Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Areva et FFA

Stop au sponsoring de l’athlétisme français par AREVA




AREVA sponsorise l’athlétisme... pour qu’on puisse s’enfuir plus vite en cas de catastrophe nucléaire ?

participez à la cyberaction de protestation !

La Fédération Française d’Athlétisme (FFA) tient son Assemblée Générale financière le 24 avril 2010, au moment même où la catastrophe de Tchernobyl entre dans sa vingt-cinquième année. À cette occasion, le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce le financement de la FFA par AREVA, grand champion de la pollution radioactive. Au nom de la protection de la santé, la loi interdit aux marchands de tabac ou d’alcool de financer le sport. Mais pour le nucléaire, tout est permis, alors que rien n’est plus éloigné des bienfaits et des valeurs traditionnelles du sport que l’industrie nucléaire.

Où sont passées les valeurs du sport et de l’olympisme ? L’argent ne justifie pas tout ! La complaisance de la FFA est inacceptable, et nous invitons toutes les personnes attachées à l’éthique sportive à boycotter les événements sportifs sponsorisés par AREVA, et à faire savoir de quoi la FFA se rend complice.

Car l’industrie nucléaire est, responsable, entre autres, de contaminations à répétition des travailleurs du nucléaire, de leucémies infantiles à proximité de différentes installations nucléaires, ou de la contamination irréversible de l’environnement... et la liste est encore longue. L’industrie nucléaire veut profiter de l’image positive de l’athlétisme pour redorer son blason à peu de frais. L’athlétisme, catégorie reine du sport olympique ancien et moderne, ne raisonne ici que par l’argent, au point d’oublier ses valeurs fondatrices.

Une cyberaction de protestation démarre cette semaine auprès de Bernard Amsalem, président de la FFA. Vous voulez participer ? Voici le mode d’emploi...

Il s’agit d’envoyer un courrier électronique à l’adresse suivante :

ff@athle.org

Objet de votre courriel  : Assemblée générale financière de la FFA

Exemple de message à copier-coller :

À l’intention de Bernard Amsalem, président de la Fédération Française d’Athlétisme

Monsieur le Président,

La FFA organise cette année son Assemblée Générale financière au moment même où la catastrophe de Tchernobyl entre dans sa vingt-cinquième année. À cette occasion, je vous demande instamment de rompre tout lien avec votre actuel sponsor AREVA. L’athlétisme est un sport populaire, bien médiatisé, qui véhicule une image positive liée à la santé, à la forme et à la jeunesse. Mais cette image est gravement salie lorsqu’elle est associée à l’industrie nucléaire, qui est directement responsable de pollutions radioactives et d’atteintes graves à la santé humaine. À proximité des installations nucléaires, des convois de déchets radioactifs ou des lieux de stockage de ces déchets, les populations, les travailleurs et l’environnement sont exposés à des radiations extrêmement dangereuses pendant des centaines de milliers d’années.

Au travers de ce partenariat financier avec AREVA, votre fédération se rend complice d’une tentative de banalisation qui cherche à rendre sympathique la plus dangereuse des activités industrielles. Combien de temps encore allez-vous laisser AREVA s’acheter une respectabilité en ternissant l’image et l’éthique de votre fédération, de nos athlètes donc de notre pays, et du sport en général ? Avant que l’athlétisme français ne soit irréversiblement sali, je vous demande d’arrêter au plus vite ce partenariat contre-nature avec AREVA.

Je vous adresse mes salutations les plus respectueuses,

[Signez votre message avec vos nom, prénom et adresse]

AREVA sponsorise l’athlétisme... pour qu’on puisse s’enfuir plus vite en cas de catastrophe nucléaire ?

participez à la cyberaction de protestation !

La Fédération Française d’Athlétisme (FFA) tient son Assemblée Générale financière le 24 avril 2010, au moment même où la catastrophe de Tchernobyl entre dans sa vingt-cinquième année. À cette occasion, le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce le financement de la FFA par AREVA, grand champion de la pollution radioactive. Au nom de la protection de la santé, la loi interdit aux marchands de tabac ou d’alcool de financer le sport. Mais pour le nucléaire, tout est permis, alors que rien n’est plus éloigné des bienfaits et des valeurs traditionnelles du sport que l’industrie nucléaire.

Où sont passées les valeurs du sport et de l’olympisme ? L’argent ne justifie pas tout ! La complaisance de la FFA est inacceptable, et nous invitons toutes les personnes attachées à l’éthique sportive à boycotter les événements sportifs sponsorisés par AREVA, et à faire savoir de quoi la FFA se rend complice.

Car l’industrie nucléaire est, responsable, entre autres, de contaminations à répétition des travailleurs du nucléaire, de leucémies infantiles à proximité de différentes installations nucléaires, ou de la contamination irréversible de l’environnement... et la liste est encore longue. L’industrie nucléaire veut profiter de l’image positive de l’athlétisme pour redorer son blason à peu de frais. L’athlétisme, catégorie reine du sport olympique ancien et moderne, ne raisonne ici que par l’argent, au point d’oublier ses valeurs fondatrices.

Une cyberaction de protestation démarre cette semaine auprès de Bernard Amsalem, président de la FFA. Vous voulez participer ? Voici le mode d’emploi...

Il s’agit d’envoyer un courrier électronique à l’adresse suivante :

ff@athle.org

Objet de votre courriel  : Assemblée générale financière de la FFA

Exemple de message à copier-coller :

À l’intention de Bernard Amsalem, président de la Fédération Française d’Athlétisme

Monsieur le Président,

La FFA organise cette année son Assemblée Générale financière au moment même où la catastrophe de Tchernobyl entre dans sa vingt-cinquième année. À cette occasion, je vous demande instamment de rompre tout lien avec votre actuel sponsor AREVA. L’athlétisme est un sport populaire, bien médiatisé, qui véhicule une image positive liée à la santé, à la forme et à la jeunesse. Mais cette image est gravement salie lorsqu’elle est associée à l’industrie nucléaire, qui est directement responsable de pollutions radioactives et d’atteintes graves à la santé humaine. À proximité des installations nucléaires, des convois de déchets radioactifs ou des lieux de stockage de ces déchets, les populations, les travailleurs et l’environnement sont exposés à des radiations extrêmement dangereuses pendant des centaines de milliers d’années.

Au travers de ce partenariat financier avec AREVA, votre fédération se rend complice d’une tentative de banalisation qui cherche à rendre sympathique la plus dangereuse des activités industrielles. Combien de temps encore allez-vous laisser AREVA s’acheter une respectabilité en ternissant l’image et l’éthique de votre fédération, de nos athlètes donc de notre pays, et du sport en général ? Avant que l’athlétisme français ne soit irréversiblement sali, je vous demande d’arrêter au plus vite ce partenariat contre-nature avec AREVA.

Je vous adresse mes salutations les plus respectueuses,

[Signez votre message avec vos nom, prénom et adresse]


Thèmes
Lobby nucléaire