Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°29

Décembre 2005

Actions

Non au réacteur nucléaire EPR, OUI aux alternatives

Décembre 2005




Appel international de 350 associations, personnalités, groupes, syndicats et partis politiques dans 24 pays.

Tous à Cherbourg les 15 et 16 avril 2006

Manifestation : samedi 15 avril à 14h

Quai Lawton Collins à Cherbourg (Manche)



Alors que notre pays est déjà largement suréquipé en centrales nucléaires et qu’il est urgent de maîtriser les consommations d’énergie et de développer les énergies renouvelables, le gouvernement a demandé à EDF de construire un nouveau réacteur nucléaire de type EPR à Flamanville dans la Manche.

L’intention du lobby est de nous mettre encore une fois devant le fait accompli en imposant à terme le renouvellement des réacteurs existants par des réacteurs EPR.

Pourtant, la construction d’un réacteur EPR est une mauvaise décision à tous les points de vue :

- Energétique : la France n’a besoin d’aucune

nouvelle grande capacité de production électrique avant plusieurs décennies. Le nucléaire ne

contribue qu’à hauteur de 15% de la consommation énergétique finale en France et 3% dans le monde. Il n’est donc pas une réponse au réchauffement

climatique.

- Economique : ce chantier de plusieurs milliards d’euros entraînera un retard dommageable dans la nécessaire reconversion d’une partie de l’industrie nucléaire française sans en résoudre les difficultés.

- Social : énergies renouvelables et maîtrise de l’énergie sont bien plus créatrices d’emplois et

porteuses d’avenir. A investissement équivalent, un programme éolien produirait par exemple deux fois plus d’électricité et créerait près de 5 fois plus d’emplois.

- Environnemental : l’EPR n’apporte aucune amélioration notable du point de vue de la sûreté et de la gestion des déchets radioactifs dont le fardeau, une fois de plus, pèsera sur les générations futures.

Parce que nous refusons la perpétuation des risques du nucléaire ;

Parce que nous refusons que le lobby nucléaire nous impose un nouveau réacteur ;

Parce que nous refusons la confusion entre service public et lobby nucléaire ;

Parce que nous savons que cet investissement inutile restera finalement à la charge des clients d’EDF et des générations futures ;

Parce que nous voulons un avenir fait d’énergies renouvelables et propres ;

Ensemble, nous disons NON à l’EPR !

Nous signons cet Appel contre l’EPR et nous appelons au grand rassemblement de Cherbourg contre l’EPR, des 15 et 16 avril 2006 (week-end de Pâques). Ce rassemblement, à l’initiative du Collectif Grand Ouest “l’EPR, non merci” et du Réseau "Sortir du nucléaire", sera également l’occasion de commémorer les 20 ans de la catastrophe de Tchernobyl.
Appel

Associations, personnalités, groupes, syndicats et partis politiques, signez cet appel :

- Par mail à : contact@stop-epr.org

- Par fax au : 04 72 07 70 04

Personnalités (scientifiques, artistes, élus...) : merci de préciser votre titre.

Merci.

Premières organisations nationales françaises signataires de l’Appel contre l’EPR

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, Agir pour l’environnement, Association française des malades de la thyroïde, Attac, Biocoop France, Casseurs de pub, Chiche !, CAP 21, Collectif Grand Ouest “l’EPR, non merci”, Confédération paysanne, Coordination nationale des collectifs contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Emancipation Tendance Intersyndicale, Europe solidaire sans frontières, Fédération Anarchiste, Fac Verte, Fondation pour une Terre Humaine, France Nature Environnement, Greenpeace, Groupement de Scientifiques pour l’Information sur l’Energie Nucléaire, Institut d’études économiques et sociales pour la décroissance soutenable, La France en Action, Les Alternatifs, Les Amis de la Terre France, Les Verts France, Ligue Communiste Révolutionnaire, Mouvement des Jeunes Socialistes, Mouvement International de la Réconciliation, Mouvement pour une Alternative Non violente, Nature & Progrès, Parti de la décroissance, Parti Communiste des Ouvriers de France, Parti des Français Progressistes, Passerelle Eco, Planète Eolienne, Réseau "Sortir du nucléaire" (Fédération de 722 associations), Réseau Action Climat France, Rassemblement antichasse, Science & Conscience, Union Démocratique Bretonne, WWF (Organisation mondiale de protection de la nature).

