Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Boîte à outils

Organisez une chaîne humaine




Nous vous invitons à organiser des chaînes humaines locales et à encercler les lieux de pouvoirs où se prennent les décisions sur le nucléaire, à proximité de lieux symboliques (préfectures, agence EDF ou AREVA...)



Préparation de l’action :

Avec votre groupe antinucléaire ou avec des personnes motivées de votre entourage, commencez par contacter vos ami-e-s, vos voisin-e-s, les associations et collectifs de votre quartier, des groupes politiques pour que votre groupe d’organisation soit le plus large possible.

Choisissez un lieu symbolique : installation nucléaire, préfecture, agence EDF ou bureau d’AREVA duquel vous ferez partir la chaîne humaine ou que vous encerclerez.

Fixer le jour, l’heure et la date. Le samedi après-midi peut bien fonctionner dans des rues commerçantes. Faites attention à l’agenda des autres manifestations et événements déjà prévus. Mettez-vous d’accord également sur la durée : si la chaîne n’est pas statique, qu’il y a des animations, la chaîne peut durer environ 2 h. Si vous ne prévoyez rien de tout cela, attendez-vous à ce que les participants se lassent plus vite.

Pour le trajet : choisissez des lieux de passage où il y a du monde et où vous serez visibles. Les ponts, les quais sont des endroits agréables. Ne choisissez pas des axes avec une trop forte circulation automobile, pour des questions de sécurité et parce que ce sera pénible pour les participants.

Communication :

Envoyez ces informations à vos contacts ou sympathisants de votre groupe afin de les mobiliser. Si vous connaissez des artistes et musiciens, invitez-les à venir animer la chaîne.

Créez un tract, une affiche pour appeler les habitant-e-s à vous rejoindre.

Nous vous conseillons vivement de consulter notre fiche : Conseils pour la communication de vos actions (communiqué et conférence de presse)

Lien avec les autorités :

Nous vous conseillons de déclarer l’événement à la préfecture et/ou à la mairie de votre commune afin de ne pas avoir de problèmes avec les autorités. Faites-leur parvenir la déclaration de votre action par lettre recommandée avec accusé de réception. Pensez à votre déclaration en préfecture (3 semaines environ avant la date fixée). Vous n’aurez normalement pas de souci si vous indiquez que la chaîne reste sur le trottoir et ne gêne donc pas la circulation.

Le courrier doit contenir les informations suivantes :

Renseignements concernant l’organisateur
Personne physique : Nom, Prénom, Domicile, Qualité, Tél, Adresse électronique Personne morale : Dénomination, Siège, Représentant légal, Identité du déclarant : Nom, _ Prénom, Domicile, Qualité, Tél, Adresse électronique

Renseignements concernant la manifestation
Date, Horaire, Lieu, Nature, Nombre de participants attendus, si un service d’ordre est prévu, mentionnez-le

Quelques jours avant l’action

Répartissez-vous bien les rôles au sein du groupe organisateur :

Une personne se charge de conduire la chaîne, elle doit bien connaître le tracé. Prévoir une personne pour prendre les photos/vidéos pour faire de l’auto-média au cas où aucun journaliste ne soit présent. Prévoir des personnes pour compter les participants.Il est important qu’une équipe, portant un gilet fluo, se charge de la vigilance. Elle s’occupe de sécuriser la chaîne sur les ronds point et les passages piétons. Il faut également un référent autorité / préfecture, un référent pour la communication et contact presse, une pour les prises de parole, etc... envoyez un nouvel appel à mobilisation à vos contact et aux sympathisants de votre groupe

Envoyez un communiqué de presse aux médias de votre région, afin de les informer de l’événement et de les convier à y assister. Mentionnez dans ce communiqué le lieu, le jour et l’heure précise de RDV et précisez que vous organisez un point presse sur place.

