Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Image / illustration
France : Gravelines : Violation d’une règle d’exploitation sur l’unité de production n° 5




20 mai 2015


Lors d’une opération de maintenance programmée hors zone nucléaire, les équipes de la centrale détectent un dysfonctionnement sur un des capteurs spécifiques permettant de surveiller en permanence la répartition homogène de la puissance du réacteur.


Ce que dit EDF :

Non respect d’une règle d’exploitation sur l’unité de production n° 5
03/06/2015

Le 20 mai 2015 matin, l’unité de production n° 5 est en phase de redémarrage après un arrêt pour simple rechargement

Lors d’une opération de maintenance programmée hors zone nucléaire, les équipes de la centrale détectent un dysfonctionnement sur un des capteurs spécifiques* permettant de surveiller en permanence la répartition homogène de la puissance du réacteur.

Les équipes d’intervention entreprennent le remplacement du matériel en défaut. Les règles d’exploitation d’une centrale nucléaire prévoient, qu’en cas d’indisponibilité d’un de ces capteurs, la surveillance de la répartition de la puissance dans le cœur du réacteur soit assurée par la réalisation d’une cartographie du cœur, réalisée dans un délai de 8 heures. Celle-ci a été effectuée, mais pas dans les délais requis.

Le 20 mai, en fin d’après midi, les réparations sont effectuées et le capteur est à nouveau disponible. La cartographie a confirmé la conformité de la répartition de la puissance du réacteur.

L’événement, n’a eu de conséquence ni sur la sûreté des installations ni sur l’environnement.

Cet écart a été déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire le 28 mai 2015 au niveau 0 sur l’échelle INES, qui en compte 7. Le 2 juin 2015, après analyses complémentaires et échanges avec l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et en raison d’une cartographie réalisée hors délais, l’Autorité de sûreté nucléaire a demandé de reclasser cet événement au niveau 1 de l’échelle INES.

* ces capteurs spécifiques répartis autour du cœur du réacteur sont appelés "chaînes neutroniques de puissance".

http://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucleaires/evenements-45959.html

Ce que dit l’ASN :

Non-respect des règles générales d’exploitation
11/06/2015

 Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 02 juin 2015, l’exploitant du centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Gravelines a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation.

Le 20 mai 2015, le réacteur n° 5 de la centrale nucléaire de Gravelines est en cours de redémarrage suite à l’arrêt pour maintenance et rechargement du combustible : le réacteur est en fonctionnement à hauteur de 48% de sa puissance nominale.

Un dysfonctionnement est découvert sur le système de mesure de la puissance nucléaire, permettant d’assurer la surveillance permanente de la puissance du réacteur. Cette surveillance, qui consiste à mesurer le flux de neutrons, est effectuée par l’intermédiaire de détecteurs disposés à l’extérieur de la cuve.

Dans ces conditions de dysfonctionnement, les règles générales d’exploitation imposent la vérification, sous 8 heures, de la répartition homogène de la puissance du réacteur, en réalisant une carte de flux à l’aide du système d’instrumentation interne du cœur, qui fournit des informations sur la distribution du flux de neutrons. Le délai imparti n’a pas été respecté.

Le système de mesure de la puissance nucléaire a été réparé et remis en fonctionnement le jour même.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur les installations, les travailleurs et l’environnement.

L’événement a été initialement déclaré le 28 mai 2015 au niveau 0 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES. A la demande de l’ASN, l’exploitant a reclassé l’événement au niveau 1 conformément aux règles de classement sur l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

http://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-regles-generales-d-exploitation10