Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Vidéos

La Parisienne Libérée : Nuclear SOS

6 mars 2014 | 114 vues




Le prolongement de la durée de vie des centrales est actuellement (mars 2014) l’objet de discussions entre EDF, l’État et l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire). EDF est favorable à ce prolongement puisque l’exploitation d’un parc déjà amorti représente une promesse de gains financiers importants. L’ASN se montre plus réservée, car ce prolongement pose des problèmes sérieux en termes de sécurité. L’État n’a pas encore annoncé sa décision. En théorie c’est l’ASN qui aura le dernier mot. Mais si on écoute attentivement son président, on constate qu’il est dans une posture difficile, en raison de fortes pressions budgétaires.
Dans les faits, le prolongement à 50 voire 60 ans semble déjà en partie acté au moins d’un point de vue comptable.



Dans ce contexte, signalons la récente naissance d’une nouvelle structure au niveau européen : Nuclear Transparency Watch (NTW). Ce réseau, créé officiellement le 7 novembre et présidé par Michèle Rivasi, travaillera en particulier sur la gestion de crise nucléaire et la gestion post-accidentelle.

La nucléarisation française et les fortes contestations qui ont accompagné sa mise en place sont racontées et analysées par la chercheuse Sezin Topçu dans un ouvrage paru au mois de septembre 2013 : La France nucléaire. On peut entendre l’auteur évoquer ces questions ici et .

Paroles de Nuclear SOS, de La Parisienne Libérée :

Word - 45 ko
Nuclear SOS

Dans ce contexte, signalons la récente naissance d’une nouvelle structure au niveau européen : Nuclear Transparency Watch (NTW). Ce réseau, créé officiellement le 7 novembre et présidé par Michèle Rivasi, travaillera en particulier sur la gestion de crise nucléaire et la gestion post-accidentelle.

La nucléarisation française et les fortes contestations qui ont accompagné sa mise en place sont racontées et analysées par la chercheuse Sezin Topçu dans un ouvrage paru au mois de septembre 2013 : La France nucléaire. On peut entendre l’auteur évoquer ces questions ici et .

Paroles de Nuclear SOS, de La Parisienne Libérée :

Word - 45 ko
Nuclear SOS



Thèmes
Soutiens artistiques Risque nucléaire