Le jour de l’action soyez présent quelque temps avant l’heure de RDV, afin de préparer le lieu, de le décorer à l’aide de drapeaux, banderoles et visuels et d’accueillir les participants organisez un point presse quelque temps avant l’action, afin d’expliquer aux journalistes présents les raisons et le sens de votre action donnez la parole aux intervenants si vous avez prévu des prises de paroles diffusez quelques consignes au micro ou au mégaphone (consignes de sécurité sur la route, déroulé de la chaîne : "à X heure, la tête de chaîne partira, cette personne doit toujours rester en tête, afin d’assurer un bon déroulement de l’action. Un à un, vous vous donnerez la main et suivrez cette personne. La chaîne ira de X à X, elle prendra fin à X endroit à X heure) à l’heure dite, utilisez un signal sonore (sirène, musique...) afin de signifier le départ de la chaîne La tête de chaîne prend la main d’une personne et elle part pour rejoindre le parcours. La chaîne peut-être mouvante (passer dans plusieurs rues) ou statique (sur une place par exemple) animation pendant la chaîne : n’hésitez pas à prononcer des slogans, à chanter des chansons, à organiser des die-in au cours de la chaîne...

Vous pouvez aussi prévoir un stand au lieu de rassemblement pour dialoguer avec les participants et les passants, donner des affiches et des autocollants, vendre ou donner des brochures, des badges, etc. Pensez à aller faire un tour sur la boutique militante du Réseau. L’idéal est d’avoir des musiciens (violon, guitare, accordéon…) qui marcheront à côté de la chaîne et lui donneront un air joyeux. Vous pouvez aussi prévoir d’autres types d’animation (clowns, échasses, etc.).

N’hésitez pas à développer les moments conviviaux : un goûter pour les enfants, une soupe locale végétarienne, un vin chaud.....

Il est possible d’agrandir la chaîne avec des bouts de tissu ou de la ficelle sur lesquels vous accrochez des banderoles, des slogans. Vous pouvez fabriquer des panneaux sandwich avec des messages percutants.

Un mégaphone est indispensable pour communiquer, à la fois vos slogans, discours, etc. et vos messages de vigilance (pour indiquer aux personnes de rester sur le trottoir par exemple).

Fin de la chaîne

Afin de signifier clairement la fin de la chaîne, utilisez un signal sonore ou une animation (que vous aurez précisé au préalable lors de l’énumération des consignes avant le départ). Si votre chaîne ne fait pas plusieurs km, le mieux est de revenir au point de départ, afin de rassembler les participants une dernière fois, de les remercier et de pouvoir échanger avec eux.

Vidéo de la chaîne humaine en mars 2013 à Paris, par les porteurs de lanternes

N’hésitez pas à consulter le site de l’association « réaction en chaîne humaine » (R.E.C.H.)

Crédit photos : © Marie Colibri et © Guillaume DE CROP

Préparation de l’action :

Avec votre groupe antinucléaire ou avec des personnes motivées de votre entourage, commencez par contacter vos ami-e-s, vos voisin-e-s, les associations et collectifs de votre quartier, des groupes politiques pour que votre groupe d’organisation soit le plus large possible.

Choisissez un lieu symbolique : installation nucléaire, préfecture, agence EDF ou bureau d’AREVA duquel vous ferez partir la chaîne humaine ou que vous encerclerez.

Fixer le jour, l’heure et la date. Le samedi après-midi peut bien fonctionner dans des rues commerçantes. Faites attention à l’agenda des autres manifestations et événements déjà prévus. Mettez-vous d’accord également sur la durée : si la chaîne n’est pas statique, qu’il y a des animations, la chaîne peut durer environ 2 h. Si vous ne prévoyez rien de tout cela, attendez-vous à ce que les participants se lassent plus vite.

Pour le trajet : choisissez des lieux de passage où il y a du monde et où vous serez visibles. Les ponts, les quais sont des endroits agréables. Ne choisissez pas des axes avec une trop forte circulation automobile, pour des questions de sécurité et parce que ce sera pénible pour les participants.

Communication :

Envoyez ces informations à vos contacts ou sympathisants de votre groupe afin de les mobiliser. Si vous connaissez des artistes et musiciens, invitez-les à venir animer la chaîne.

Créez un tract, une affiche pour appeler les habitant-e-s à vous rejoindre.

Nous vous conseillons vivement de consulter notre fiche : Conseils pour la communication de vos actions (communiqué et conférence de presse)

Lien avec les autorités :

Nous vous conseillons de déclarer l’événement à la préfecture et/ou à la mairie de votre commune afin de ne pas avoir de problèmes avec les autorités. Faites-leur parvenir la déclaration de votre action par lettre recommandée avec accusé de réception. Pensez à votre déclaration en préfecture (3 semaines environ avant la date fixée). Vous n’aurez normalement pas de souci si vous indiquez que la chaîne reste sur le trottoir et ne gêne donc pas la circulation.

