Stop au rafistolage nucléaire : signez notre lettre ouverte !
Fédération de 925 associations et de 60 215 personnes Accueil > Revue de presse > Nucléaire : Un train de déchets suisses a transité par (...)

Source : Le Pays

http://www.lepays.fr/actualite/2012/10/19/un-train-de-dechets-suisses-a-transite-par-mulhouse

Nucléaire Un train de déchets suisses a transité par Mulhouse



le 19/10/2012 à 05:00

La centrale de Leibstadt, en Argovie : elle est située au bord du Rhin, à 50 km de Bâle. Photo D. Szuster

Un train de déchets nucléaires hautement radioactifs, retraités à La Hague, a transité hier matin par l’Alsace avant de se rendre en Suisse.

Les trois wagons de déchets tractés par deux locomotives sont arrivés à Mulhouse à 9 h 45 avant de se diriger vers Bâle. Ce convoi n’a pas fait l’objet de manifestation des opposants au nucléaire.

Les déchets retournés en Suisse sont issus de combustibles des cinq centrales nucléaires helvétiques qui ont servi à produire « l’équivalent d’environ 12 ans de consommation électrique d’une ville comme Zurich », a précisé le groupe nucléaire français Areva.

Ces déchets renferment certes la quasi-totalité de la radioactivité des combustibles mais ils sont vitrifiés et transportés dans une « forteresse roulante », dans des emballages métalliques de 40 cm d’épaisseur, selon Areva. « Ce 8 e transport porte à 308 le nombre de conteneurs retournés depuis 2001, soit 71 % du total des conteneurs de déchets vitrifiés à retourner », a ajouté Areva qui a jusqu’à fin 2015 pour tout renvoyer en Suisse. La loi oblige le groupe à renvoyer les déchets dans leur pays d’origine. Les déchets sont destinés au site d’entreposage provisoire de la société Zwilag (Zwischenlager Würenlingen AG), une entreprise qui appartient aux sociétés exploitantes des centrales suisses, à Würenlingen, dans le nord du pays.

Près de 11 000 « conteneurs » de déchets vitrifiés sont actuellement entreposés à La Hague, dont 3 % sont issus de combustibles étrangers.

Le retraitement consiste à séparer les différentes matières contenues dans les combustibles qui sortent des centrales nucléaires afin, selon Areva, de réduire le volume des déchets produits.

Le groupe nucléaire affirme extraire 4 % de déchets ultimes vitrifiés et 96 % de matières « recyclables », plutonium et uranium, avec lesquelles sont fabriqués de nouveaux combustibles. Mais selon les écologistes ces derniers marchent moins bien, sont plus polluants et peu utilisés.

Après la catastrophe de Fukushima, la Suisse a décidé de sortir du nucléaire d’ici 2034. Les cinq réacteurs nucléaires, situés dans le nord-ouest du pays, doivent être mis hors service au bout de 50 ans d’exploitation. la plus ancienne, celle de Beznau dans le canton d’Argovie a été mise en service en 1969, huit ans après celle de Fessenheim.

 

 

Voir en ligne : Le Pays



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contacts | Réseau "Sortir du nucléaire"