Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

La sortie du nucléaire marque des points

Le solaire pourrait remplacer complètement le nucléaire à Tokyo

22 janvier 2014 |




Et si le solaire permettait au Japon de se passer du nucléaire ?



Le Japon possède la plus grande capacité au monde de stockage d’énergie par pompage-turbinage (STEP). Des chercheurs étatsuniens estiment que si, au lieu d’assister les centrales nucléaires, les STEP japonaises actuelles étaient couplées avec des panneaux solaires couvrant les toitures disponibles et adaptées sur des bâtiments de Tokyo, la combinaison obtenue permettrait de remplacer environ 26,5 % de l’électricité d’origine nucléaire consommée par la capitale japonaise en 2010.

Et en installant une surface solaire 5,6 fois supérieure à la surface disponible en toiture, c’est la totalité de l’électricité nucléaire qui pourrait alors être remplacée par le solaire. Cela représenterait 1700 km², soit 0,4 % de la surface de l’archipel nippon, à comparer aux 30 000 km² carrés officiellement contaminés par la catastrophe de Fukushima, et aux 1256 km² dont la population a été évacuée - sans compter celles qui devraient l’être !

Et n’oublions pas que depuis 2011, le Japon a su mettre en place des économies d’énergie substantielles. Une tendance à confirmer pour réduire durablement par rapport à 2010 la quantité d’électricité à produire : 1700 km² de panneaux ne sont pas nécessaires. La sobriété énergétique est LA priorité !

Source : Potential for rooftop photovoltaics in Tokyo to replace nuclear capacity

Le Japon possède la plus grande capacité au monde de stockage d’énergie par pompage-turbinage (STEP). Des chercheurs étatsuniens estiment que si, au lieu d’assister les centrales nucléaires, les STEP japonaises actuelles étaient couplées avec des panneaux solaires couvrant les toitures disponibles et adaptées sur des bâtiments de Tokyo, la combinaison obtenue permettrait de remplacer environ 26,5 % de l’électricité d’origine nucléaire consommée par la capitale japonaise en 2010.

Et en installant une surface solaire 5,6 fois supérieure à la surface disponible en toiture, c’est la totalité de l’électricité nucléaire qui pourrait alors être remplacée par le solaire. Cela représenterait 1700 km², soit 0,4 % de la surface de l’archipel nippon, à comparer aux 30 000 km² carrés officiellement contaminés par la catastrophe de Fukushima, et aux 1256 km² dont la population a été évacuée - sans compter celles qui devraient l’être !

Et n’oublions pas que depuis 2011, le Japon a su mettre en place des économies d’énergie substantielles. Une tendance à confirmer pour réduire durablement par rapport à 2010 la quantité d’électricité à produire : 1700 km² de panneaux ne sont pas nécessaires. La sobriété énergétique est LA priorité !

Source : Potential for rooftop photovoltaics in Tokyo to replace nuclear capacity



MENU