Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Nos communiqués de presse

Perte par EDF des agréments pour mesurer la radioactivité autour des centrales nucléaires : "Sortir du nucléaire" accuse la centrale nucléaire du Blayais (Gironde) de ne pas sous-traiter les mesures de radioactivité

Communiqué du 9 mars 2009



L’Autorité de sûreté nucléaire tente une fois de plus de cacher la vérité


Le 12 janvier 2009, le Réseau "Sortir du nucléaire" révélait que les laboratoires de toutes les centrales nucléaires EDF s’étaient vus refuser par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) les agréments concernant diverses mesures de radioactivité dans leur environnement. L’ASN avait par ailleurs "oublié" de révéler cette information cruciale… ce dont s’était chargé le Réseau "Sortir du nucléaire".


Les autorités (ASN, Ministère de l’écologie) avaient alors expliqué que les mesures étaient effectuées pour EDF par des laboratoires agréés. Julien Collet, directeur de l’environnement et des situations d’urgence de l’ASN, a ainsi précisé : "Depuis le 1er janvier 2009, l’ensemble des mesures réglementaires doivent être réalisées par des laboratoires disposant d’un agrément" (cf dépêches du 13 janvier 2009)


Or, le Réseau "Sortir du nucléaire" rend aujourd’hui publique une lettre de suite d’inspection par l’ASN, datée du 22 janvier 2009, qui reconnaît clairement que la centrale nucléaire du Blayais a continué à fonctionner illégalement : "L’inspecteur a constaté que le CNPE du Blayais n’a pas sous-traité ces mesures réglementaires à des laboratoires agréés comme l’exige la réglementation à partir du 1er janvier 2009." (cf https://tchernoblaye.free.fr/centrale/Inspection-Blayais-Sans-agrement.pdf)


Et, comme par hasard, sur le site web de l’ASN, la page qui répertorie les récentes lettres de suite d’inspection reste désespérément vierge depuis plusieurs semaines (*). La direction de l’ASN souhaiterait-elle que le fonctionnement illégale de la centrale nucléaire du Blayais reste confidentiel ?


Par ailleurs, il est légitime de se demander combien de centrales nucléaires ont fonctionné ou fonctionnent encore sans leurs agréments et sans sous-traiter les mesures à un laboratoire agréé. Autre question : l’ASN va-t-elle décider de sanctions ou bien les infractions d’EDF resteront-elles une fois de plus impunies ?


(*) https://www.asn.fr/sections/rubriquesprincipales/actualites/?type=inspection

L’Autorité de sûreté nucléaire tente une fois de plus de cacher la vérité


Le 12 janvier 2009, le Réseau "Sortir du nucléaire" révélait que les laboratoires de toutes les centrales nucléaires EDF s’étaient vus refuser par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) les agréments concernant diverses mesures de radioactivité dans leur environnement. L’ASN avait par ailleurs "oublié" de révéler cette information cruciale… ce dont s’était chargé le Réseau "Sortir du nucléaire".


Les autorités (ASN, Ministère de l’écologie) avaient alors expliqué que les mesures étaient effectuées pour EDF par des laboratoires agréés. Julien Collet, directeur de l’environnement et des situations d’urgence de l’ASN, a ainsi précisé : "Depuis le 1er janvier 2009, l’ensemble des mesures réglementaires doivent être réalisées par des laboratoires disposant d’un agrément" (cf dépêches du 13 janvier 2009)


Or, le Réseau "Sortir du nucléaire" rend aujourd’hui publique une lettre de suite d’inspection par l’ASN, datée du 22 janvier 2009, qui reconnaît clairement que la centrale nucléaire du Blayais a continué à fonctionner illégalement : "L’inspecteur a constaté que le CNPE du Blayais n’a pas sous-traité ces mesures réglementaires à des laboratoires agréés comme l’exige la réglementation à partir du 1er janvier 2009." (cf https://tchernoblaye.free.fr/centrale/Inspection-Blayais-Sans-agrement.pdf)


Et, comme par hasard, sur le site web de l’ASN, la page qui répertorie les récentes lettres de suite d’inspection reste désespérément vierge depuis plusieurs semaines (*). La direction de l’ASN souhaiterait-elle que le fonctionnement illégale de la centrale nucléaire du Blayais reste confidentiel ?


Par ailleurs, il est légitime de se demander combien de centrales nucléaires ont fonctionné ou fonctionnent encore sans leurs agréments et sans sous-traiter les mesures à un laboratoire agréé. Autre question : l’ASN va-t-elle décider de sanctions ou bien les infractions d’EDF resteront-elles une fois de plus impunies ?


(*) https://www.asn.fr/sections/rubriquesprincipales/actualites/?type=inspection


Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don




Pour toute sollicitation médiatique, merci de contacter Charlotte Mijeon, chargée de communication et des relations extérieures.

charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr
Tél : 06 64 66 01 23





Thèmes
Lobby nucléaire Blayais