Mais aussi des personnalités, des organisations dans 24 pays, et des groupes locaux. (voir www.stop-epr.org)
Voir toutes les signatures à jour sur le site : www.stop-epr.org.

Alors que notre pays est déjà largement suréquipé en centrales nucléaires et qu’il est urgent de maîtriser les consommations d’énergie et de développer les énergies renouvelables, le gouvernement a demandé à EDF de construire un nouveau réacteur nucléaire de type EPR à Flamanville dans la Manche.

L’intention du lobby est de nous mettre encore une fois devant le fait accompli en imposant à terme le renouvellement des réacteurs existants par des réacteurs EPR.

Pourtant, la construction d’un réacteur EPR est une mauvaise décision à tous les points de vue :

- Energétique : la France n’a besoin d’aucune

nouvelle grande capacité de production électrique avant plusieurs décennies. Le nucléaire ne

contribue qu’à hauteur de 15% de la consommation énergétique finale en France et 3% dans le monde. Il n’est donc pas une réponse au réchauffement

climatique.

- Economique : ce chantier de plusieurs milliards d’euros entraînera un retard dommageable dans la nécessaire reconversion d’une partie de l’industrie nucléaire française sans en résoudre les difficultés.

- Social : énergies renouvelables et maîtrise de l’énergie sont bien plus créatrices d’emplois et

porteuses d’avenir. A investissement équivalent, un programme éolien produirait par exemple deux fois plus d’électricité et créerait près de 5 fois plus d’emplois.

- Environnemental : l’EPR n’apporte aucune amélioration notable du point de vue de la sûreté et de la gestion des déchets radioactifs dont le fardeau, une fois de plus, pèsera sur les générations futures.

Parce que nous refusons la perpétuation des risques du nucléaire ;

Parce que nous refusons que le lobby nucléaire nous impose un nouveau réacteur ;

Parce que nous refusons la confusion entre service public et lobby nucléaire ;

Parce que nous savons que cet investissement inutile restera finalement à la charge des clients d’EDF et des générations futures ;

Parce que nous voulons un avenir fait d’énergies renouvelables et propres ;

Ensemble, nous disons NON à l’EPR !

Nous signons cet Appel contre l’EPR et nous appelons au grand rassemblement de Cherbourg contre l’EPR, des 15 et 16 avril 2006 (week-end de Pâques). Ce rassemblement, à l’initiative du Collectif Grand Ouest “l’EPR, non merci” et du Réseau "Sortir du nucléaire", sera également l’occasion de commémorer les 20 ans de la catastrophe de Tchernobyl.
Appel

Associations, personnalités, groupes, syndicats et partis politiques, signez cet appel :

- Par mail à : contact@stop-epr.org

- Par fax au : 04 72 07 70 04

Personnalités (scientifiques, artistes, élus...) : merci de préciser votre titre.

Merci.

Premières organisations nationales françaises signataires de l’Appel contre l’EPR

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, Agir pour l’environnement, Association française des malades de la thyroïde, Attac, Biocoop France, Casseurs de pub, Chiche !, CAP 21, Collectif Grand Ouest “l’EPR, non merci”, Confédération paysanne, Coordination nationale des collectifs contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Emancipation Tendance Intersyndicale, Europe solidaire sans frontières, Fédération Anarchiste, Fac Verte, Fondation pour une Terre Humaine, France Nature Environnement, Greenpeace, Groupement de Scientifiques pour l’Information sur l’Energie Nucléaire, Institut d’études économiques et sociales pour la décroissance soutenable, La France en Action, Les Alternatifs, Les Amis de la Terre France, Les Verts France, Ligue Communiste Révolutionnaire, Mouvement des Jeunes Socialistes, Mouvement International de la Réconciliation, Mouvement pour une Alternative Non violente, Nature & Progrès, Parti de la décroissance, Parti Communiste des Ouvriers de France, Parti des Français Progressistes, Passerelle Eco, Planète Eolienne, Réseau "Sortir du nucléaire" (Fédération de 722 associations), Réseau Action Climat France, Rassemblement antichasse, Science & Conscience, Union Démocratique Bretonne, WWF (Organisation mondiale de protection de la nature).

Mais aussi des personnalités, des organisations dans 24 pays, et des groupes locaux. (voir www.stop-epr.org)
Voir toutes les signatures à jour sur le site : www.stop-epr.org.



Thèmes
Luttes et actions EPR