Le courrier doit contenir les informations suivantes :

Renseignements concernant l’organisateur
Personne physique : Nom, Prénom, Domicile, Qualité, Tél, Adresse électronique Personne morale : Dénomination, Siège, Représentant légal, Identité du déclarant : Nom, _ Prénom, Domicile, Qualité, Tél, Adresse électronique

Renseignements concernant la manifestation
Date, Horaire, Lieu, Nature, Nombre de participants attendus, si un service d’ordre est prévu, mentionnez-le

Quelques jours avant l’action

Répartissez-vous bien les rôles au sein du groupe organisateur :

Une personne se charge de conduire la chaîne, elle doit bien connaître le tracé. Prévoir une personne pour prendre les photos/vidéos pour faire de l’auto-média au cas où aucun journaliste ne soit présent. Prévoir des personnes pour compter les participants.Il est important qu’une équipe, portant un gilet fluo, se charge de la vigilance. Elle s’occupe de sécuriser la chaîne sur les ronds point et les passages piétons. Il faut également un référent autorité / préfecture, un référent pour la communication et contact presse, une pour les prises de parole, etc... envoyez un nouvel appel à mobilisation à vos contact et aux sympathisants de votre groupe

Envoyez un communiqué de presse aux médias de votre région, afin de les informer de l’événement et de les convier à y assister. Mentionnez dans ce communiqué le lieu, le jour et l’heure précise de RDV et précisez que vous organisez un point presse sur place.

Le jour de l’action soyez présent quelque temps avant l’heure de RDV, afin de préparer le lieu, de le décorer à l’aide de drapeaux, banderoles et visuels et d’accueillir les participants organisez un point presse quelque temps avant l’action, afin d’expliquer aux journalistes présents les raisons et le sens de votre action donnez la parole aux intervenants si vous avez prévu des prises de paroles diffusez quelques consignes au micro ou au mégaphone (consignes de sécurité sur la route, déroulé de la chaîne : "à X heure, la tête de chaîne partira, cette personne doit toujours rester en tête, afin d’assurer un bon déroulement de l’action. Un à un, vous vous donnerez la main et suivrez cette personne. La chaîne ira de X à X, elle prendra fin à X endroit à X heure) à l’heure dite, utilisez un signal sonore (sirène, musique...) afin de signifier le départ de la chaîne La tête de chaîne prend la main d’une personne et elle part pour rejoindre le parcours. La chaîne peut-être mouvante (passer dans plusieurs rues) ou statique (sur une place par exemple) animation pendant la chaîne : n’hésitez pas à prononcer des slogans, à chanter des chansons, à organiser des die-in au cours de la chaîne...

Vous pouvez aussi prévoir un stand au lieu de rassemblement pour dialoguer avec les participants et les passants, donner des affiches et des autocollants, vendre ou donner des brochures, des badges, etc. Pensez à aller faire un tour sur la boutique militante du Réseau. L’idéal est d’avoir des musiciens (violon, guitare, accordéon…) qui marcheront à côté de la chaîne et lui donneront un air joyeux. Vous pouvez aussi prévoir d’autres types d’animation (clowns, échasses, etc.).

N’hésitez pas à développer les moments conviviaux : un goûter pour les enfants, une soupe locale végétarienne, un vin chaud.....

Il est possible d’agrandir la chaîne avec des bouts de tissu ou de la ficelle sur lesquels vous accrochez des banderoles, des slogans. Vous pouvez fabriquer des panneaux sandwich avec des messages percutants.

Un mégaphone est indispensable pour communiquer, à la fois vos slogans, discours, etc. et vos messages de vigilance (pour indiquer aux personnes de rester sur le trottoir par exemple).

Fin de la chaîne

Afin de signifier clairement la fin de la chaîne, utilisez un signal sonore ou une animation (que vous aurez précisé au préalable lors de l’énumération des consignes avant le départ). Si votre chaîne ne fait pas plusieurs km, le mieux est de revenir au point de départ, afin de rassembler les participants une dernière fois, de les remercier et de pouvoir échanger avec eux.

Vidéo de la chaîne humaine en mars 2013 à Paris, par les porteurs de lanternes

N’hésitez pas à consulter le site de l’association « réaction en chaîne humaine » (R.E.C.H.)

Crédit photos : © Marie Colibri et © Guillaume DE CROP