Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Non à l’EPR de Flamanville

L’EPR (Réacteur Pressurisé Européen) est souvent présenté comme l’avenir de la filière nucléaire. En réalité, il concentre les principales failles de l’industrie nucléaire. Retards, coûts colossaux, risques en matière de sûreté… Interpellons l’Autorité de sûreté nucléaire pour qu’elle ne valide pas la cuve défectueuse de l’EPR !


Actualités de campagne

Non aux subventions pour le projet d’EPR d’Hinkley Point !

16 février 2015 |




La Commission Européenne a donné son feu vert à l’octroi de milliards d’euros de subventions déguisées à EDF pour son projet de réacteur EPR à Hinkley Point, en Grande-Bretagne ! Pour empêcher cela, nous relayons la campagne d’EWS Schönau, qui a porté plainte contre la Commission Européenne pour dénoncer ce soutien illégitime et illégal. Nous vous invitons vivement à signer leur pétition !



EDF souhaite construire deux réacteurs EPR sur le site d’Hinkley Point, en Grande-Bretagne. Anticipant les coûts de construction extrêmement élevés de ce projet, EDF a exigé un prix élevé au gouvernement britannique... ainsi que l’assurance de bénéficier, pendant 35 ans, d’un prix de rachat garanti pour son électricité !

Selon plusieurs analyses, dont celle de la coalition britannique Energy Fair, ce type de montage financier constitue une subvention déguisée, contraire au droit européen de la concurrence. Pourtant, le 8 octobre 2014, la Commission Européenne a donné son feu vert au financement du projet, à la suite d’un lobbying acharné d’EDF (plus d’informations sur ce "plaidoyer atomique")

Pour contester cette décision injuste, qui risque de créer un précédent encourageant la construction de centrales aux frais des contribuables, l’Autriche a porté plainte contre la Grande-Bretagne. Quant à la coopérative EWS Schönau, qui distribue du courant 100% renouvelable dans toute l’Allemagne, elle a décidé de porter plainte auprès de la Commission Européenne et lancé une grande campagne pour que les citoyens européens expriment eux aussi leur refus de ces subventions au nucléaire. Le Réseau "Sortir du nucléaire", qui est maintenant partenaire officiel de cette campagne, vous invite vivement à y participer !

Cliquez ici pour découvrir cette campagne et agir vous aussi

Explications en vidéo :

EDF souhaite construire deux réacteurs EPR sur le site d’Hinkley Point, en Grande-Bretagne. Anticipant les coûts de construction extrêmement élevés de ce projet, EDF a exigé un prix élevé au gouvernement britannique... ainsi que l’assurance de bénéficier, pendant 35 ans, d’un prix de rachat garanti pour son électricité !

Selon plusieurs analyses, dont celle de la coalition britannique Energy Fair, ce type de montage financier constitue une subvention déguisée, contraire au droit européen de la concurrence. Pourtant, le 8 octobre 2014, la Commission Européenne a donné son feu vert au financement du projet, à la suite d’un lobbying acharné d’EDF (plus d’informations sur ce "plaidoyer atomique")

Pour contester cette décision injuste, qui risque de créer un précédent encourageant la construction de centrales aux frais des contribuables, l’Autriche a porté plainte contre la Grande-Bretagne. Quant à la coopérative EWS Schönau, qui distribue du courant 100% renouvelable dans toute l’Allemagne, elle a décidé de porter plainte auprès de la Commission Européenne et lancé une grande campagne pour que les citoyens européens expriment eux aussi leur refus de ces subventions au nucléaire. Le Réseau "Sortir du nucléaire", qui est maintenant partenaire officiel de cette campagne, vous invite vivement à y participer !

Cliquez ici pour découvrir cette campagne et agir vous aussi

Explications en vidéo :


MENU
Actualités de campagne