Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

3
mai
Projection


Mobilisations printemps 2018

Tchernobyl, le monde d'après

Paris (75002) - Ile-de-France


Jeudi 3 mai 2018


Espace Jean Dame 19 rue Léopold Bellan 75002 Paris

le 03 mai 2018 à 19h



Projection en présence de Monsieur Jacques Boutault, maire écologiste du 2ème arrondissement

Argument du film :

TCHERNOBYL, le monde d’après

Dans les territoires de Tchernobyl trente deux ans après l’accident, il y a de moins en moins d’enfants en bonne santé. Le nombre de malformations congénitales augmente ; les leucémies infantiles aussi. Beaucoup d’adultes encore jeunes sont atteints de cancers. L’Etat a tourné la page, laissant à de rares initiatives privées le soin de convaincre la population de ne pas faire de bêtises avec la radioactivité.

Les personnes qui s’impliquent ainsi sont assurément « les derniers liquidateurs », ceux qui luttent pour limiter les dégâts humains résultant de l’échec de la « liquidation », celle menée durant les premiers mois. Elles racontent comment Tchernobyl leur est tombé dessus, et témoignent de leur choix de vie au service des autres.

Le destin des habitants aurait été autre si leur protection avait été assurée durant les jours critiques. La leçon de cette histoire est terriblement banale : lorsque les responsables chérissent une cause, l’énergie atomique, ils en sous-estiment les risques et finissent par en nier les effets.

La bande annonce se trouve à :

http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=films-interviews-debats#bande_annonce_le_monde_d_apres

yaj.lenoir@free.fr

Projection en présence de Monsieur Jacques Boutault, maire écologiste du 2ème arrondissement

Argument du film :

TCHERNOBYL, le monde d’après

Dans les territoires de Tchernobyl trente deux ans après l’accident, il y a de moins en moins d’enfants en bonne santé. Le nombre de malformations congénitales augmente ; les leucémies infantiles aussi. Beaucoup d’adultes encore jeunes sont atteints de cancers. L’Etat a tourné la page, laissant à de rares initiatives privées le soin de convaincre la population de ne pas faire de bêtises avec la radioactivité.

Les personnes qui s’impliquent ainsi sont assurément « les derniers liquidateurs », ceux qui luttent pour limiter les dégâts humains résultant de l’échec de la « liquidation », celle menée durant les premiers mois. Elles racontent comment Tchernobyl leur est tombé dessus, et témoignent de leur choix de vie au service des autres.

Le destin des habitants aurait été autre si leur protection avait été assurée durant les jours critiques. La leçon de cette histoire est terriblement banale : lorsque les responsables chérissent une cause, l’énergie atomique, ils en sous-estiment les risques et finissent par en nier les effets.

La bande annonce se trouve à :

http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=films-interviews-debats#bande_annonce_le_monde_d_apres

yaj.lenoir@free.fr




Proposer votre événement