Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°58

Eté 2013

Fukushima

L’ex-Premier ministre japonais s’exprime

Eté 2013




Dans un message vidéo, Naoto Kan, parlementaire et ex-Premier ministre du Japon en fonction lors du déclenchement de la catastrophe de Fukushima, livrait en mars 2013 son analyse de cette crise majeure et de ses causes, ainsi que ses réflexions quant aux futures politiques énergétiques de son pays et dans le reste du monde. Nous publions quelques extraits particulièrement notables de ses propos.



Après avoir vécu cette catastrophe nucléaire, j’ai pensé à la façon de gérer les centrales nucléaires dans le contexte des politiques énergétiques japonaise et mondiale. Ma conclusion est que la meilleure sécurité dans le nucléaire, c’est de ne pas avoir de centrales nucléaires du tout. En effet, je suis convaincu que ne pas avoir de centrales nucléaires est la plus sûre des politiques nucléaires ou énergétiques.

Inutile de dire que si nous pensons au risque extraordinaire [qui a été frôlé selon M. Kan, NDLR] de perdre la moitié de notre pays et d’avoir 50 % de la population qui doive évacuer, ce problème ne peut pas être résolu par la technologie.

En outre, plus fondamentalement, j’en suis venu à penser que l’humanité a commencé à manipuler l’atome, créant des bombes atomiques et des armes nucléaires, puis des centrales nucléaires - ils ont créé une technologie qui ne peut pas coexister facilement avec la vie humaine sur Terre. Quand je considère la future politique énergétique, je me souviens que la race humaine ainsi que toutes les autres créatures sur Terre ont coexisté avec le soleil pendant environ 4,5 milliards d’années. Et le soleil a fourni pratiquement toute l’énergie sur Terre jusqu’à ce jour.

Je crois que la future politique énergétique japonaise et mondiale doit se focaliser sur l’extension de l’utilisation de l’énergie renouvelable, et nous devrions finalement en obtenir toute l’énergie requise sans utiliser l’énergie nucléaire ou les combustibles fossiles. [...]

Je pense que les centrales nucléaires ne sont pas, et ne seront jamais, justifiables économiquement, et n’existeront pas dans le futur. De nombreux experts et politiciens au Japon pensent toujours que l’énergie nucléaire est bon marché. Mais je crois qu’il deviendra plus clair qu’un tel raisonnement est erroné. [...]

Traduction de l’anglais au français réalisée par Kna60.
Lire la traduction complète sur : http://kna-blog.blogspot.com

Après avoir vécu cette catastrophe nucléaire, j’ai pensé à la façon de gérer les centrales nucléaires dans le contexte des politiques énergétiques japonaise et mondiale. Ma conclusion est que la meilleure sécurité dans le nucléaire, c’est de ne pas avoir de centrales nucléaires du tout. En effet, je suis convaincu que ne pas avoir de centrales nucléaires est la plus sûre des politiques nucléaires ou énergétiques.

Inutile de dire que si nous pensons au risque extraordinaire [qui a été frôlé selon M. Kan, NDLR] de perdre la moitié de notre pays et d’avoir 50 % de la population qui doive évacuer, ce problème ne peut pas être résolu par la technologie.

En outre, plus fondamentalement, j’en suis venu à penser que l’humanité a commencé à manipuler l’atome, créant des bombes atomiques et des armes nucléaires, puis des centrales nucléaires - ils ont créé une technologie qui ne peut pas coexister facilement avec la vie humaine sur Terre. Quand je considère la future politique énergétique, je me souviens que la race humaine ainsi que toutes les autres créatures sur Terre ont coexisté avec le soleil pendant environ 4,5 milliards d’années. Et le soleil a fourni pratiquement toute l’énergie sur Terre jusqu’à ce jour.

Je crois que la future politique énergétique japonaise et mondiale doit se focaliser sur l’extension de l’utilisation de l’énergie renouvelable, et nous devrions finalement en obtenir toute l’énergie requise sans utiliser l’énergie nucléaire ou les combustibles fossiles. [...]

Je pense que les centrales nucléaires ne sont pas, et ne seront jamais, justifiables économiquement, et n’existeront pas dans le futur. De nombreux experts et politiciens au Japon pensent toujours que l’énergie nucléaire est bon marché. Mais je crois qu’il deviendra plus clair qu’un tel raisonnement est erroné. [...]

Traduction de l’anglais au français réalisée par Kna60.
Lire la traduction complète sur : http://kna-blog.blogspot.com



Thèmes
Fukushima