Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nos communiqués de presse

L’Andra doit arrêter définitivement les travaux en vue de la construction de CIGÉO ! Soutien à la manifestation de remise en état du Bois Lejuc

Communiqué du 11 août 2016



Alors que l’Andra, sommée par la justice d’interrompre ses travaux dans le Bois Lejuc, fait la sourde oreille, le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à rejoindre la mobilisation de « remise en état » qui aura lieu du 12 au 15 août à Bure.



En juin 2016, dans la perspective de la construction de CIGÉO, ce projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a entamé des travaux dans le Bois Lejuc, à quelques kilomètres de Bure, sans aucune autorisation. Interrompus suite à une occupation de la forêt pendant près de trois semaines, ces travaux ont ensuite repris avec la construction d’un mur de béton de plus de 2 mètres de haut, censé encercler la forêt sur 140 hectares. Sept hectares de feuillus ont déjà été arrachés, le sol tassé et recouvert de graviers : la forêt a fait place à un vaste chantier.

Saisi par un référé déposé par 8 associations et 4 habitants, le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc a, le 1er août, rendu un jugement implacable : ce défrichement est illégal et l’Andra doit interrompre ses travaux. Sauf autorisation obtenue dans les six mois (ce qui impliquerait de bâcler les procédures nécessaires, dont une étude d’impact et une enquête publique), l’agence est sommée de remettre en état le bois, détruire le mur de béton et replanter des arbres. Or, malgré ce jugement, elle « n’exclut pas de reprendre les travaux de pose de la clôture dans les prochains jours » !

Mépris des lois, mépris de la justice, recours à des méthodes peu avouables comme l’emploi d’une milice privée pour « sécuriser » les travaux et brutaliser les opposants : jusqu’ici, l’Andra n’a reculé devant rien pour imposer CIGÉO, un projet démentiel aussi coûteux que dangereux.

Face à ce rouleau compresseur, la résistance est urgente et plus légitime que jamais. Du 12 au 15 août, des opposantes et opposants à CIGÉO appellent à une forte mobilisation à Bure, qui culminera le 14 août avec une manifestation de « remise en état » du Bois Lejuc. Puisque l’Andra rechigne à faire son devoir, d’autres s’en chargeront !

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à rejoindre massivement cette mobilisation pour faire barrage à l’Andra, au projet CIGÉO et à la poursuite du nucléaire.

Plus d’informations sur la mobilisation : http://vmc.camp/2016/08/07/le-week-end-du-12-au-15-aout-remettons-la-foret-de-mandres-en-etat/

Contact :

Martial Château – 06 45 30 74 66

Chargée de communication :

Charlotte Mijeon - 06 64 66 01 23

En juin 2016, dans la perspective de la construction de CIGÉO, ce projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a entamé des travaux dans le Bois Lejuc, à quelques kilomètres de Bure, sans aucune autorisation. Interrompus suite à une occupation de la forêt pendant près de trois semaines, ces travaux ont ensuite repris avec la construction d’un mur de béton de plus de 2 mètres de haut, censé encercler la forêt sur 140 hectares. Sept hectares de feuillus ont déjà été arrachés, le sol tassé et recouvert de graviers : la forêt a fait place à un vaste chantier.

Saisi par un référé déposé par 8 associations et 4 habitants, le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc a, le 1er août, rendu un jugement implacable : ce défrichement est illégal et l’Andra doit interrompre ses travaux. Sauf autorisation obtenue dans les six mois (ce qui impliquerait de bâcler les procédures nécessaires, dont une étude d’impact et une enquête publique), l’agence est sommée de remettre en état le bois, détruire le mur de béton et replanter des arbres. Or, malgré ce jugement, elle « n’exclut pas de reprendre les travaux de pose de la clôture dans les prochains jours » !

Mépris des lois, mépris de la justice, recours à des méthodes peu avouables comme l’emploi d’une milice privée pour « sécuriser » les travaux et brutaliser les opposants : jusqu’ici, l’Andra n’a reculé devant rien pour imposer CIGÉO, un projet démentiel aussi coûteux que dangereux.

Face à ce rouleau compresseur, la résistance est urgente et plus légitime que jamais. Du 12 au 15 août, des opposantes et opposants à CIGÉO appellent à une forte mobilisation à Bure, qui culminera le 14 août avec une manifestation de « remise en état » du Bois Lejuc. Puisque l’Andra rechigne à faire son devoir, d’autres s’en chargeront !

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à rejoindre massivement cette mobilisation pour faire barrage à l’Andra, au projet CIGÉO et à la poursuite du nucléaire.

Plus d’informations sur la mobilisation : http://vmc.camp/2016/08/07/le-week-end-du-12-au-15-aout-remettons-la-foret-de-mandres-en-etat/

Contact :

Martial Château – 06 45 30 74 66

Chargée de communication :

Charlotte Mijeon - 06 64 66 01 23




Projet Cigéo à Bure : non à l’enfouissement des déchets radioactifs !

Bure : c’est dans ce petit village de la Meuse que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux, qui resteront radioactifs pendant des centaines de milliers d’années.




Pour toute sollicitation médiatique, merci de contacter Charlotte Mijeon, chargée de communication et des relations extérieures.

charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr
Tél : 06 64 66 01 23




Thèmes
Bure - CIGEO