Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°29

Décembre 2005

Brèves

Le saviez-vous ?

Décembre 2005




Inspection indépendante au Niger : aide à l’association Nigérienne Aghir In Man

Grâce à votre générosité, la souscription pour une inspection indépendante des mines d’uranium au Niger gérées par la COGEMA a rapporté 3152 euros. Merci à tous.

Plutôt que d’utiliser cet argent pour une nouvelle inspection indépendante qui serait très coûteuse (35 000 euros environ), le Réseau "Sortir du nucléaire" a décidé d’envoyer un soutien financier à l’association nigérienne Aghir In Man (qui travaille en concertation avec la Criirad). Ces moyens financiers permettront à Aghir In Man de renforcer son action directement sur le terrain au Niger notamment par l’achat de matériel permettant un meilleur suivi de la surveillance radiologique.

Strauss-Kahn antinucléaire ?

Invité à participer à un colloque sur « une politique industrielle en 2007 » organisé par la sénatrice des Verts de Seine-Saint-Denis, Dominique Voynet, l’ancien ministre socialiste, Dominique Strauss-Kahn, s’est déclaré favorable « à une sortie le plus tôt possible » du nucléaire. Le candidat à l’investiture socialiste pour la présidentielle 2007 s’est toutefois gardé de fixer « une date couperet qui ne tiendrait pas en compte les besoins immédiats en énergie ».

Source : L’Humanité - 10 octobre 2005.

Pas de déchets nucléaires près de chez moi !

D’après un sondage réalisé en septembre 2005 par l’IFOP à la demande des Verts, 88% des Français (contre 11%) sont contre un centre d’enfouissement de déchets nucléaires dans leur commune ou à proximité.

89% des personnes interrogées (contre 11%) souhaiteraient être consultées par référendum départemental en cas de projet d’enfouissement de déchets nucléaires.

Les divergences sont nettement plus marquées sur l’arrêt progressif du programme nucléaire civil en France. 54% des Français y sont favorables, contre 43% défavorables et 3% ne se prononçant pas.

L’énergie éolienne peut créer deux millions d’emplois dans le monde


L’énergie éolienne peut créer deux millions d’emplois dans le monde d’ici 10 ans, avec une croissance annuelle de 25%, selon une étude de Greenpeace.

Source : AFP - 11 mai 2004

Renouvelables : deux siècles et demi pour y arriver

Pour satisfaire ses obligations européennes et lutter contre le changement climatique, la France doit avoir 14.000-15.000 MW d’éolien en 2010, 300 MW de photovoltaïque et un rythme d’installation annuel de un million de m2 de solaire thermique. "Au rythme actuel, il faudra deux siècles et demi pour y arriver", a souligné M. Antolini (Syndicat des Energies renouvelables).

Source : AFP du 23 septembre 03

Allemagne

L’abandon du nucléaire se concrétise avec l’arrêt de la première centrale

La première des 19 centrales nucléaires allemandes a été débranchée deux ans après le vote en 2001 de la loi sur l’abandon de l’atome civil. La vieille centrale n’était plus rentable.

Aucun des 300 employés de la centrale ne perdra toutefois son travail, assure l’exploitant, le numéro un mondial de l’énergie E.ON : 150 d’entre eux seront appelés à participer au démantèlement des installations, le reste étant redéployé en interne.

A Stade, près de Hambourg (nord), commence à présent un chantier titanesque, évalué à quelque 500 millions d’euros - alors que la construction n’avait coûté que 153 millions d’euros.

En outre, l’accord conclu avec les industriels impose certes pour chaque centrale des quotas de production à ne pas dépasser qui équivalent à une durée de vie de 32 ans, ce qui reviendrait à fermer la dernière centrale allemande d’ici à 2021. Mais il donne aussi la possibilité aux industriels de reporter les quotas d’une centrale à l’autre, prolongeant ainsi la durée de vie des centrales les plus rentables.

Source : 14/11/04 - AFP

Philip Morrison, créateur puis dénonciateur de la bombe atomique

L’astrophysicien américain Philip Morrison, qui a participé à l’assemblage de la première bombe atomique avant de lutter contre la course aux armes nucléaires, est décédé à l’âge de 89 ans.

Né en 1915, Philip Morrison a transporté, assis à l’arrière d’une voiture, la première bombe au plutonium des laboratoires de Los Alamos jusqu’au site du Nouveau Mexique où elle a été testée en 1945.

Il était alors l’un des physiciens travaillant pour le projet Manhattan, auprès du professeur Robert Oppenheimer.

Philip Morrison s’est ensuite rendu sur l’île de Tinian, dans le Pacifique, pour assembler la bombe lancée sur la ville japonaise d’Hiroshima, où il se rendra peu après pour évaluer l’impact.

Après la guerre, il s’engagea dans la lutte contre la prolifération nucléaire, notamment dans le cadre de la Federation of American Scientists, au côté notamment d’Albert Einstein.

