Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Image / illustration
France : Flamanville : Défaut de montage de joints sur des robinets thermostatiques




19 septembre 2015


Les équipes de la centrale réalisent, les 14, 15 et 19 septembre 2015, des opérations de contrôles sur les circuits de graissage des pompes d’injection de sécurité des deux unités de production. À cette occasion, elles détectent un défaut de montage sur des joints de robinets thermostatiques qui équipent ces circuits de graissage.


Ce que dit EDF :

Défaut de montage de joints sur des robinets thermostatiques
Publié le 01/10/2015

Les équipes de la centrale réalisent, les 14, 15 et 19 septembre 2015, des opérations de contrôles sur les circuits de graissage des pompes d’injection de sécurité (RIS)* des deux unités de production de la centrale nucléaire de Flamanville.

À cette occasion, elles détectent un défaut de montage sur des joints de robinets thermostatiques qui équipent ces circuits de graissage.

L’échange standard des robinets thermostatiques concernés sur l’unité de production numéro 1 est réalisé le 20 septembre. Le remplacement de ceux de l’unité de production numéro 2 se poursuit à ce jour.

Le bon fonctionnement des pompes ayant toujours été assuré, cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, la radioprotection et l’environnement.

Cependant, en raison de la présence de ce défaut de montage sur plusieurs matériels qui remplissent la même fonction, la direction de la centrale l’a déclaré, le 29 septembre 2015, à l’Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES, échelle internationale de classement des événements nucléaires qui comprend 7 niveaux.

* L’injection de sécurité est un système de secours permettant d’introduire de l’eau borée sous pression dans le circuit primaire en cas de fuite.

https://www.edf.fr/groupe-edf/producteur-industriel/carte-des-implantations/centrale-nucleaire-de-flamanville/actualites ?

Ce que dit l’ASN :

Défaut de qualité dans la réalisation d’activités de maintenance ayant entraîné une non-conformité de robinets de pompes du circuit d’injection de sécurité
07/10/2015

 Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 29 septembre 2015, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif à un défaut dans la qualité de réalisation d’activités de maintenance qui a abouti à la mise en place d’un type de joint inadéquat sur les robinets thermostatiques de trois pompes du système d’injection de sécurité (RIS) des réacteurs 1 et 2 de la centrale de Flamanville.

Le système d’injection de sécurité permet, par exemple en cas de fuite accidentelle du circuit primaire du réacteur, d’introduire de l’eau borée sous pression dans celui-ci afin d’empêcher la réaction nucléaire et d’assurer le refroidissement du réacteur.

Le 14 septembre 2015, dans le cadre de l’arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 2, EDF a procédé à la visite complète des robinets thermostatiques des pompes du système d’injection de sécurité. L’exploitant a constaté qu’un joint en polymère était monté en lieu et place d’un joint métallique. Après vérification, le même défaut a été relevé, sur le réacteur 2, au total pour quatre robinets équipant deux pompes ayant fait l’objet d’opérations de maintenance en 2010, et, sur le réacteur 1, pour deux autres robinets équipant une pompe.

Les pompes concernées sont néanmoins restées disponibles et les essais réalisés se sont révélés satisfaisants. En cas de fuite accidentelle d’eau du circuit primaire, un fonctionnement prolongé des pompes présentant le défaut aurait pu affecter, étant donnée leur localisation suivant les réacteurs, les performances (pour le réacteur 2) et le niveau de redondance (pour le réacteur 1) du système d’injection de sécurité, qui serait néanmoins resté suffisant pour contribuer au refroidissement des réacteurs.

Pour le réacteur 1, EDF a procédé au remplacement des robinets concernés. Pour le réacteur 2, EDF effectuera la remise en conformité de ces robinets avant le prochain redémarrage du réacteur, actuellement en arrêt pour maintenance.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, dans la mesure où le défaut concerné a affecté les deux pompes redondantes sur le réacteur 2, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

http://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Defaut-de-qualite-dans-la-realisation-d-activites-de-maintenance