Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Tricastin : Pollution à l’uranium à l’usine de conversion d’Areva




18 septembre 2017


Un dysfonctionnement du système de traitement des effluents gazeux a engendré une dispersion de potasse contaminée à l’uranium sur le site de l’usine de conversion d’Areva. 25 grammes d’uranium et 1kg de potasse ont été éjectés d’une colonne de lavage des gaz. L’ASN a procédé à une inspection le lendemain de évènement qui a été classé au niveau 1. Un mauvais réglage de la colonne réalisé quelques jours avant serait à l’origine de la pollution engendrée par la dispersion de potasse et d’uranium. Encore une fois, l’avis d’incident de l’ASN nous en apprend beaucoup plus que ce que veut bien livrer l’exploitant.


Rappelons en préalable que l’usine de conversion Areva de Pierrelatte (ex Comurhex) [1], sous son nom lisse et propre, réalise une activité des plus sales du cycle du combustible. En effet, sous le terme conversion [2], il faut entendre transformations chimiques permettant d’obtenir l’hexafluorure d’uranium (UF6) à partir du minerai d’uranium en vue de son enrichissement, de son entreposage, ou pour la fabrication de combustible nucléaire. Ce qui laisse à craindre le pire lorsqu’on parle de pollution sur ce site.

Ce que dit Areva :

Le 18/09/2017

Dysfonctionnement sur un circuit de potasse de l’usine de conversion

Au sein de l’usine de conversion, le système de surveillance interne a mis en évidence un dysfonctionnement au niveau du traitement des effluents gazeux à la potasse. Conformément aux procédures et par mesure de précaution, les opérations industrielles en cours ont été suspendues et les équipements concernés consignés.

Les premiers prélèvements effectués ont montré la présence de traces de potasse de traitement au niveau de la toiture de l’atelier et du revêtement du sol à proximité immédiate de l’installation. Un balisage a été mis en place, les équipes internes sont mobilisées afin de nettoyer et rincer la zone. Les eaux de rinçage seront récupérées, analysées et stockées avant traitement.

Une analyse est en cours afin d’identifier les raisons de ce dysfonctionnement.

L’exploitant a proposé à l’ASN de classer cette anomalie sans conséquence sur l’environnement, les populations et les salariés, au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7.

http://www.new.areva.com/FR/actualites-11003/areva-tricastin-dysfonctionnement-sur-un-circuit-de-potasse-de-l-usine-de-conversion.html


Ce que dit l’ASN :

Le 27/09/17

Dispersion de potasse contaminée sur les installations

Usine de préparation d’hexaflorure d’uranium (usine Areva NC) - Transformation de substances radioactives - COMURHEX

L’exploitant des usines de conversion de l’uranium d’AREVA NC (ex-COMURHEX) de Pierrelatte a déclaré à l’ASN le 18 septembre 2017 un événement significatif relatif à la dispersion de potasse contaminée à l’uranium, éjectée d’une colonne de lavage d’effluents gazeux, aux alentours de la colonne.

Implantées sur le site du Tricastin dans la Drôme, les usines de conversion d’uranium d’AREVA NC ont pour activité principale la conversion chimique de l’uranium sous forme d’UF6, en vue de son enrichissement. Ces usines disposent d’un atelier de décontamination et de neutralisation des matières uranifères et d’une installation de traitement des effluents uranifères. Les effluents gazeux de ces ateliers, notamment, sont traités avec de la potasse dans une colonne de lavage des gaz, pour en ôter l’uranium et les fluorures.

Le 17 septembre 2017, à la suite du déclenchement d’une alarme surveillant le pH du réseau d’eau pluviale, AREVA NC a constaté la présence de potasse sur les sols et installations entourant la colonne. Cette potasse, contaminée par de l’uranium, a été éjectée de la cheminée de la colonne qui, normalement, ne rejette que des effluents gazeux après traitement. Cet événement serait dû à une modification du réglage de la colonne réalisée le 13 septembre 2017.

En inspection sur place le 18 septembre 2017, les inspecteurs de l’ASN ont demandé à l’exploitant d’obturer le réseau d’eau pluviale dans les meilleurs délais, de manière à éviter le ruissellement des effluents et des eaux de lavage vers l’exutoire des eaux pluviales. AREVA NC leur a présenté les mesures prises pour gérer cet événement : une cartographie de la pollution autour de la cheminée pour déterminer l’étendue de la zone contaminée, le pompage des eaux polluées du réseau d’eau pluviale, puis la mise en œuvre des moyens de nettoyage, en récupérant les eaux de lavage en vue de leur assainissement.

Après le traitement d’une avarie concernant le matériel d’obturation du réseau pluvial le 18 septembre 2017, l’exploitant a pu débuter le nettoyage des toitures, équipements et sols impactés le lendemain. Les effluents de rinçage ont été récupérés dans une citerne en vue de leur traitement. La colonne devra être remise en conformité avant la remise en service de l’installation.

Les premières mesures des prélèvements réalisés dans l’environnement ont permis de confirmer que seule la zone des usines de conversion a été impactée par cet événement. AREVA NC estime que 25 g d’uranium et 1 kg de potasse se seraient ainsi dispersés sur les sols et les bâtiments alentours. Les mesures d’activité radiologique réalisées dans la zone impactée n’ont pas mis en évidence d’anomalie.

Du fait de la dispersion d’effluents contaminés en potasse et en uranium en dehors des équipements de l’installation, l’incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires) qui en compte 8, de 0 à 7.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Dispersion-de-potasse-contaminee-sur-les-installations