Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Revue de presse

Novembre 2015 / Ouest France

Les anti-nucléaires sur la place publique






Avranches. Le risque climatique ? Une question cruciale abordée, samedi matin, par deux associations anti-nucléaires.

Samedi, sur les marches de la mairie d'Avranches, Changeons d'ère Sud-Manche et Réagir (Relais éducation action gestion et informations sur le réchauffement climatique) ont, toutes banderoles déployées, proposé à la population de venir discuter avec elles du risque climatique. « Nous voulons sensibiliser le public sur les problèmes climatiques avant l'ouverture de la conférence internationale COP 21, qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre. Pour nous, le nucléaire n'est pas la solution, il faut développer les énergies renouvelables (vent, soleil, géothermie...) et encourager les économies d'énergie. »

Et de citer l'exemple du Danemark qui « sera autonome en énergie renouvelable dans les années 2020  », mais aussi l'Allemagne qui « arrêtera le nucléaire en 2022 », et la production d'électricité mondiale où la part du nucléaire «  est passée de 17,6 % en 1996 à 10,8 % en 2014 ».

Les représentants des associations ont dit samedi leurs craintes que « la France, par sa position de pays hôte, cherche à promouvoir son électricité nucléaire alors que le nucléaire ne sauvera pas le climat ».

Renseignements complémentaires sur www.sortirdunucleaire.org/..
 

> Voir la source


Thèmes
Nucléaire et climat