Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

La sortie du nucléaire marque des points

Inde : la mobilisation entrave les chantiers de huit réacteurs

21 décembre 2011 |




Les Indiens n’ont plus confiance dans le nucléaire et ils ne se privent pas pour le faire savoir à leurs dirigeants.



Les autorités indiennes souhaitent augmenter de façon significative la part du nucléaire dans leur production d’énergie, en construisant des réacteurs en collaboration avec la Russie (Rosatom), la France (AREVA) et les États-Unis (Westinghouse), mais cet objectif pourrait être très difficile à atteindre tant les populations locales se mobilisent contre certains chantiers. Résultats, les travaux ont été suspendus sur les chantiers de Kudankulam (deux réacteurs russes prévus) et de Jaitapur en zone sismique (six réacteurs EPR prévus).

En multipliant les actions, les opposants indiens au nucléaire ont ainsi quasi stoppé le programme gouvernemental de développement nucléaire.

Les autorités indiennes souhaitent augmenter de façon significative la part du nucléaire dans leur production d’énergie, en construisant des réacteurs en collaboration avec la Russie (Rosatom), la France (AREVA) et les États-Unis (Westinghouse), mais cet objectif pourrait être très difficile à atteindre tant les populations locales se mobilisent contre certains chantiers. Résultats, les travaux ont été suspendus sur les chantiers de Kudankulam (deux réacteurs russes prévus) et de Jaitapur en zone sismique (six réacteurs EPR prévus).

En multipliant les actions, les opposants indiens au nucléaire ont ainsi quasi stoppé le programme gouvernemental de développement nucléaire.



MENU