Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nucléaire : stop au rafistolage !

EDF veut rafistoler ses 58 réacteurs nucléaires vieillissants pour prolonger leur activité jusqu’à 50 voire 60 ans, en dépit des risques majeurs et des coûts astronomiques que cela impliquerait. Depuis avril 2014, nous menons cette campagne pour obtenir l’arrêt des réacteurs de plus de 30 ans, à commencer par Fessenheim, une centrale obsolète qui cumule les risques.


Actualités

Recul de Hulot sur le nucléaire : quel sera l’état du parc nucléaire en 2035 ?

16 novembre 2017 |




Suite aux déclarations récentes du Ministre Nicolas Hulot qui a annoncé qu’il faudra repousser à 2035 la diminution de la part du nucléaire à 50% dans le mix énergétique français nous avons conçu 2 cartes pour pouvoir connaitre quel sera l’état et tout particulièrement l’âge des 58 réacteurs encore en fonctionnement en 2017 :



Voici l’état actuel du parc français fin 2017 :

Fin 2017 : 46 des 58 réacteurs auront dépassé 30 ans, leur durée de vie initialement prévue

Si le gouvernement persiste dans sa démarche de mise sous perfusion du parc nucléaire français, en 2035, la totalité des réacteurs aura dépassé les 30 ans de fonctionnement et 37 auront dépassé les 50 ans de fonctionnement ! Ce scénario est peu probable, cependant il convient de rappeler que nous attendons la fermeture de la doyenne des centrales françaises en fonctionnement Fessenheim depuis plus de 6 ans, ne parlons pas des autres plus vieux réacteurs français comme celui du Bugey par exemple dont la date de fermeture n’a jamais été abordée par aucun responsable politique...

En prenant en compte les déclarations les plus "optimistes" de Nicolas Hulot avec un scénario de fermeture des 17 plus anciens réacteurs d’ici 2035, il en resterait encore malgré tout 20 qui auront dépassé les 50 années de fonctionnement...

Voici l’état actuel du parc français fin 2017 :

Fin 2017 : 46 des 58 réacteurs auront dépassé 30 ans, leur durée de vie initialement prévue

Si le gouvernement persiste dans sa démarche de mise sous perfusion du parc nucléaire français, en 2035, la totalité des réacteurs aura dépassé les 30 ans de fonctionnement et 37 auront dépassé les 50 ans de fonctionnement ! Ce scénario est peu probable, cependant il convient de rappeler que nous attendons la fermeture de la doyenne des centrales françaises en fonctionnement Fessenheim depuis plus de 6 ans, ne parlons pas des autres plus vieux réacteurs français comme celui du Bugey par exemple dont la date de fermeture n’a jamais été abordée par aucun responsable politique...

En prenant en compte les déclarations les plus "optimistes" de Nicolas Hulot avec un scénario de fermeture des 17 plus anciens réacteurs d’ici 2035, il en resterait encore malgré tout 20 qui auront dépassé les 50 années de fonctionnement...