Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°31

Juin 2006

Editorial

La victoire est possible, à nous de la vouloir !

Juin 2006




Vingt ans après Tchernobyl, 30 000 manifestants à Tchernobourg [Cherbourg], près de Flamanbyl [Flamanville], contre le projet de réacteur nucléaire EPR en Normandie et de couloirs de lignes THT vers les Pays de la Loire !

De l’avis général, malgré un temps exécrable, une vraie réussite, colorée, imaginative, due à la mobilisation et au dépassement unitaire des associations, groupes politiques, syndicats, adhérents individuels du Collectif régional “L’EPR, non merci, ni ailleurs, ni ici” et du Réseau “Sortir du nucléaire” qui ont su travailler ensemble pour un même objectif. Merci à toutes et à tous !



Mais… le Conseil d’Administration d’EDF a annoncé le 3 mai la poursuite du projet et le 15 mai, le Premier ministre annonçait que l’enquête publique serait lancée avant l’été. Elle se tiendra du 15 juin au 31 juillet. Le 16 mai, Stéphane Lhomme, permanent du Réseau “Sortir du nucléaire” chargé des relations extérieures, était mis en garde à vue pour détention d’un document confidentiel défense sur l’EPR... qui avait été révélé par la presse nationale dès novembre 2003 ! Le rouleau compresseur du lobby nucléaire est à l’œuvre...

Ainsi, ils veulent accélérer la mise à l’enquête publique de l’EPR, obtenir les décrets d’autorisation si possible avant le printemps 2007 et les élections présidentielles et législatives, commencer les travaux nucléaires dans la foulée, jouer le fait accompli, passer en force. Et tenter de bâillonner les opposants...

Nous sommes à la croisée des chemins :

- ou la politique énergétique du pays va être réorientée vers les économies d’énergie, la maîtrise de l’énergie, les renouvelables, la cogénération ;

- ou le capitalisme d’État nucléaire français, sous l’emprise d’AREVA va non seulement se renforcer par la relance de l’électronucléaire ici et son expansionnisme dans le monde, par la construction d’une nouvelle usine d’enrichissement de l’uranium, par l’extension de MELOX à Marcoule mais aussi conforter la filière du plutonium et du retraitement, en difficulté à La Hague, construire ITER à Cadarache, enfouir les déchets à Bure, sans oublier le nucléaire militaire.

Les enjeux actuels sont majeurs

Il ne suffit pas de marquer notre opposition à travers sondages, études et expertises nécessaires et en continuant de faire signer massivement la pétition contre l’EPR*. Il faut aussi la montrer sur les terrains des THT et lors de l’enquête publique, nous rassembler en nombre (lire ci-dessous). N’abandonnons jamais une bataille, même quand elle semble scellée par le vote d’une loi. A Bure cet été, continuons de combattre l’enfouissement des déchets radioactifs sur son propre terrain.

Prenons des initiatives, soyons imaginatifs. C’est de notre fermeté sur les objectifs que dépendront nos chances de victoire.

Une victoire sur l’EPR marquerait le début d’une dynamique alternative : elle est encore possible.
Du 15 juin au 31 juillet : agissez pendant l’enquête publique sur l’EPR

- Remettez le document confidentiel défense (téléchargeable sur : www.sortirdunucleaire.fr) à votre député, maire ou préfet (pour en savoir plus, lire en page 6).

- Pendant toute la durée de l’enquête publique : participez aux actions de protestation organisées devant plusieurs mairies de la Manche où aura lieu l’enquête publique (Flamanville, Les Pieux…)

- Le samedi 29 juillet à 14 h : deux jours avant la fin de l’enquête publique, un rassemblement régional est organisé devant la Préfecture de St Lô (Manche) pour déposer les premières pétitions contre l’EPR. Il faudra être nombreux.

De nombreuses autres actions originales auront lieu pendant cette période dans la Manche, la Mayenne et l’Ille-et-Vilaine.

