Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2012

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2012


Changeons d’ère, sortons du nucléaire ! > Élections législatives : pas de sièges pour les pro-nucléaires ! > Découvrez notre sélection des députés les plus radio-actifs

Le Déaut Jean-Yves - PS




Candidat PS sur la 6ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Signe distinctif :
 Professeur nucléaire



Professeur d’université, docteur en biochimie, Jean-Yves Le Déaut joue depuis 1988 un rôle phare au sein de l’Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Techniques, dont il a été président, puis vice-président.

Il multiplie les interventions sur les sujets scientifiques les plus controversés (OGM, biotechnologies... et bien sûr nucléaire), dans le but d’en améliorer l’acceptabilité sociale.

Jean-Yves Le Déaut utilise bien souvent sa formation scientifique comme caution pour affirmer que la France n’a pas d’autre choix que la poursuite du nucléaire [1]. Il fait preuve d’une confiance démesurée dans les sciences et techniques. Même s’il s’engage ostensiblement en faveur de la sûreté nucléaire, c’est un fervent partisan de l’EPR [2], et il se montre extrêmement confiant concernant le devenir des déchets radioactifs, ne doutant pas qu’on puisse conserver la mémoire des sites sur 300 ans [3].

Jean-Yves Le Déaut est également membre du comité de parrainage de l’association pronucléaire "Sauvons le climat", qui compte comme soutien... EDF [4]

>> http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/fiches_id/1871.asp

Professeur d’université, docteur en biochimie, Jean-Yves Le Déaut joue depuis 1988 un rôle phare au sein de l’Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Techniques, dont il a été président, puis vice-président.

Il multiplie les interventions sur les sujets scientifiques les plus controversés (OGM, biotechnologies... et bien sûr nucléaire), dans le but d’en améliorer l’acceptabilité sociale.

Jean-Yves Le Déaut utilise bien souvent sa formation scientifique comme caution pour affirmer que la France n’a pas d’autre choix que la poursuite du nucléaire [1]. Il fait preuve d’une confiance démesurée dans les sciences et techniques. Même s’il s’engage ostensiblement en faveur de la sûreté nucléaire, c’est un fervent partisan de l’EPR [2], et il se montre extrêmement confiant concernant le devenir des déchets radioactifs, ne doutant pas qu’on puisse conserver la mémoire des sites sur 300 ans [3].

Jean-Yves Le Déaut est également membre du comité de parrainage de l’association pronucléaire "Sauvons le climat", qui compte comme soutien... EDF [4]