Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Revue de presse

Septembre 2015 / Le Parisien (14/9/2015

Fukushima : premiers rejets en mer d’eau contaminée puis filtrée




Source : Le Parisien (14/9/2015


http://www.leparisien.fr/environnement/energies/fukushima-premiers-rejets-en-mer-d-eau-contaminee-puis-filtree-14-09-2015-5090019.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

Fukushima : premiers rejets en mer d'eau contaminée puis filtrée


Emballage de poissons pêchés à 50 km des côtes de Fukushima avant l'analyse de leur taux de radioactivité, le 25 septembre 2013 au port japonais de Soma (AFP/Jiji Press)

La compagnie japonaise Tepco, qui gère la centrale nucléaire de Fukushima, ravagée par le tsunami du 11 mars 2011, a commencé à rejeter en mer de l'eau contaminée issue de puits plus proches des réacteurs. Depuis l'an passé, Tokyo Electric Power relâche déjà dans l'océan de l'eau prise en amont des installations, mais il s'agit d'eau pompée avant qu'elle ne soit contaminée.

 Elle est alors seulement contrôlée et non traitée.. Cette fois, il s'agit d'eau souterraine pompée dans des tranchées à proximité des réacteurs. La compagnie l'assainit par un dispositif qui retire l'essentiel des radionucléïdes (à l'exception du tritium) avant d'être contrôlée puis diluée dans la mer.

Cette opération a pris du retard car les pêcheurs de la région, craignant une contamination du milieu halieutique, ont mis longtemps avant de donner leur accord sur la base de mesures effectuées par Tepco. Ils ont négocié en échange d'un promesse d'indemnisations maintenues tant que leur activité sera contrariée par les effets du désastre atomique.

Près de 700.000 tonnes d'eau contaminée et en partie assainie sont actuellement stockés dans plus d'un millier de réservoirs montés sur le site de la centrale de Fukushima. Environ 300 tonnes d'eau souterraine entrent chaque jour dans les bâtiments du site, augmentant ainsi la quantité d'eau contaminée au contact des équipements, eau qu'il faut ensuite stocker, puis assainir, une tâche qui mobilise de nombreux travailleurs et handicape les autres opérations.

Le pompage en amont permet de réduire la quantité d'eau qui descend naturellement de la montagne vers la mer en s'infiltrant sous la centrale où elle est souillée au passage. « C'est une importante étape dont nous attendons de très importants résultats », s'est félicité le président <http://actualites.leparisien.fr/president.html> du Forum des industriels japonais de l'énergie nucléaire (JAIF). Le volume d'eau nouvellement contaminée par jour devrait selon lui être diminué de moitié.

Le problème de l'eau est un des plus épineux qu'ait à traiter Tepco à Fukushima Daiichi, où le tsunami a entraîné la fusion des coeurs de trois réacteurs. S'y mêlent des eaux d'arrosage, des eaux souterraines, des eaux de pluie, alors que toute cette masse liquide plus ou moins radioactive doit être gérée avec des moyens qui peinent à suivre.

> Voir la source


Thèmes
Fukushima Pollution radioactive