Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°58

Eté 2013

Notes de lecture

Plogoff en bande-dessinée

Eté 2013




Plogoff
Delphine Le Lay et Alexis Horellou, Éd. Delcourt, 2013, 192 pages, 15 €, disponible en librairie.

La lutte contre l’implantation d’une centrale nucléaire à Plogoff, au cap Sizun (Finistère) se construit progressivement à partir de 1976. En 1980, l’ "enquête d’utilité publique", destinée à donner un vernis démocratique aux décisions déjà prises par le pouvoir, est sabordée par la population et les élus. Les autorités tentent de sauvegarder les apparences en mettant à disposition le dossier d’enquête dans un fourgon en guise de "mairie annexe". Peine perdue : les femmes, les hommes et les jeunes se sont mobilisé-e-s pendant des semaines pour empêcher cette imposture. Barricades, embuscades, affrontements, arrestations, procès retentissant, solidarités... Au fil de la lutte, les soutiens arrivent non seulement de toute la Bretagne, mais de bien plus loin encore (Larzac...). Élu le 10 mai 1981, Mitterrand enterre le projet de Plogoff ; il ne tardera pas à inaugurer une nouvelle série de projets de centrales, ailleurs...

Cette bande-dessinée vient utilement revivifier la mémoire de cette résistance populaire de longue haleine, qui a vu des personnes d’âges, de milieux et de conditions très diverses s’engager solidairement pour lutter contre le diktat technocratique de l’État. Le scénario rend de façon vivante et précise la construction progressive de la lutte, en évitant le piège d’une lourde exhaustivité. Le dessin, de prime abord un peu austère, s’avère en fait, au fil de la lecture, servir de façon juste le propos. Et l’alternance de planches contemplatives quasi muettes et de cases denses en dialogue rend bien compte de l’intensité propre à chaque phase de la lutte. Un récit graphique réussi, excellent complément du film de ses préfaciers, Félix et Nicole Le Garrec, qui tournèrent, pendant la lutte elle-même, le fameux documentaire "Des pierres contre des fusils".

Xavier Rabilloud

Plogoff
Delphine Le Lay et Alexis Horellou, Éd. Delcourt, 2013, 192 pages, 15 €, disponible en librairie.

La lutte contre l’implantation d’une centrale nucléaire à Plogoff, au cap Sizun (Finistère) se construit progressivement à partir de 1976. En 1980, l’ "enquête d’utilité publique", destinée à donner un vernis démocratique aux décisions déjà prises par le pouvoir, est sabordée par la population et les élus. Les autorités tentent de sauvegarder les apparences en mettant à disposition le dossier d’enquête dans un fourgon en guise de "mairie annexe". Peine perdue : les femmes, les hommes et les jeunes se sont mobilisé-e-s pendant des semaines pour empêcher cette imposture. Barricades, embuscades, affrontements, arrestations, procès retentissant, solidarités... Au fil de la lutte, les soutiens arrivent non seulement de toute la Bretagne, mais de bien plus loin encore (Larzac...). Élu le 10 mai 1981, Mitterrand enterre le projet de Plogoff ; il ne tardera pas à inaugurer une nouvelle série de projets de centrales, ailleurs...

Cette bande-dessinée vient utilement revivifier la mémoire de cette résistance populaire de longue haleine, qui a vu des personnes d’âges, de milieux et de conditions très diverses s’engager solidairement pour lutter contre le diktat technocratique de l’État. Le scénario rend de façon vivante et précise la construction progressive de la lutte, en évitant le piège d’une lourde exhaustivité. Le dessin, de prime abord un peu austère, s’avère en fait, au fil de la lecture, servir de façon juste le propos. Et l’alternance de planches contemplatives quasi muettes et de cases denses en dialogue rend bien compte de l’intensité propre à chaque phase de la lutte. Un récit graphique réussi, excellent complément du film de ses préfaciers, Félix et Nicole Le Garrec, qui tournèrent, pendant la lutte elle-même, le fameux documentaire "Des pierres contre des fusils".

Xavier Rabilloud