Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Golfech : Arrêt automatique du réacteur n°1 suite à un problème de capteur




2 mai 2017


Le réacteur n°1 de la centrale de Golfech s’est arrêté automatiquement le mardi 2 mai 2017 au matin. Un problème sur un capteur du système de refroidissement du condenseur situé au niveau des aéroréfrigérants est à l’origine de cet arrêt. Le réacteur a été redémarré dans la soirée. C’est le second incident en moins de 5 jours : le 27 avril, de la fumée dans le bâtiment combustible en zone nucléaire avait nécessité une intervention en urgence.


Ce que disent les médias :

Sud Ouest Agen

Le 02 mai 2017 (dernière mise à jour à 16h33)

Centrale de Golfech : une unité de production s’est arrêtée suite à un incident

Cet arrêt automatique fait suite à un incident sur un capteur. Aucune incidence sur la sécurité, indique EDF. Ce mardi matin à 9h47, précisément, l’unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, s’est arrêtée automatiquement, conformément aux dispositifs de sûreté. Cet arrêt faisait suite à un aléa sur un capteur du système de refroidissement du condenseur situé au niveau des aéroréfrigérants, dans la zone non nucléaire.

"Selon les procédures d’exploitation, les équipes de la centrale sont mobilisées pour remettre l’unité de production en service en toute sûreté. Cet incident n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, l’environnement et la sécurité du personnel. Les pouvoirs publics et l’Autorité de sûreté nucléaire ont été informés", indique EDF dans un communiqué.

En octobre 2016, la centrale avait libéré des rejets radioactifs dans l’air pendant deux minutes sans "qu’aucun impact sur l’environnement ni pour le personnel du site" n’ait été mesuré.

http://www.sudouest.fr/2017/05/02/centrale-de-golfech-une-unite-de-production-s-est-arretee-suite-a-un-incident-3410540-3603.php


Ce que dit EDF :

Le 02 mai 2017

Arrêt Automatique du Réacteur de l’unité de production n°1

Le 2 mai 2017 à 9h47, l’unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Golfech s’est arrêtée automatiquement, conformément aux dispositifs de sûreté [1], suite à un aléa sur un capteur du système de refroidissement du condenseur situé au niveau des aéroréfrigérants. Selon les procédures d’exploitation, les équipes de la centrale sont mobilisées pour remettre l’unité de production en service en toute sûreté.

Cet incident n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, l’environnement et la sécurité du personnel. Les pouvoirs publics et l’Autorité de sûreté nucléaire ont été informés.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-golfech/actualites/arret-automatique-du-reacteur-de-l-unite-de-production-ndeg1

L’unité de production n°1 a été reconnectée au réseau de distribution d’électricité le mardi 2 mai à 21h30. Les deux unités de production de la centrale de Golfech fonctionnent à la disposition des clients d’EDF dans le respect des exigences de sûreté nucléaire et des limites réglementaires en matière d’environnement.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-golfech/actualites/recouplage-de-l-unite-de-production-ndeg1-du-cnpe-de-golfech

C’est le second incident en 5 jours sur ce réacteur nucléaire : le 27 avril, un dégagement de fumée dans le bâtiment combustible a nécessité une intervention en urgence. Le départ de feu a été évité de justesse. À l’origine de l’incident : la surchauffe de la résistance d’une ventilation. Lire notre article en ligne


[1Un arrêt automatique est un système de sûreté et de protection du réacteur.