Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nos dossiers et analyses

Nucléaire et canicule ne font pas bon ménage




L’été 2018 a été le plus chaud jamais mesuré après 2003. Alors que ces fortes chaleurs risquent de se généraliser, rappelons que le nucléaire, en été, fait peser une pression supplémentaire sur les cours d’eau… et supporte lui-même très mal la chaleur. En aucun cas le nucléaire ne peut être une option dans un monde qui se réchauffe !

Pour comprendre mieux ces enjeux, voici quelques infos :



En été, le nucléaire fait souffrir les cours d’eau

De manière générale, les installations nucléaires consomment de grandes quantités d’eau, une ressource qui devient de plus en plus rare en période estivale. En outre, lorsque le niveau des cours d’eau est plus bas, leurs rejets chimiques et radioactifs sont moins dilués et atteignent d’autant plus la faune et la flore… Sans compter l’impact des rejets d’eau plus chaude sur des milieux aquatiques déjà fragilisés !

Pour en savoir plus, lire cet article (de l’été 2015 mais toujours actuel ! ).

Cet été, de nombreux réacteurs K.O. à cause de la chaleur

Ce mois d’août 2018, EDF a dû stopper de nombreux réacteurs nucléaires en raison des températures élevées. En effet, en cas de fortes chaleurs, l’eau des cours d’eau devient trop chaude pour refroidir efficacement les installations nucléaires ; et si, une fois utilisée, la température de l’eau devient trop élevée pour être rejetée dans les milieux naturels, les réacteurs ne sont plus autorisés à fonctionner.

Pour en savoir plus, lire cet article du 6 août 2018

Le nucléaire ne sauvera pas le climat !

On le voit, le nucléaire devient hors jeu lorsqu’il fait trop chaud. C’est aussi pour cela qu’il ne pourra jamais être une solution au changement climatique, en plus d’être trop coûteux, trop dangereux et inefficace pour réduire rapidement et drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre !

Petit rappel en infographie :

http://www.sortirdunucleaire.org/infographie-climat

Et dans cette brochure :

http://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-une-fausse-solution-pour-le-climat-46911

En été, le nucléaire fait souffrir les cours d’eau

De manière générale, les installations nucléaires consomment de grandes quantités d’eau, une ressource qui devient de plus en plus rare en période estivale. En outre, lorsque le niveau des cours d’eau est plus bas, leurs rejets chimiques et radioactifs sont moins dilués et atteignent d’autant plus la faune et la flore… Sans compter l’impact des rejets d’eau plus chaude sur des milieux aquatiques déjà fragilisés !

Pour en savoir plus, lire cet article (de l’été 2015 mais toujours actuel ! ).

Cet été, de nombreux réacteurs K.O. à cause de la chaleur

Ce mois d’août 2018, EDF a dû stopper de nombreux réacteurs nucléaires en raison des températures élevées. En effet, en cas de fortes chaleurs, l’eau des cours d’eau devient trop chaude pour refroidir efficacement les installations nucléaires ; et si, une fois utilisée, la température de l’eau devient trop élevée pour être rejetée dans les milieux naturels, les réacteurs ne sont plus autorisés à fonctionner.

Pour en savoir plus, lire cet article du 6 août 2018

Le nucléaire ne sauvera pas le climat !

On le voit, le nucléaire devient hors jeu lorsqu’il fait trop chaud. C’est aussi pour cela qu’il ne pourra jamais être une solution au changement climatique, en plus d’être trop coûteux, trop dangereux et inefficace pour réduire rapidement et drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre !

Petit rappel en infographie :

http://www.sortirdunucleaire.org/infographie-climat

Et dans cette brochure :

http://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-une-fausse-solution-pour-le-climat-46911



Toutes nos analyses


Thèmes
Nucléaire et climat