Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN
FBFC : le premier producteur mondial de combustible nucléaire
Après enrichissement, l’uranium est acheminé vers le site de la FBFC (Franco-belge de fabrication du combustible), où il sera conditionné sous forme de pastille, puis placé dans des tubes, formant ainsi les barres de combustibles. FBFC, filiale d’AREVA, est le premier producteur mondial de (...)
Georges Besse II : l’enrichissement de l’uranium par centrifugation
L’uranium, à l’état naturel est trop pauvre en uranium 235 pour pouvoir être utilisé dans les réacteurs. Il doit donc être enrichi. En France, l’enrichissement est réalisé à l’usine George Besse, appartenant à AREVA, elle aussi située sur le site du Tricastin. L’installation George Besse I, qui a fonctionné (...)
Comurhex Pierrelatte : de l’UF4 à l’UF6
Après la première étape de transformation réalisée à Mavési, 60 tonnes d’UF4, en moyenne, sont acheminées quotidiennement par camion citerne sur le site du Tricastin. L’uranium rejoint tout d’abord l’installation Comurhex Pierrelatte pour être transformé en UF6. Qu’est ce que l’UF6 ? L’hexafluorure (...)
Comurhex Malvési : du yellow cake à l’UF4
Une fois arrivé dans les ports français, principalement au Havre, l’uranium poursuit son long et dangereux périple à travers l’hexagone. L’uranium acheminé vers la France arrive sous forme de « Yellow Cake », une pâte jaune de concentré d’uranium. Cet uranium concentré ne peut pas être directement utilisé (...)
#TITRE
La transformation de l’uranium en bref
L’uranium, après avoir été extrait de la roche dans des mines à l’étranger, subit, en France, une série de transformations sur plusieurs sites nucléaires, pour pouvoir être utilisé dans les réacteurs. Il est de nombreuses fois transformé et transporté, parcourant ainsi les routes et voies ferrées, d’une (...)