Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2008


À la fin de l’année 2008, N. Sarkozy veut relancer l’industrie nucléaire française.

Les enjeux du réchauffement climatique étant pris au sérieux par le Parlement européen, la France, qui le préside tente de faire passer l’énergie nucléaire comme la solution ultime au dérèglement climatique.

Le Réseau "sortir du nucléaire" répond alors à cette manipulation par la campagne "Ni nucléaire, ni effet de serre" qui se manifeste autour d’une volonté d’informer le public de la fausse solution qu’est le nucléaire au réchauffement planétaire. La campagne s’est articulée par l’envoi d’une carte postale-pétition à l’adresse du Président de la République et autour d’une grande mobilisation nationale qui donnera lieu à 75 actions dans toute la France.

Appel de cette campagne 2008 :

FIN 2008 : DES ENJEUX CRUCIAUX POUR NOTRE AVENIR ÉNERGÉTIQUE MOBILISONS-NOUS POUR FAIRE ENTENDRE NOTRE VOIX !

Soucieux de relancer une industrie en perte de vitesse, le Président Nicolas Sarkozy présente depuis des mois le nucléaire comme l’énergie du futur. Il en fait une solution évidente aux dérèglements climatiques, relayant en cela les discours d’EDF et AREVA. Quitte à prendre de sérieuses libertés avec les faits…

NON, le nucléaire n’est pas une énergie propre.
NON, le nucléaire ne peut avoir aucun impact positif sur le dérèglement climatique.

En réalité, le nucléaire ne remplit aucun des objectifs que se doivent de promouvoir les gouvernements en matière d’énergie pour garantir le futur de leurs administré-e-s. Son bilan en termes d’environnement et de sécurité est catastrophique, et son utilisation pose de graves problèmes éthiques, politiques et techniques, comme l’ont à nouveau montré les évènements survenus en juillet 2008 sur le site du Tricastin.

Il est urgent de mettre en place de nouveaux modèles de production et de distribution d’énergie, basés sur une meilleure maîtrise de la consommation et sur l’utilisation des énergies renouvelables. Cela implique la décentralisation de la production d’énergie, l’exploitation des ressources renouvelables locales, et la fermeture rapide des centrales nucléaires selon les scénarios proposés par le Réseau “Sortir du nucléaire” et plusieurs autres associations de citoyen-ne-s. C’est le seul moyen de remporter la lutte contre le dérèglement climatique.

La fin de l’année 2008 sera cruciale en termes de politique énergétique : la commission européenne examine le “paquet climat énergie”, un ensemble de directives qui fondera la politique commune des pays membres pour la lutte contre le dérèglement climatique. La France, à la tête de l’Union européenne jusqu’en décembre 2008, aura un poids particulier dans ces négociations, et le lobby du nucléaire entend tirer avantage de cette position privilégiée. C’est pourquoi les citoyen-ne-s français-es doivent se mobiliser et réclamer, au contraire, l’arrêt du nucléaire et la mise en oeuvre d’une politique énergétique responsable, afin de faire vraiment face aux enjeux climatiques.

LE TEMPS PRESSE,
IL FAUT AGIR DÈS AUJOURD’HUI !

À la fin de l’année 2008, N. Sarkozy veut relancer l’industrie nucléaire française.

Les enjeux du réchauffement climatique étant pris au sérieux par le Parlement européen, la France, qui le préside tente de faire passer l’énergie nucléaire comme la solution ultime au dérèglement climatique.

Le Réseau "sortir du nucléaire" répond alors à cette manipulation par la campagne "Ni nucléaire, ni effet de serre" qui se manifeste autour d’une volonté d’informer le public de la fausse solution qu’est le nucléaire au réchauffement planétaire. La campagne s’est articulée par l’envoi d’une carte postale-pétition à l’adresse du Président de la République et autour d’une grande mobilisation nationale qui donnera lieu à 75 actions dans toute la France.

Appel de cette campagne 2008 :

FIN 2008 : DES ENJEUX CRUCIAUX POUR NOTRE AVENIR ÉNERGÉTIQUE MOBILISONS-NOUS POUR FAIRE ENTENDRE NOTRE VOIX !

Soucieux de relancer une industrie en perte de vitesse, le Président Nicolas Sarkozy présente depuis des mois le nucléaire comme l’énergie du futur. Il en fait une solution évidente aux dérèglements climatiques, relayant en cela les discours d’EDF et AREVA. Quitte à prendre de sérieuses libertés avec les faits…

NON, le nucléaire n’est pas une énergie propre.
NON, le nucléaire ne peut avoir aucun impact positif sur le dérèglement climatique.

En réalité, le nucléaire ne remplit aucun des objectifs que se doivent de promouvoir les gouvernements en matière d’énergie pour garantir le futur de leurs administré-e-s. Son bilan en termes d’environnement et de sécurité est catastrophique, et son utilisation pose de graves problèmes éthiques, politiques et techniques, comme l’ont à nouveau montré les évènements survenus en juillet 2008 sur le site du Tricastin.

Il est urgent de mettre en place de nouveaux modèles de production et de distribution d’énergie, basés sur une meilleure maîtrise de la consommation et sur l’utilisation des énergies renouvelables. Cela implique la décentralisation de la production d’énergie, l’exploitation des ressources renouvelables locales, et la fermeture rapide des centrales nucléaires selon les scénarios proposés par le Réseau “Sortir du nucléaire” et plusieurs autres associations de citoyen-ne-s. C’est le seul moyen de remporter la lutte contre le dérèglement climatique.

La fin de l’année 2008 sera cruciale en termes de politique énergétique : la commission européenne examine le “paquet climat énergie”, un ensemble de directives qui fondera la politique commune des pays membres pour la lutte contre le dérèglement climatique. La France, à la tête de l’Union européenne jusqu’en décembre 2008, aura un poids particulier dans ces négociations, et le lobby du nucléaire entend tirer avantage de cette position privilégiée. C’est pourquoi les citoyen-ne-s français-es doivent se mobiliser et réclamer, au contraire, l’arrêt du nucléaire et la mise en oeuvre d’une politique énergétique responsable, afin de faire vraiment face aux enjeux climatiques.

LE TEMPS PRESSE,
IL FAUT AGIR DÈS AUJOURD’HUI !





Thèmes
Nucléaire et climat