Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

La sortie du nucléaire marque des points

France - La région Pays de la Loire demande la sortie du nucléaire

4 juillet 2011 |




Le 1er juillet 2011, la région des Pays de la Loire a adopté un voeu demandant un "abandon programmé du nucléaire".



Romandie.com / 1er juillet 2011

NANTES - La majorité PS et Europe-Ecologie-les-Verts (EELV) au conseil régional des Pays de la Loire a adopté vendredi un voeu envisageant un abandon programmé du nucléaire, selon un communiqué.

La catastrophe nucléaire de Fukushima a relancé le débat public sur l’énergie. Comme une majorité de Français, je pense que l’issue de ce débat conduira la France à envisager une sortie progressive du système actuel, et à un abandon programmé du nucléaire, a déclaré le président socialiste de la région, Jacques Auxiette. Mais il y a un préalable : le développement massif des énergies renouvelables, a-t-il ajouté.

Jacques Auxiette a également proposé l’organisation d’un grand débat en région sur l’énergie, à l’automne.

Dans un communiqué, le groupe Europe Ecologie-Les Verts des Pays de la Loire s’est satisfait du voeu porté par les groupes de la majorité régionale et présenté exceptionnellement par Jacques Auxiette, sur la stratégie énergétique de la France.

Ce texte reflète l’évolution de nos partenaires sur la question du nucléaire se rapprochant de la position écologiste, ajoute le communiqué.

Le voeu de la majorité est irresponsable, a considéré pour sa part Franck Louvrier, secrétaire national UMP et conseiller régional de l’opposition dans la région ligérienne.

Le nucléaire permet notre indépendance énergétique, assure M. Louvrier dans un communiqué, une électricité moins chère et le respect de nos engagements sur la réduction de l’émission des gaz à effets de serre. La filière nucléaire représente 200.000 emplois directs et indirects sur notre territoire, ajoute-t-il.

La seule voie possible et responsable est donc la diversification énergétique, porteuse de développement économique, d’innovation et d’emploi, a-t-il dit.

Romandie.com / 1er juillet 2011

NANTES - La majorité PS et Europe-Ecologie-les-Verts (EELV) au conseil régional des Pays de la Loire a adopté vendredi un voeu envisageant un abandon programmé du nucléaire, selon un communiqué.

La catastrophe nucléaire de Fukushima a relancé le débat public sur l’énergie. Comme une majorité de Français, je pense que l’issue de ce débat conduira la France à envisager une sortie progressive du système actuel, et à un abandon programmé du nucléaire, a déclaré le président socialiste de la région, Jacques Auxiette. Mais il y a un préalable : le développement massif des énergies renouvelables, a-t-il ajouté.

Jacques Auxiette a également proposé l’organisation d’un grand débat en région sur l’énergie, à l’automne.

Dans un communiqué, le groupe Europe Ecologie-Les Verts des Pays de la Loire s’est satisfait du voeu porté par les groupes de la majorité régionale et présenté exceptionnellement par Jacques Auxiette, sur la stratégie énergétique de la France.

Ce texte reflète l’évolution de nos partenaires sur la question du nucléaire se rapprochant de la position écologiste, ajoute le communiqué.

Le voeu de la majorité est irresponsable, a considéré pour sa part Franck Louvrier, secrétaire national UMP et conseiller régional de l’opposition dans la région ligérienne.

Le nucléaire permet notre indépendance énergétique, assure M. Louvrier dans un communiqué, une électricité moins chère et le respect de nos engagements sur la réduction de l’émission des gaz à effets de serre. La filière nucléaire représente 200.000 emplois directs et indirects sur notre territoire, ajoute-t-il.

La seule voie possible et responsable est donc la diversification énergétique, porteuse de développement économique, d’innovation et d’emploi, a-t-il dit.



MENU