Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

11
mar
Actions


Printemps 2017 : ensemble, faisons fleurir les actions !

Fukushima day Rouen

Rouen (76) - Haute-Normandie


Samedi 11 mars 2017


Manif à 15h place de la Cathédrale à Rouen



Le Groupe local de Greenpeace de Rouen, SDN 27 et le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs appellent le 11 mars 2017 devant la Cathédrale de Rouen entre 15 h et 17 h à un rassemblement :

Il y six ans, un tsunami frappait les côtes japonaises et déclenchait un accident nucléaire, avec la fusion de trois réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi. En commémoration de cette catastrophe nucléaire aux conséquences dramatiques, des rassemblements auront lieu le samedi 11 mars aux quatre coins de la France.

L’occasion de rappeler qu’un accident comme celui-ci peut aussi survenir chez nous, en France. A l'heure actuelle, 30 des réacteurs nucléaires français sont touchés par plus de 100 anomalies (irrégularités sur des pièces essentielles au fonctionnement des réacteurs). A mesure que l’ASN continue d’enquêter, d’autres irrégularités devraient être découvertes…

Alors qu’EDF et Areva sont embourbés dans ce scandale des anomalies, les résultats financiers d’EDF sont plus alarmants que jamais. L’entreprise, surendettée, n’a pas les moyens d’assurer un haut niveau de sûreté sur le parc nucléaire français.

En bref : EDF s’écroule et nous met en danger. C’est le message que nous voulons faire passer lors des rassemblements organisés le samedi 11 mars. Pour cela, nous vous invitons à fabriquer vos propres pancartes avec des slogans comme « EDF s’écroule : les centrales aussi », « EDF s’écroule : vers un Fukushima en France ? » ou encore « EDF s’écroule : notre sûreté avec ».

Jean-Luc Fossard pour Greenpeace : 06 76 50 58 68 Guillaume Blavette pour STOP-EPR : 06 62 29 50 48

Le Groupe local de Greenpeace de Rouen, SDN 27 et le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs appellent le 11 mars 2017 devant la Cathédrale de Rouen entre 15 h et 17 h à un rassemblement :

Il y six ans, un tsunami frappait les côtes japonaises et déclenchait un accident nucléaire, avec la fusion de trois réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi. En commémoration de cette catastrophe nucléaire aux conséquences dramatiques, des rassemblements auront lieu le samedi 11 mars aux quatre coins de la France.

L’occasion de rappeler qu’un accident comme celui-ci peut aussi survenir chez nous, en France. A l'heure actuelle, 30 des réacteurs nucléaires français sont touchés par plus de 100 anomalies (irrégularités sur des pièces essentielles au fonctionnement des réacteurs). A mesure que l’ASN continue d’enquêter, d’autres irrégularités devraient être découvertes…

Alors qu’EDF et Areva sont embourbés dans ce scandale des anomalies, les résultats financiers d’EDF sont plus alarmants que jamais. L’entreprise, surendettée, n’a pas les moyens d’assurer un haut niveau de sûreté sur le parc nucléaire français.

En bref : EDF s’écroule et nous met en danger. C’est le message que nous voulons faire passer lors des rassemblements organisés le samedi 11 mars. Pour cela, nous vous invitons à fabriquer vos propres pancartes avec des slogans comme « EDF s’écroule : les centrales aussi », « EDF s’écroule : vers un Fukushima en France ? » ou encore « EDF s’écroule : notre sûreté avec ».

Jean-Luc Fossard pour Greenpeace : 06 76 50 58 68 Guillaume Blavette pour STOP-EPR : 06 62 29 50 48




Proposer votre événement