Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Vidéos

Enquête France 3

Pièces à conviction - le naufrage d’Areva : une affaire d’Etat

18 février 2016 | 637 vues






En savoir plus : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/pieces-a-conviction/pieces-a-conviction-du-mercredi-17-fevrier-2016_1308917.html

Dans le naufrage de l’ex-numéro 1 mondial du nucléaire, Anne Lauvergeon n’a pas fini de rendre des comptes. La justice enquête maintenant sur les conditions de l’achat par Areva de la société minière Uramin, et découvre le rôle trouble d’un certain Olivier Fric – qui n’est autre que le mari de l’ancienne dirigeante. Extrait de "Pièces à conviction" du 17 février 2016 : "Le naufrage d’Areva, une affaire d’Etat".

Entre le 18 mai et le 12 juin 2007, alors que le projet d’OPA d’Areva sur Uramin est encore secret, 326 000 actions Uramin sont achetées à bon prix, puis revendues à la veille du rachat. Bénéfice : près de 300 000 euros. Une coquille nommée Amlon Limited

Qui sont les mystérieux acquéreurs ? Qui les a informés ? Lors de son enquête, Tracfin, l’organisme antiblanchiment de Bercy, s’intéresse tout particulièrement à l’une des sociétés acheteuses, Amlon Limited.

Amlon Limited est une structure offshore immatriculée dans les îles Vierges britanniques, un paradis fiscal. L’un de ses bénéficiaires se nomme Olivier Fric. Ce consultant en énergie n’est autre que le mari de l’ancienne dirigeante d’Areva. Olivier Fric a-t-il obtenu une information confidentielle auprès d’Anne Lauvergeon ? Des faits qui pourraient être constitutifs d’un délit d’initié…

Extrait de "Pièces à conviction. Le naufrage d’Areva, une affaire d’Etat", diffusé le 17 février 2016.

En savoir plus : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/pieces-a-conviction/pieces-a-conviction-du-mercredi-17-fevrier-2016_1308917.html

Dans le naufrage de l’ex-numéro 1 mondial du nucléaire, Anne Lauvergeon n’a pas fini de rendre des comptes. La justice enquête maintenant sur les conditions de l’achat par Areva de la société minière Uramin, et découvre le rôle trouble d’un certain Olivier Fric – qui n’est autre que le mari de l’ancienne dirigeante. Extrait de "Pièces à conviction" du 17 février 2016 : "Le naufrage d’Areva, une affaire d’Etat".

Entre le 18 mai et le 12 juin 2007, alors que le projet d’OPA d’Areva sur Uramin est encore secret, 326 000 actions Uramin sont achetées à bon prix, puis revendues à la veille du rachat. Bénéfice : près de 300 000 euros. Une coquille nommée Amlon Limited

Qui sont les mystérieux acquéreurs ? Qui les a informés ? Lors de son enquête, Tracfin, l’organisme antiblanchiment de Bercy, s’intéresse tout particulièrement à l’une des sociétés acheteuses, Amlon Limited.

Amlon Limited est une structure offshore immatriculée dans les îles Vierges britanniques, un paradis fiscal. L’un de ses bénéficiaires se nomme Olivier Fric. Ce consultant en énergie n’est autre que le mari de l’ancienne dirigeante d’Areva. Olivier Fric a-t-il obtenu une information confidentielle auprès d’Anne Lauvergeon ? Des faits qui pourraient être constitutifs d’un délit d’initié…

Extrait de "Pièces à conviction. Le naufrage d’Areva, une affaire d’Etat", diffusé le 17 février 2016.




Thèmes
Lobby nucléaire Nucléaire et économie