Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Vidéos

La FNME-CGT propose la "réinternalisation" de la maintenance des centrales nucléaires

8 juillet 2011 | 17 vues






L’accident de Fukushima, il y a un peu plus de 3 mois, a eu pour conséquences d’ouvrir un débat sur la production de l’énergie à partir de l’atome. La Fédération CGT des mines et de l’énergie a tenu une conférence de presse le 28 juin pour avancer une série de propositions la question de la sous-traitance. Dans son introduction, la secrétaire générale de la FNME-CGT, Virginie Gensel a insisté sur le fait que "la sous-traitance développée à l’extrême, comme c’est le cas aujourd’hui dans le secteur, nuit non seulement aux salariés, mais conduit également à ne plus être dans un optimum technico-économique. De surcroît, cette situation est mauvaise pour la sûreté. En effet, le facteur humain est une question essentielle dans le domaine de la sûreté. Exploiter une centrale avec des salariés sereins, n’étant pas soumis aux pressions de court terme, de rentabilité, de gain de temps permanent et connaissant parfaitement leurs installations, est bien évidemment un facteur essentiel de la sûreté."

L’accident de Fukushima, il y a un peu plus de 3 mois, a eu pour conséquences d’ouvrir un débat sur la production de l’énergie à partir de l’atome. La Fédération CGT des mines et de l’énergie a tenu une conférence de presse le 28 juin pour avancer une série de propositions la question de la sous-traitance. Dans son introduction, la secrétaire générale de la FNME-CGT, Virginie Gensel a insisté sur le fait que "la sous-traitance développée à l’extrême, comme c’est le cas aujourd’hui dans le secteur, nuit non seulement aux salariés, mais conduit également à ne plus être dans un optimum technico-économique. De surcroît, cette situation est mauvaise pour la sûreté. En effet, le facteur humain est une question essentielle dans le domaine de la sûreté. Exploiter une centrale avec des salariés sereins, n’étant pas soumis aux pressions de court terme, de rentabilité, de gain de temps permanent et connaissant parfaitement leurs installations, est bien évidemment un facteur essentiel de la sûreté."




Thèmes
Travailleurs du nucléaire