Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Revue de presse

Octobre 2017 / L’Yonne Républicaine

Le Réseau Sortir du nucléaire porte plainte contre la centrale de Belleville-sur-Loire



Le Réseau Sortir du nucléaire porte plainte contre la
          centrale de Belleville-sur-Loire

Le rassemblement du réseau Sortir du nucléaire devant le tribunal. © Photo Geoffroy Jeay

 
 
Le Réseau Sortir du nucléaire et l’association Sortir du nucléaire Berry-Giennois-Puisaye ont déposé plainte, ce vendredi après-midi, contre EDF, exploitant de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (nord-est du Cher), et contre Jean-Marie Boursier, directeur de cette centrale.

C'est la conséquence du placement de la centrale nucléaire de Belleville sous surveillance renforcée par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le mois dernier. S'appuyant sur le rapport de l'ASN, qui évoquait « une dégradation du niveau de sûreté depuis 2016 » et « l’absence d’améliorations notables de la part d’EDF », les deux associations antinucléaires ont décidé de porter à la connaissance du procureur de la République de Bourges ce qu’elles estiment être « 46 infractions », selon nos confrères du Berry républicain.

Incident de niveau 2 en début de semaine

Une trentaine de personnes étaient réunies, ce vendredi après-midi, à 16 heures, devant le tribunal de grande instance de Bourges pour déposer cette plainte pour « exploitation du centre nucléaire de production d’électricité (CNPE, nom officiel des centrales nucléaires) en violation du code de l’environnement, de la réglementation relative aux installations nucléaires de base et du code du travail ».

 

Photo Geoffroy Jeay
 

En début de semaine, l'ASN avait dévoilé un incident de niveau 2 sur l'échelle Ines (des événements nucléaires, qui va de 0 à 7), dans huit centrales françaises, dont trois situées à moins de 30mn en voiture de l'Yonne : Belleville-sur-Loire (Cher), Dampierre-en-Burly (Loiret) et Nogent-sur-Seine (Aube). Les trois centrales sont situées à moins de 30mn en voiture de l'Yonne. Un risque de perte de source froide, en cas de séisme, risquait d'affecter le dispositif permettant d'éviter une fusion incontrôlable du cœur des réacteurs.


Les centrales nucléaires de Belleville-sur-Loire, Dampierre-en-Burly et Nogent-sur-Seine, toutes trois concernées, sont voisines de l'Yonne (toutes à moins de 30 minutes du département). 

 

> Voir la source


Thèmes
Belleville