Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Boîte à outils

Des idées d’actions originales devant les installations nucléaires : sit-in, blocage symbolique, flash-mob...




Manifestez votre refus du nucléaire devant l’installation nucléaire la plus proche de chez vous en organisant des sit-in, die-in, happening, blocage symbolique, flash-mob...



 Organisez une flash-mob

Une fashmob est une mobilisation éclair qui rassemble un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d’avance, avant de se disperser rapidement.

Vous pouvez par exemple utiliser l’anagramme CENTRALE NUCLÉAIRE – LE CANCER ET LA RUINE. Prévoyez un panneau pour chaque lettre, répartissez vous en ligne en mettant les lettres dans l’ordre pour constituer le mot CENTRALE NUCLÉAIRE, au signal, les participants changent de place pour constituer LE CANCER ET LA RUINE.

Autre possibilité : s’équiper de vêtements ou de parapluies colorés et former un visuel antinucléaire

 Proposez aux passants de s’engager comme liquidateurs !
Une action ironique à mettre en place dans différents contextes, par exemple, pour une action de rue où l’on propose aux passants de s’engager comme liquidateur !
Voir à ce sujet les petits films d’Antoine Citoyen (en particulier le 1er et le 8e, qui illustrent bien cette idée d’action !)

Téléchargez la "plaquette d’inscription" :

PDF - 474.1 ko
Plaquette liquidateur

Télécharger la carte du liquidateur :

PDF - 230.2 ko
Carte de liquidateur

Téléchargez l’affiche "Le nucléaire recrute !" :

JPEG - 1.1 Mo

 Dépôt de gerbes de fleurs devant un lieu public (mairie...) pour les victimes du nucléaire passées, présentes et futures.

 Die-in dans la rue : il s’agit de s’allonger à quelques uns dans la rue en simulant une catastrophe nucléaire. Le die-in est une autre forme de mobilisation éclair. Au signal, les participants se couchent par terre et restent immobiles, comme s’ils étaient morts. Pendant ce temps d’autres personnes matérialisent les victimes en traçant à la craie le contour des corps allongés. Ainsi, même une fois le die-in terminé, l’évocation des victimes d’un accident nucléaire demeure tant que la craie n’est pas effacée. Répétez cette action plusieurs fois dans votre ville. Interrogations et succès garantis !

 Distribution de (fausses) pastilles d’iodes sur le marché.

 Pyramide de vieux radiateurs électriques devant une agence EDF pour dénoncer la promotion du nucléaire par EDF

 Action sur le marché “Vente de fausses pommes radioactives de Tchernobyl”

 Théâtre de rue sur les risques et les déchets du nucléaire (mise en scène avec costumes, musique…).

 Organiser de "fausses quêtes" pour combler les quelques 2 milliards d’euros qui manquent actuellement à la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement) pour financer les démantèlements et le coffrage béton de Tchernobyl, l’argent souvent ça marque les esprits !

 Organisez une flash-mob

Une fashmob est une mobilisation éclair qui rassemble un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d’avance, avant de se disperser rapidement.

Vous pouvez par exemple utiliser l’anagramme CENTRALE NUCLÉAIRE – LE CANCER ET LA RUINE. Prévoyez un panneau pour chaque lettre, répartissez vous en ligne en mettant les lettres dans l’ordre pour constituer le mot CENTRALE NUCLÉAIRE, au signal, les participants changent de place pour constituer LE CANCER ET LA RUINE.

Autre possibilité : s’équiper de vêtements ou de parapluies colorés et former un visuel antinucléaire

 Proposez aux passants de s’engager comme liquidateurs !
Une action ironique à mettre en place dans différents contextes, par exemple, pour une action de rue où l’on propose aux passants de s’engager comme liquidateur !
Voir à ce sujet les petits films d’Antoine Citoyen (en particulier le 1er et le 8e, qui illustrent bien cette idée d’action !)

Téléchargez la "plaquette d’inscription" :

PDF - 474.1 ko
Plaquette liquidateur

Télécharger la carte du liquidateur :

PDF - 230.2 ko
Carte de liquidateur

Téléchargez l’affiche "Le nucléaire recrute !" :

JPEG - 1.1 Mo

 Dépôt de gerbes de fleurs devant un lieu public (mairie...) pour les victimes du nucléaire passées, présentes et futures.

 Die-in dans la rue : il s’agit de s’allonger à quelques uns dans la rue en simulant une catastrophe nucléaire. Le die-in est une autre forme de mobilisation éclair. Au signal, les participants se couchent par terre et restent immobiles, comme s’ils étaient morts. Pendant ce temps d’autres personnes matérialisent les victimes en traçant à la craie le contour des corps allongés. Ainsi, même une fois le die-in terminé, l’évocation des victimes d’un accident nucléaire demeure tant que la craie n’est pas effacée. Répétez cette action plusieurs fois dans votre ville. Interrogations et succès garantis !

 Distribution de (fausses) pastilles d’iodes sur le marché.

 Pyramide de vieux radiateurs électriques devant une agence EDF pour dénoncer la promotion du nucléaire par EDF

 Action sur le marché “Vente de fausses pommes radioactives de Tchernobyl”

 Théâtre de rue sur les risques et les déchets du nucléaire (mise en scène avec costumes, musique…).

 Organiser de "fausses quêtes" pour combler les quelques 2 milliards d’euros qui manquent actuellement à la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement) pour financer les démantèlements et le coffrage béton de Tchernobyl, l’argent souvent ça marque les esprits !