son nouvel équipement : une éolienne tripale de 5,50 mètres de diamètre (puissance 5 kW) sur un mat de 18 mètres, assistée par 3 kW de photopiles. Ce système bi-énergie charge une batterie, dont le courant continu de 48 V est transformé en courant alternatif 230 V par un onduleur. Un groupe électrogène de secours pallie les rares pannes simultanées de vent et de soleil. L’opération est financée par l’ADEME et la commune de Valcivières, propriétaire du gîte. EDF, gestionnaire de l’installation, l’entretient contre un forfait mensuel inférieur à 50 euros : dix fois inférieur à l’ancienne facture de fioul pour le groupe électrogène. Le gîte est équipé “basse consommation” (éclairage fluo). Franck reconnaît que produire son électricité fait prendre conscience qu’elle ne coule pas de source : “On apprend à la gérer au mieux, par exemple en attendant le vent pour faire une lessive plutôt que pomper les batteries.” L’éolienne est silencieuse, les clients s’intéressent. Franck en profite pour les sensibiliser à la maîtrise de l’énergie et aux énergies renouvelables !

(*) E-mail : les-gentianes-col-des-supeyres@wanadoo.fr

Perché à 1300 mètres d’altitude dans un village auvergnat, le gîte rural Les gentianes (*) est le dernier à avoir été électrifié “renouvelable” en 2005. Franck Laurent, le gérant, est fier de son nouvel équipement : une éolienne tripale de 5,50 mètres de diamètre (puissance 5 kW) sur un mat de 18 mètres, assistée par 3 kW de photopiles. Ce système bi-énergie charge une batterie, dont le courant continu de 48 V est transformé en courant alternatif 230 V par un onduleur. Un groupe électrogène de secours pallie les rares pannes simultanées de vent et de soleil. L’opération est financée par l’ADEME et la commune de Valcivières, propriétaire du gîte. EDF, gestionnaire de l’installation, l’entretient contre un forfait mensuel inférieur à 50 euros : dix fois inférieur à l’ancienne facture de fioul pour le groupe électrogène. Le gîte est équipé “basse consommation” (éclairage fluo). Franck reconnaît que produire son électricité fait prendre conscience qu’elle ne coule pas de source : “On apprend à la gérer au mieux, par exemple en attendant le vent pour faire une lessive plutôt que pomper les batteries.” L’éolienne est silencieuse, les clients s’intéressent. Franck en profite pour les sensibiliser à la maîtrise de l’énergie et aux énergies renouvelables !

(*) E-mail : les-gentianes-col-des-supeyres@wanadoo.fr



Thèmes
Energies renouvelables