Pour en savoir plus :

Mail : paulette.anger@wanadoo.fr

Tel. 02 33 52 45 59

www.sortirdunucleaire.fr
Didier ANGER

Administrateur du Réseau "Sortir du nucléaire"

Hommage à Claude Piéplu :

Nous dédions cette revue à Claude Piéplu, décédé le 24 mai 2006, comédien, célèbre voix des Shadoks, il apportait son soutien au Réseau "Sortir du nucléaire". Nous présentons à sa famille nos sincères condoléances.
(*) Pétition ci-jointe et à télécharger sur le site : www.stop-epr.org

Mais… le Conseil d’Administration d’EDF a annoncé le 3 mai la poursuite du projet et le 15 mai, le Premier ministre annonçait que l’enquête publique serait lancée avant l’été. Elle se tiendra du 15 juin au 31 juillet. Le 16 mai, Stéphane Lhomme, permanent du Réseau “Sortir du nucléaire” chargé des relations extérieures, était mis en garde à vue pour détention d’un document confidentiel défense sur l’EPR... qui avait été révélé par la presse nationale dès novembre 2003 ! Le rouleau compresseur du lobby nucléaire est à l’œuvre...

Ainsi, ils veulent accélérer la mise à l’enquête publique de l’EPR, obtenir les décrets d’autorisation si possible avant le printemps 2007 et les élections présidentielles et législatives, commencer les travaux nucléaires dans la foulée, jouer le fait accompli, passer en force. Et tenter de bâillonner les opposants...

Nous sommes à la croisée des chemins :

- ou la politique énergétique du pays va être réorientée vers les économies d’énergie, la maîtrise de l’énergie, les renouvelables, la cogénération ;

- ou le capitalisme d’État nucléaire français, sous l’emprise d’AREVA va non seulement se renforcer par la relance de l’électronucléaire ici et son expansionnisme dans le monde, par la construction d’une nouvelle usine d’enrichissement de l’uranium, par l’extension de MELOX à Marcoule mais aussi conforter la filière du plutonium et du retraitement, en difficulté à La Hague, construire ITER à Cadarache, enfouir les déchets à Bure, sans oublier le nucléaire militaire.

Les enjeux actuels sont majeurs

Il ne suffit pas de marquer notre opposition à travers sondages, études et expertises nécessaires et en continuant de faire signer massivement la pétition contre l’EPR*. Il faut aussi la montrer sur les terrains des THT et lors de l’enquête publique, nous rassembler en nombre (lire ci-dessous). N’abandonnons jamais une bataille, même quand elle semble scellée par le vote d’une loi. A Bure cet été, continuons de combattre l’enfouissement des déchets radioactifs sur son propre terrain.

Prenons des initiatives, soyons imaginatifs. C’est de notre fermeté sur les objectifs que dépendront nos chances de victoire.

Une victoire sur l’EPR marquerait le début d’une dynamique alternative : elle est encore possible.
Du 15 juin au 31 juillet : agissez pendant l’enquête publique sur l’EPR

- Remettez le document confidentiel défense (téléchargeable sur : www.sortirdunucleaire.fr) à votre député, maire ou préfet (pour en savoir plus, lire en page 6).

- Pendant toute la durée de l’enquête publique : participez aux actions de protestation organisées devant plusieurs mairies de la Manche où aura lieu l’enquête publique (Flamanville, Les Pieux…)

- Le samedi 29 juillet à 14 h : deux jours avant la fin de l’enquête publique, un rassemblement régional est organisé devant la Préfecture de St Lô (Manche) pour déposer les premières pétitions contre l’EPR. Il faudra être nombreux.

De nombreuses autres actions originales auront lieu pendant cette période dans la Manche, la Mayenne et l’Ille-et-Vilaine.

Pour en savoir plus :

Mail : paulette.anger@wanadoo.fr

Tel. 02 33 52 45 59

www.sortirdunucleaire.fr
Didier ANGER

Administrateur du Réseau "Sortir du nucléaire"

Hommage à Claude Piéplu :

Nous dédions cette revue à Claude Piéplu, décédé le 24 mai 2006, comédien, célèbre voix des Shadoks, il apportait son soutien au Réseau "Sortir du nucléaire". Nous présentons à sa famille nos sincères condoléances.
(*) Pétition ci-jointe et à télécharger sur le site : www.stop-epr.org



Thèmes
Luttes et actions