Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Non à la propagande d’AREVA !

Le JDP (Jury de déontologie publicitaire) a rejeté la plainte déposée par le Réseau "Sortir du nucléaire" et les avocats Gossement et Lepage contre la nouvelle campagne publicitaire d’Areva.

"L’épopée de l’énergie" est une publicité qui n’a pas fini de mentir...


Vidéo visionnée plus de 80 000 fois !

Le 4 janvier 2011, la société Areva diffusait un communiqué de presse pour annoncer le lancement d’une grande campagne de publicité. Le spot publicitaire intitulé en interne « L’épopée de l’énergie » se présente comme une suite de tableaux traversés à un rythme soutenu, chaque tableau étant censé représenter le recours à une énergie au cours de l’histoire. Si les énergies fossiles tel que le charbon sont situées dans un tableau sombre qui traduit la pénibilité du recours à ces énergies, le nucléaire est présenté sur le même plan que le solaire et l’éolien, dans un décor lumineux et sur une musique entraînante.

Toute publicité doit, sous quelque forme que ce soit, respecter non seulement les dispositions législatives et règlementaires spécifiques françaises en vigueur mais également les règles déontologiques édictées par l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP). Le JDP est une instance indépendante, composée de neuf membres nommés par le Conseil d’Administration de l’ARPP et qui a pour mission de statuer sur les plaintes du public à l’encontre de publicités diffusées.

Le Réseau a donc déposé une plainte devant le Jury, le 14 janvier 2011, afin de demander la cessation immédiate de la diffusion de cette publicité. Il s’agissait de dénoncer les manipulations de cette campagne destinée à faire passer le nucléaire pour une énergie d’avenir, propre et coexistant en harmonie avec les énergies renouvelables.

L’audience devant le Jury présidé par Marie-Dominique Hagelsteen a eu lieu le vendredi 18 février 2011 à la suite d’un report. Après avoir montré pourquoi cette publicité ne respectait pas les règles de déontologie publicitaire, le Réseau est revenu sur les différents mensonges et omissions présents dans ce film. La défense, quant à elle, s’est permis de souligner le danger d’une décision qui irait à l’encontre de la publicité. Celle-ci remettrait en cause la sécurité juridique des annonceurs, les plaçant dans l’incertitude quant à la diffusion de leur publicité (sic !)

Malheureusement, le Jury a rejeté les différentes plaintes et a énoncé que les messages publicitaires en cause ne méconnaissaient pas les dispositions de la Recommandation Développement Durable : « (...)la seule circonstance que les activités d’Areva dans le domaine des énergies renouvelables sont aujourd’hui beaucoup moins importantes que celles déployées dans le nucléaire ne saurait être retenue comme justifiant, en l’espèce, dès lors que ces activités sont réelles et en développement, la constatation d’un manquement aux règles déontologiques (...) ». Il précise, tout de même, au début de sa décision, en réponse à l’argument de la défense sur la question de la sécurité juridique, que l’avis rendu par l’ARPP « ne saurait lier l’appréciation à laquelle le Jury, instance associée au dispositif de régulation professionnelle de la publicité et composée de personnalités indépendantes et impartiales, doit se livrer lorsqu’il est saisi d’une plainte ».

Cette décision du JDP nous montre à nouveau que l’industrie nucléaire peut répandre des contre-vérités, mensonges et omission sans être inquiétée ! L’énergie est une histoire qui n’a pas fini de s’écrire, alors continuons la lutte pour un monde sans nucléaire.

 

Téléchargez la décision du JDP
PDF - 3.1 Mo
Publicité Areva - Décision du JDP

 

Le JDP (Jury de déontologie publicitaire) a rejeté la plainte déposée par le Réseau "Sortir du nucléaire" et les avocats Gossement et Lepage contre la nouvelle campagne publicitaire d’Areva.

"L’épopée de l’énergie" est une publicité qui n’a pas fini de mentir...


Vidéo visionnée plus de 80 000 fois !

Le 4 janvier 2011, la société Areva diffusait un communiqué de presse pour annoncer le lancement d’une grande campagne de publicité. Le spot publicitaire intitulé en interne « L’épopée de l’énergie » se présente comme une suite de tableaux traversés à un rythme soutenu, chaque tableau étant censé représenter le recours à une énergie au cours de l’histoire. Si les énergies fossiles tel que le charbon sont situées dans un tableau sombre qui traduit la pénibilité du recours à ces énergies, le nucléaire est présenté sur le même plan que le solaire et l’éolien, dans un décor lumineux et sur une musique entraînante.

Toute publicité doit, sous quelque forme que ce soit, respecter non seulement les dispositions législatives et règlementaires spécifiques françaises en vigueur mais également les règles déontologiques édictées par l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP). Le JDP est une instance indépendante, composée de neuf membres nommés par le Conseil d’Administration de l’ARPP et qui a pour mission de statuer sur les plaintes du public à l’encontre de publicités diffusées.

Le Réseau a donc déposé une plainte devant le Jury, le 14 janvier 2011, afin de demander la cessation immédiate de la diffusion de cette publicité. Il s’agissait de dénoncer les manipulations de cette campagne destinée à faire passer le nucléaire pour une énergie d’avenir, propre et coexistant en harmonie avec les énergies renouvelables.

L’audience devant le Jury présidé par Marie-Dominique Hagelsteen a eu lieu le vendredi 18 février 2011 à la suite d’un report. Après avoir montré pourquoi cette publicité ne respectait pas les règles de déontologie publicitaire, le Réseau est revenu sur les différents mensonges et omissions présents dans ce film. La défense, quant à elle, s’est permis de souligner le danger d’une décision qui irait à l’encontre de la publicité. Celle-ci remettrait en cause la sécurité juridique des annonceurs, les plaçant dans l’incertitude quant à la diffusion de leur publicité (sic !)

Malheureusement, le Jury a rejeté les différentes plaintes et a énoncé que les messages publicitaires en cause ne méconnaissaient pas les dispositions de la Recommandation Développement Durable : « (...)la seule circonstance que les activités d’Areva dans le domaine des énergies renouvelables sont aujourd’hui beaucoup moins importantes que celles déployées dans le nucléaire ne saurait être retenue comme justifiant, en l’espèce, dès lors que ces activités sont réelles et en développement, la constatation d’un manquement aux règles déontologiques (...) ». Il précise, tout de même, au début de sa décision, en réponse à l’argument de la défense sur la question de la sécurité juridique, que l’avis rendu par l’ARPP « ne saurait lier l’appréciation à laquelle le Jury, instance associée au dispositif de régulation professionnelle de la publicité et composée de personnalités indépendantes et impartiales, doit se livrer lorsqu’il est saisi d’une plainte ».

Cette décision du JDP nous montre à nouveau que l’industrie nucléaire peut répandre des contre-vérités, mensonges et omission sans être inquiétée ! L’énergie est une histoire qui n’a pas fini de s’écrire, alors continuons la lutte pour un monde sans nucléaire.

 

Téléchargez la décision du JDP
PDF - 3.1 Mo
Publicité Areva - Décision du JDP

 


Thèmes
Lobby nucléaire