Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

La sortie du nucléaire marque des points

Les Jeunes centristes souhaitent la sortie du nucléaire

21 décembre 2011 |




Le mouvement de jeunes du Nouveau Centre, le parti d’Hervé Morin, ministre de la Défense de 2007 à 2010, a pris position pour la sortie du nucléaire au lendemain des six mois de la catastrophe de Fukushima.



Dans un communiqué diffusé le 12 septembre 2011, jour de l’explosion d’un four de fusion de déchets nucléaires à Marcoule, le président des Jeunes centristes, Jérémy Coste, déclarait en effet :

"Confortés dans leur projet politique adopté en juin dernier par les événements d’aujourd’hui, les Jeunes centristes demandent donc aux dirigeants politiques français de faire un choix responsable en décidant l’abandon à terme de la production d’électricité d’origine nucléaire et de relancer le développement des énergies renouvelables décentralisées. Ce choix écologiquement responsable pourrait également devenir économiquement porteur et permettrait de favoriser la création d’emplois verts et le développement d’une filière française du démantèlement de centrales nucléaires qui pourrait créer plusieurs dizaines de milliers d’emplois."

Si seulement leurs aînés du Nouveau Centre et de l’UMP (à laquelle appartient la formation d’Hervé Morin) pouvaient avoir la même lucidité...

Dans un communiqué diffusé le 12 septembre 2011, jour de l’explosion d’un four de fusion de déchets nucléaires à Marcoule, le président des Jeunes centristes, Jérémy Coste, déclarait en effet :

"Confortés dans leur projet politique adopté en juin dernier par les événements d’aujourd’hui, les Jeunes centristes demandent donc aux dirigeants politiques français de faire un choix responsable en décidant l’abandon à terme de la production d’électricité d’origine nucléaire et de relancer le développement des énergies renouvelables décentralisées. Ce choix écologiquement responsable pourrait également devenir économiquement porteur et permettrait de favoriser la création d’emplois verts et le développement d’une filière française du démantèlement de centrales nucléaires qui pourrait créer plusieurs dizaines de milliers d’emplois."

Si seulement leurs aînés du Nouveau Centre et de l’UMP (à laquelle appartient la formation d’Hervé Morin) pouvaient avoir la même lucidité...



MENU