Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

19
mai
22
mai
Projection

Projection À BURE POUR L’ÉTERNITÉ

Ville sur Yron (54) - Lorraine


Jeudi 19 mai 2016 / Dimanche 22 mai 2016


PROJECTION dans le cadre de la sélection en compétition officielle au Festival Caméras des Champs de Ville sur Yron (54).



Projection À BURE POUR L’ETERNITE

Bure, Meuse, 94 habitants, l’un des territoires les moins peuplés de France. Ici seront enterrés, pour l’éternité, les déchets nucléaires les plus radioactifs et donc les plus dangereux des centrales françaises. En 2004, une poignée d’hommes et de femmes en provenance des quatre coins de la France se soulèvent contre ce projet, et y rachètent une ruine. Après avoir créé l’association Bure zone libre (BZL), ils commencent à retaper grâce à l’aide du Réseau Sortir du nucléaire ce corps de ferme effondré, le nomment Maison de résistance et s’y installent. Ils sont très vite rejoints par de nombreux autres Français et étrangers, de tous âges, de 20 à 70 ans, de toutes origines sociales ou professionnelles. BZL compte aujourd’hui plusieurs centaines de membres, qui viennent régulièrement. La maison est un espace d’information indépendante sur le projet de l’ANDRA et l’industrie nucléaire en général, de rencontres, de promotion des énergies renouvelables et d’alternatives.

A Bure pour l'éternité trailer from Bonetti Sébastien on Vimeo.

A Bure pour l’éternité parle de transmission des savoirs entre anciens et jeunes. Il parle du plaisir et de l’importance de produire ses propres aliments et sa propre énergie (éolienne, solaire etc.), de proposer un autre modèle de société fondé sur l’entraide, l’échange, la lenteur. Le film parle de la nature et de l’urgence de la remettre au centre de nos préoccupations.

Retrouvez toutes les infos supplémentaires sur le site : http://www.bure-lefilm.fr

Projection À BURE POUR L’ETERNITE

Bure, Meuse, 94 habitants, l’un des territoires les moins peuplés de France. Ici seront enterrés, pour l’éternité, les déchets nucléaires les plus radioactifs et donc les plus dangereux des centrales françaises. En 2004, une poignée d’hommes et de femmes en provenance des quatre coins de la France se soulèvent contre ce projet, et y rachètent une ruine. Après avoir créé l’association Bure zone libre (BZL), ils commencent à retaper grâce à l’aide du Réseau Sortir du nucléaire ce corps de ferme effondré, le nomment Maison de résistance et s’y installent. Ils sont très vite rejoints par de nombreux autres Français et étrangers, de tous âges, de 20 à 70 ans, de toutes origines sociales ou professionnelles. BZL compte aujourd’hui plusieurs centaines de membres, qui viennent régulièrement. La maison est un espace d’information indépendante sur le projet de l’ANDRA et l’industrie nucléaire en général, de rencontres, de promotion des énergies renouvelables et d’alternatives.

A Bure pour l'éternité trailer from Bonetti Sébastien on Vimeo.

A Bure pour l’éternité parle de transmission des savoirs entre anciens et jeunes. Il parle du plaisir et de l’importance de produire ses propres aliments et sa propre énergie (éolienne, solaire etc.), de proposer un autre modèle de société fondé sur l’entraide, l’échange, la lenteur. Le film parle de la nature et de l’urgence de la remettre au centre de nos préoccupations.

Retrouvez toutes les infos supplémentaires sur le site : http://www.bure-lefilm.fr




Proposer votre événement