Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2006

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2006


Cette loi visait à développer la recherche sur certaines techniques dans la filière des déchets nucléaires et tout particulièrement :

  • Le stockage en couche géologique profonde (qui inaugurera par la suite, le site d’enfouissement ANDRA de Bure dans la Meuse)
  • La construction de réacteurs/structures spécifiques dédiés à la transmutation/séparation des éléments radioactifs à vie longue présents dans les déchets créés par les centrales.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" s’est donc engagé contre l’enfouissement de matériaux extrêmement dangereux, qui le resteront pendant des milliers d’années et sans aucune certitude que les générations futures ne puissent en être victimes ou qu’elles soient dans la possibilité de pérenniser cette méthode.

Par ailleurs, cette campagne dénonçait également la prise au sérieux de la possibilité de mettre en place des techniques de transmutation/séparation des éléments radioactifs qui ne sont aujourd’hui encore, que des rêves d’alchimistes au coûts exorbitants.

Nos sympathisants ont ainsi été invités à envoyer des cartes postales à l’Assemblée Nationale destinées à faire prendre conscience aux députés et sénateurs de leurs responsabilités dans le vote d’une loi qui pourrait condamner des centaines de générations à venir.

Ces actions n’ont malheureusement pas permis de stopper le lancement de la construction du site d’enfouissement de Bure, mais le mouvement antinucléaire ne baisse pas les bras et milite encore activement contre ces méthodes : http://sortirdunucleaire.org/Campagne-Bure-Stop

Appel à campagne 2006

Vos parlementaires vont-ils être de ceux qui condamnent la Terre et les générations futures à la perpétuité radioactive ?

Seront-ils de ceux qui savaient mais ont laissé faire ?

Coordination nationale des collectifs contre l’enfouissement des déchets nucléaires www.burestop.org et le Réseau "Sortir du nucléaire".
En partenariat avec Agir pour l’Environnement, les Amis de la Terre, Confédération Paysanne, Greenpeace France

Cette loi visait à développer la recherche sur certaines techniques dans la filière des déchets nucléaires et tout particulièrement :

  • Le stockage en couche géologique profonde (qui inaugurera par la suite, le site d’enfouissement ANDRA de Bure dans la Meuse)
  • La construction de réacteurs/structures spécifiques dédiés à la transmutation/séparation des éléments radioactifs à vie longue présents dans les déchets créés par les centrales.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" s’est donc engagé contre l’enfouissement de matériaux extrêmement dangereux, qui le resteront pendant des milliers d’années et sans aucune certitude que les générations futures ne puissent en être victimes ou qu’elles soient dans la possibilité de pérenniser cette méthode.

Par ailleurs, cette campagne dénonçait également la prise au sérieux de la possibilité de mettre en place des techniques de transmutation/séparation des éléments radioactifs qui ne sont aujourd’hui encore, que des rêves d’alchimistes au coûts exorbitants.

Nos sympathisants ont ainsi été invités à envoyer des cartes postales à l’Assemblée Nationale destinées à faire prendre conscience aux députés et sénateurs de leurs responsabilités dans le vote d’une loi qui pourrait condamner des centaines de générations à venir.

Ces actions n’ont malheureusement pas permis de stopper le lancement de la construction du site d’enfouissement de Bure, mais le mouvement antinucléaire ne baisse pas les bras et milite encore activement contre ces méthodes : http://sortirdunucleaire.org/Campagne-Bure-Stop

Appel à campagne 2006

Vos parlementaires vont-ils être de ceux qui condamnent la Terre et les générations futures à la perpétuité radioactive ?

Seront-ils de ceux qui savaient mais ont laissé faire ?

Coordination nationale des collectifs contre l’enfouissement des déchets nucléaires www.burestop.org et le Réseau "Sortir du nucléaire".
En partenariat avec Agir pour l’Environnement, les Amis de la Terre, Confédération Paysanne, Greenpeace France



Introduction
Vos parlementaires vont-ils être de ceux qui condamnent la Terre et les générations futures à la perpétuité radioactive ?
Alors, que faire de ces déchets... éternels ?
Aucune option à ce jour ne peut être qualifiée de solution. Les déchets nucléaires sont depuis 40 ans un véritable casse-tête pour notre société. Début 2006 : rien n’est résolu !
Une impasse éthique et sociétale
Des orientations honnêtes et démocratiquement débattues sur le sort des déchets nucléaires existants ne seront possibles qu’une fois l’arrêt de la filière électronucléaire décidé et mis en œuvre !
La future loi sur les déchets, une très mauvaise façon de régler le problème
Tout est basé sur les auditions des seuls industriels et agences de recherches nucléaires sans entendre les experts indépendants et les associations.
Déchets nucléaires sans solution : une remise en question de la filière EPR !
La filière électro-nucléaire présente à chacune de ses étapes des inconvénients majeurs : risque d’accidents (quels enseignements de Tchernobyl ?), contamination irrémédiable des sites d’exploitation, prolifération, transports à hauts risques... La liste est longue, l’électricité est chère, dans tous les (...)
C’est bon à savoir !
Plusieurs arguments à garder en tête...
Campagne : mode d’emploi
La loi concernant le sort des déchets nucléaires hautement radioactifs et à vie longue va être votée vraisemblablement au cours du second trimestre 2006. Loi ou passeport "criminel" pour l’enfouissement de ceux-ci ? Nous ne pouvons pas laisser faire (...)
Documents à télécharger
;