Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Paluel : Le circuit de refroidissement à l’arrêt du réacteur 2 n’aurait pas résisté à un séisme




4 septembre 2018


Nouvelle anomalie détectée sur le réacteur 2 de Paluel : le circuit de refroidissement à l’arrêt n’aurait pas résisté en cas de séisme. Cette fonction cruciale aurait été totalement perdue en raison de l’absence de supports des tuyauteries.


Ce que dit l’ASN :

Absence de supports de tuyauteries du circuit de refroidissement à l’arrêt sur les deux voies du réacteur 2

Publié le 04/09/2018

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 14 août 2018, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif relatif à l’absence de supports de tuyauteries sur les deux voies du circuit de refroidissement à l’arrêt (RRA) [1] du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Paluel. L’absence de ces supports aurait pu, en cas de séisme, entrainer la perte du circuit RRA.

Le 16 mai 2015, le réacteur 2 de Paluel est arrêté pour sa troisième visite de maintenance décennale.

Le 21 septembre 2015, dans le cadre des contrôles prévus au titre du réexamen périodique, EDF constate l’absence de support des tuyauteries du circuit RRA sur la voie B, entre une vanne et un diaphragme. Le 30 septembre 2015, EDF constate une absence de support similaire sur les tuyauteries de la voie A du circuit RRA. L’absence de ces supports, depuis la mise en service des réacteurs, ne permettait plus de garantir la tenue au séisme des deux voies du circuit RRA.

Du fait de plusieurs aléas techniques, la troisième visite décennale du réacteur 2 s’est prolongée jusqu’en 2018. EDF a remis en place les supports manquants le 21 juin 2018, avant le redémarrage du réacteur.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, compte tenu qu’il concerne les deux voies du circuit RRA, ce qui constitue une défaillance de mode commun, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Absence-de-supports-de-tuyauteries-du-circuit-de-refroidissement-a-l-arret


Ce que dit EDF :

Le 05/09/18

Déclaration d’un événement de sûreté de niveau 1 relatif à l’absence de supports requis en cas de séisme sur le circuit de refroidissement à l’arrêt de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Paluel

Publié le 05/09/2018

Le circuit de refroidissement à l’arrêt* de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Paluel est composé de deux voies redondantes (dites voies A et B), distinctes et indépendantes.

Lors d’examens de conformité technique, l’absence de deux supports de tuyauteries sur chacune des voies est mise en évidence. Ces supports ne figurent pas sur le dernier indice du plan de l’installation. Après analyse technique, il est jugé nécessaire de les mettre en place, conformément aux exigences de tenue au séisme définies pour ces matériels.

Les supports manquants ont été mis en place sur les voies A et B de l’unité de production n°2.

En cas de séisme, les deux voies du circuit de refroidissement à l’arrêt auraient été potentiellement indisponibles. Toutefois, dans ce cas, nos procédures permettent de procéder au repli de l’unité de production en toute sûreté.

Cet écart a conduit la direction de la centrale de Paluel à déclarer cet événement, le 13 août 2018 à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), comme événement significatif sûreté de niveau 1 sur l’échelle INES, qui en compte 7.

*Ce circuit assure, lors des phases d’arrêt du réacteur, la circulation et un niveau d’eau minimal dans le circuit primaire, afin d’évacuer la chaleur résiduelle provenant des combustibles encore présents dans le cœur du réacteur.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-paluel/actualites/declaration-d-un-evenement-de-surete-de-niveau-1-relatif-a-l-absence-de-supports-requis-en-cas-de-seisme-sur-le-circuit-de-refroidissement-a


[1Le circuit RRA permet d’assurer le refroidissement du réacteur lors des phases d’arrêt et de redémarrage. Il n’est pas requis en dehors de ces phases.