Source : 26/04/2005 - AFP


Inspection indépendante au Niger : aide à l’association Nigérienne Aghir In Man

Grâce à votre générosité, la souscription pour une inspection indépendante des mines d’uranium au Niger gérées par la COGEMA a rapporté 3152 euros. Merci à tous.

Plutôt que d’utiliser cet argent pour une nouvelle inspection indépendante qui serait très coûteuse (35 000 euros environ), le Réseau "Sortir du nucléaire" a décidé d’envoyer un soutien financier à l’association nigérienne Aghir In Man (qui travaille en concertation avec la Criirad). Ces moyens financiers permettront à Aghir In Man de renforcer son action directement sur le terrain au Niger notamment par l’achat de matériel permettant un meilleur suivi de la surveillance radiologique.

Strauss-Kahn antinucléaire ?

Invité à participer à un colloque sur « une politique industrielle en 2007 » organisé par la sénatrice des Verts de Seine-Saint-Denis, Dominique Voynet, l’ancien ministre socialiste, Dominique Strauss-Kahn, s’est déclaré favorable « à une sortie le plus tôt possible » du nucléaire. Le candidat à l’investiture socialiste pour la présidentielle 2007 s’est toutefois gardé de fixer « une date couperet qui ne tiendrait pas en compte les besoins immédiats en énergie ».

Source : L’Humanité - 10 octobre 2005.

Pas de déchets nucléaires près de chez moi !

D’après un sondage réalisé en septembre 2005 par l’IFOP à la demande des Verts, 88% des Français (contre 11%) sont contre un centre d’enfouissement de déchets nucléaires dans leur commune ou à proximité.

89% des personnes interrogées (contre 11%) souhaiteraient être consultées par référendum départemental en cas de projet d’enfouissement de déchets nucléaires.

Les divergences sont nettement plus marquées sur l’arrêt progressif du programme nucléaire civil en France. 54% des Français y sont favorables, contre 43% défavorables et 3% ne se prononçant pas.

L’énergie éolienne peut créer deux millions d’emplois dans le monde


L’énergie éolienne peut créer deux millions d’emplois dans le monde d’ici 10 ans, avec une croissance annuelle de 25%, selon une étude de Greenpeace.

Source : AFP - 11 mai 2004

Renouvelables : deux siècles et demi pour y arriver

Pour satisfaire ses obligations européennes et lutter contre le changement climatique, la France doit avoir 14.000-15.000 MW d’éolien en 2010, 300 MW de photovoltaïque et un rythme d’installation annuel de un million de m2 de solaire thermique. "Au rythme actuel, il faudra deux siècles et demi pour y arriver", a souligné M. Antolini (Syndicat des Energies renouvelables).

Source : AFP du 23 septembre 03

Allemagne

L’abandon du nucléaire se concrétise avec l’arrêt de la première centrale

La première des 19 centrales nucléaires allemandes a été débranchée deux ans après le vote en 2001 de la loi sur l’abandon de l’atome civil. La vieille centrale n’était plus rentable.

Aucun des 300 employés de la centrale ne perdra toutefois son travail, assure l’exploitant, le numéro un mondial de l’énergie E.ON : 150 d’entre eux seront appelés à participer au démantèlement des installations, le reste étant redéployé en interne.

A Stade, près de Hambourg (nord), commence à présent un chantier titanesque, évalué à quelque 500 millions d’euros - alors que la construction n’avait coûté que 153 millions d’euros.

En outre, l’accord conclu avec les industriels impose certes pour chaque centrale des quotas de production à ne pas dépasser qui équivalent à une durée de vie de 32 ans, ce qui reviendrait à fermer la dernière centrale allemande d’ici à 2021. Mais il donne aussi la possibilité aux industriels de reporter les quotas d’une centrale à l’autre, prolongeant ainsi la durée de vie des centrales les plus rentables.

Source : 14/11/04 - AFP

Philip Morrison, créateur puis dénonciateur de la bombe atomique

L’astrophysicien américain Philip Morrison, qui a participé à l’assemblage de la première bombe atomique avant de lutter contre la course aux armes nucléaires, est décédé à l’âge de 89 ans.

Né en 1915, Philip Morrison a transporté, assis à l’arrière d’une voiture, la première bombe au plutonium des laboratoires de Los Alamos jusqu’au site du Nouveau Mexique où elle a été testée en 1945.

Il était alors l’un des physiciens travaillant pour le projet Manhattan, auprès du professeur Robert Oppenheimer.

Philip Morrison s’est ensuite rendu sur l’île de Tinian, dans le Pacifique, pour assembler la bombe lancée sur la ville japonaise d’Hiroshima, où il se rendra peu après pour évaluer l’impact.

Après la guerre, il s’engagea dans la lutte contre la prolifération nucléaire, notamment dans le cadre de la Federation of American Scientists, au côté notamment d’Albert Einstein.

Source : 26/04/2005 - AFP