Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

20
mar
Actions

RASSEMBLEMENT NATIONAL STOP-LINKY

Paris (75) - Ile-de-France


Lundi 20 mars 2017


Mercredi 22 mars 2017 de 11h30 à 15h

devant la maison de la Radio à Paris

116 av du Pdt Kennedy, métro Passy



Mercredi 22 mars 2017, l’Association des Maires de France (AMF) organise avec Radio-France et Public-Sénat une journée entièrement consacrée aux communes dans le cadre de la campagne présidentielle, et tous les candidats à l’élection présidentielle ayant déposé les fameux 500 parrainages seront reçus.

C’est l’occasion de se faire entendre pour le mouvement Stop-Linky (Collectifs, associations, particuliers, élus municipaux, etc.).

Ces derniers temps, l’entreprise Enedis (appuyée par les Préfets, qui ne sont donc pas au service des citoyens mais des intérêts industriels) attaque devant la justice administrative les municipalités qui prennent des délibérations pour protéger leurs administrés en interdisant le déploiement des compteurs communicants.

Or, au lieu de soutenir les maires et les conseils municipaux, les dirigeants de l’Association des maires de France prennent fait et cause pour les industriels et pour les compteurs Linky et Cie.

D’innombrables citoyens et élus ne veulent pas de ces compteurs communicants qui :

 mettent en cause les libertés publiques (captation d’innombrables informations sur la vie privée) ;

 mettent en danger la santé des habitants (émissions permanentes d’ondes électromagnétiques) ;

 nuisent à l’environnement (destruction de 81 millions de compteurs en parfait état de marche) ;

 détournent l’argent des citoyens (qui devrait servir à renforcer le réseau électrique ou à lutter contre la précarité énergétique et non à payer des compteurs communicants chers, fragiles, piratables, etc.) ;

 font augmenter les factures et les abonnements ;

 font dysfonctionner les appareils de votre logement.

Nous demandons le droit pour chaque commune d’interdire le déploiement des compteurs communicants sur son territoire et, lorsque la commune ne prend pas une telle décision, le droit pour les particuliers de refuser ces compteurs.

Stéphane Lhomme Conseiller municipal de Saint-Macaire Animateur du site web : http://refus.linky.gazpar.free.fr

Robin des Toits Association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil http://www.robindestoits.org En espérant votre participation, Merci ! Françoise Boman http://poumm.fr/ pour visualiser les vidéos "Arrêt du nucléaire", "Linky" et autres fichiers.

Mercredi 22 mars 2017, l’Association des Maires de France (AMF) organise avec Radio-France et Public-Sénat une journée entièrement consacrée aux communes dans le cadre de la campagne présidentielle, et tous les candidats à l’élection présidentielle ayant déposé les fameux 500 parrainages seront reçus.

C’est l’occasion de se faire entendre pour le mouvement Stop-Linky (Collectifs, associations, particuliers, élus municipaux, etc.).

Ces derniers temps, l’entreprise Enedis (appuyée par les Préfets, qui ne sont donc pas au service des citoyens mais des intérêts industriels) attaque devant la justice administrative les municipalités qui prennent des délibérations pour protéger leurs administrés en interdisant le déploiement des compteurs communicants.

Or, au lieu de soutenir les maires et les conseils municipaux, les dirigeants de l’Association des maires de France prennent fait et cause pour les industriels et pour les compteurs Linky et Cie.

D’innombrables citoyens et élus ne veulent pas de ces compteurs communicants qui :

 mettent en cause les libertés publiques (captation d’innombrables informations sur la vie privée) ;

 mettent en danger la santé des habitants (émissions permanentes d’ondes électromagnétiques) ;

 nuisent à l’environnement (destruction de 81 millions de compteurs en parfait état de marche) ;

 détournent l’argent des citoyens (qui devrait servir à renforcer le réseau électrique ou à lutter contre la précarité énergétique et non à payer des compteurs communicants chers, fragiles, piratables, etc.) ;

 font augmenter les factures et les abonnements ;

 font dysfonctionner les appareils de votre logement.

Nous demandons le droit pour chaque commune d’interdire le déploiement des compteurs communicants sur son territoire et, lorsque la commune ne prend pas une telle décision, le droit pour les particuliers de refuser ces compteurs.

Stéphane Lhomme Conseiller municipal de Saint-Macaire Animateur du site web : http://refus.linky.gazpar.free.fr

Robin des Toits Association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil http://www.robindestoits.org En espérant votre participation, Merci ! Françoise Boman http://poumm.fr/ pour visualiser les vidéos "Arrêt du nucléaire", "Linky" et autres fichiers.




Proposer votre événement