Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Vidéos

Inside the Meltdown

29 février 2012 | 90 vues




Un film produit par Dan Edge consacré entièrement à la catastrophe de Fukushima Daiichi diffusé par la BBC : « Inside the Meltdown » Un excellent film de 59 minutes avec de nombreux documents inédits (langue anglaise).



On y voit, entre autres, des images inédites de l’arrivée du tsunami sur la centrale avec les ouvriers qui fuient en voyant la vague approcher, et de nombreux témoignages d’acteurs directs, politiques, ingénieurs, pompiers, ouvriers.

Le film reprend les évènements dans l’ordre chronologique avec des documents originaux et quelques reconstitutions. Le tremblement de terre, le tsunami, la panne de refroidissement des cœurs, les interventions d’urgence (hélicoptères, pompiers), l’évacuation, les explosions, etc. Les journalistes de la BBC n’ont toutefois pas pu avoir accès à la vidéo des explosions du réacteur 4.

Un film à voir absolument pour ne pas oublier ce qu’il s’est réellement passé à Fukushima Daiichi.

Une réserve : le premier ministre de l’époque, Naoto Kan, est présenté comme une sorte de héros qui aurait sauvé le Japon. C’est loin d’être l’avis de tous les Japonais qui subissent aujourd’hui la contamination radioactive quotidienne. Sa démission du poste de premier ministre durant l’été 2011 et ses préoccupations antinucléaires actuelles ne sauraient l’exonérer de sa responsabilité vis-à-vis de la non évacuation de territoires fortement contaminés et donc de la non indemnisation de leurs habitants par le gouvernement japonais.

On y voit, entre autres, des images inédites de l’arrivée du tsunami sur la centrale avec les ouvriers qui fuient en voyant la vague approcher, et de nombreux témoignages d’acteurs directs, politiques, ingénieurs, pompiers, ouvriers.

Le film reprend les évènements dans l’ordre chronologique avec des documents originaux et quelques reconstitutions. Le tremblement de terre, le tsunami, la panne de refroidissement des cœurs, les interventions d’urgence (hélicoptères, pompiers), l’évacuation, les explosions, etc. Les journalistes de la BBC n’ont toutefois pas pu avoir accès à la vidéo des explosions du réacteur 4.

Un film à voir absolument pour ne pas oublier ce qu’il s’est réellement passé à Fukushima Daiichi.

Une réserve : le premier ministre de l’époque, Naoto Kan, est présenté comme une sorte de héros qui aurait sauvé le Japon. C’est loin d’être l’avis de tous les Japonais qui subissent aujourd’hui la contamination radioactive quotidienne. Sa démission du poste de premier ministre durant l’été 2011 et ses préoccupations antinucléaires actuelles ne sauraient l’exonérer de sa responsabilité vis-à-vis de la non évacuation de territoires fortement contaminés et donc de la non indemnisation de leurs habitants par le gouvernement japonais.




Thèmes
Fukushima