Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Boîte à outils

Les illuminations de façades : une idée lumineuse pour lutter contre le nucléaire




Il est parfois difficile de se renouveler dans l’action militante, de trouver de nouveaux moyens de lutte pour faire passer nos messages… Mais il y a des actions que l’on aimerait voir se multiplier partout, tellement elles nous parlent ! Présentation d’une action mise en place pour la première fois par le Réseau en mars 2015 : les illuminations de façade !



Qu’est-ce que c’est ?

Les illuminations de façades consistent à projeter des photos, des messages, des dessins sur des façades de votre choix, que ce soit un mur, un monument, voire même sur les passants présents lors de ces projections ! Ce type d’action vous laisse la liberté de créer le contenu que vous souhaitez diffuser : un nouveau moyen de communication au service de la lutte !

© Clément Briend

Quel est le but ?

Le but de ce type d’action est, comme toute action militante, de diffuser un message politique fort et de sensibiliser l’opinion publique. Il s’agit de montrer que le nucléaire n’est pas le choix du peuple. C’est aussi une manière de se réapproprier l’espace public et de favoriser la liberté d’expression. Vous pouvez donc créer des visuels attractifs qui permettront, par la suite, d’accompagner et d’illustrer vos articles ou vos communiqués de presse, mais aussi d’êtres relayés sur Internet et les réseaux sociaux. Ce type d’action permet d’avoir un impact fort.

Comment la mettre en œuvre ?

Ce sont des actions flash qu’il faut nécessairement réaliser à la nuit tombée. Les projecteurs (ceux que nous avons utilisés lors de notre dernière action) fonctionnent sur batterie, ce qui permet de rester très libre dans le choix du lieu, le mieux étant de choisir un lieu symbolique afin de renforcer le message que vous souhaitez faire passer. Il permet par exemple d’interpeller le gouvernement en projetant le message sur un établissement public ou institutionnel. Ces projections se font à partir de diapositives, réalisées par le collectif qui met en œuvre les projections, qui peut aider et accompagner dans le choix des visuels à projeter. Des retouches sur les photos peuvent créer des illusions et des effets d’optiques forts.Ce type d’actions n’entraînant aucune dégradation, elles ne peuvent faire l’objet de poursuites.

Comment le réseau s’est-il approprié ce mode d’action ?

Lors des commémorations des quatre ans de la catastrophe de Fukushima, le Réseau « Sortir du nucléaire » a fait appel à Alix et Cléments, les « illuminateurs de façade » sur Paris.

Des images du street artiste 281_antinuke ont été projetées sur l’agence EDF Opéra, sur l’ambassade du Japon et sur le ministère de l’écologie. Des projections ont également été réalisées sur la statue de la République où l’on pouvait voir une centrale fissurée avec le slogan « Fukushima, demain chez nous ? Aussi, une installation lumineuse d’une quinzaine de projecteurs a été mise en place à la nuit tombée, projetant sur les passants des centaines de trèfles radioactifs verts, ce qui a beaucoup intrigué et étonné, provoquant la discussion avec de nombreuses personnes qui traversaient la place.

© Alix Dre

Plus d’infos sur le collectif

Le collectif avec qui nous avons travaillé a déjà contribué à rendre visibles de nombreuses luttes (Françafrique, jeudi noir…).Vous pouvez retrouver sur leur site internet les photos de ces actions : http://luxpop.org/

© Clément Briend

Cette nouvelle forme de lutte peut vous donner des idées. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter la chargée des groupes et actions sur mobilisations@sortirdunucleaire.org. Vous pouvez aussi contacter le collectif sur cette adresse : contact@luxpop.org

Laissez-vous guider par votre imagination pour créer des visuels qui auront un impact fort sur le public !

Qu’est-ce que c’est ?

Les illuminations de façades consistent à projeter des photos, des messages, des dessins sur des façades de votre choix, que ce soit un mur, un monument, voire même sur les passants présents lors de ces projections ! Ce type d’action vous laisse la liberté de créer le contenu que vous souhaitez diffuser : un nouveau moyen de communication au service de la lutte !

© Clément Briend

Quel est le but ?

Le but de ce type d’action est, comme toute action militante, de diffuser un message politique fort et de sensibiliser l’opinion publique. Il s’agit de montrer que le nucléaire n’est pas le choix du peuple. C’est aussi une manière de se réapproprier l’espace public et de favoriser la liberté d’expression. Vous pouvez donc créer des visuels attractifs qui permettront, par la suite, d’accompagner et d’illustrer vos articles ou vos communiqués de presse, mais aussi d’êtres relayés sur Internet et les réseaux sociaux. Ce type d’action permet d’avoir un impact fort.

Comment la mettre en œuvre ?

Ce sont des actions flash qu’il faut nécessairement réaliser à la nuit tombée. Les projecteurs (ceux que nous avons utilisés lors de notre dernière action) fonctionnent sur batterie, ce qui permet de rester très libre dans le choix du lieu, le mieux étant de choisir un lieu symbolique afin de renforcer le message que vous souhaitez faire passer. Il permet par exemple d’interpeller le gouvernement en projetant le message sur un établissement public ou institutionnel. Ces projections se font à partir de diapositives, réalisées par le collectif qui met en œuvre les projections, qui peut aider et accompagner dans le choix des visuels à projeter. Des retouches sur les photos peuvent créer des illusions et des effets d’optiques forts.Ce type d’actions n’entraînant aucune dégradation, elles ne peuvent faire l’objet de poursuites.

Comment le réseau s’est-il approprié ce mode d’action ?

Lors des commémorations des quatre ans de la catastrophe de Fukushima, le Réseau « Sortir du nucléaire » a fait appel à Alix et Cléments, les « illuminateurs de façade » sur Paris.

Des images du street artiste 281_antinuke ont été projetées sur l’agence EDF Opéra, sur l’ambassade du Japon et sur le ministère de l’écologie. Des projections ont également été réalisées sur la statue de la République où l’on pouvait voir une centrale fissurée avec le slogan « Fukushima, demain chez nous ? Aussi, une installation lumineuse d’une quinzaine de projecteurs a été mise en place à la nuit tombée, projetant sur les passants des centaines de trèfles radioactifs verts, ce qui a beaucoup intrigué et étonné, provoquant la discussion avec de nombreuses personnes qui traversaient la place.

© Alix Dre

Plus d’infos sur le collectif

Le collectif avec qui nous avons travaillé a déjà contribué à rendre visibles de nombreuses luttes (Françafrique, jeudi noir…).Vous pouvez retrouver sur leur site internet les photos de ces actions : http://luxpop.org/

© Clément Briend

Cette nouvelle forme de lutte peut vous donner des idées. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter la chargée des groupes et actions sur mobilisations@sortirdunucleaire.org. Vous pouvez aussi contacter le collectif sur cette adresse : contact@luxpop.org

Laissez-vous guider par votre imagination pour créer des visuels qui auront un impact fort sur le public !