Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Fessenheim : Arrêt automatique du réacteur 2 : une opération d’exploitation qui fait un peu trop monter la pression




20 septembre 2018


Le 20 septembre 2018 dans la nuit, le réacteur 2 de la plus vieille centrale de France s’est arrêté automatiquement. L’explication du déclenchement de ce dispositif de sûreté tombera 4 jours plus tard lors de la communication autour du redémarrage de l’installation nucléaire : une "opération d’exploitation" a engendré une pression trop importante dans le condenseur*, ce qui a entrainé l’arrêt de la turbine, ce qui a enclenché l’arrêt automatique du réacteur.


Ce que dit EDF :

  • Arrêt automatique de l’unité de production n°2

Publié le 20/09/2018

Dans la nuit du 20 septembre 2018, à 02h50, un arrêt automatique [1] de l’unité de production n°2 de la centrale de Fessenheim s’est produit, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur.

Les équipes de la centrale ont appliqué immédiatement les procédures prévues. Elles sont actuellement mobilisées pour effectuer les contrôles et interventions qui permettront de déterminer l’origine exacte de l’événement et de redémarrer l’unité de production en toute sûreté, dans les meilleurs délais.

Cet arrêt n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement. Il pourrait occasionner des panaches de vapeur d’eau non radioactive visibles au-dessus de la centrale et des bruits perceptibles aux alentours.

L’unité de production n° 1 est quant à elle à la disposition du réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-fessenheim/actualites/arret-automatique-de-l-unite-de-production-ndeg2

  • L’unité de production n° 2 à la disposition du réseau électrique national

Publié le 25/09/2018

Le 24 septembre 2018, à 17h19, l’unité de production n°2 a été reconnectée au réseau électrique national.

Elle s’était arrêtée de manière automatique dans la nuit du 20 septembre 2018, après qu’une augmentation de la pression dans le condenseur [2] consécutive à une opération d’exploitation, a entraîné l’arrêt de la turbine et donc la mise en protection automatique du réacteur.

Après avoir effectué l’ensemble des contrôles et interventions nécessaires, les équipes de la centrale ont procédé au redémarrage de l’unité de production n°2 en toute sûreté. L’unité de production n°1 est elle aussi en fonctionnement et à la disposition du réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-fessenheim/actualites/l-unite-de-production-ndeg-2-a-la-disposition-du-reseau-electrique-national


* Le condenseur est un échangeur thermique assurant la condensation de la vapeur sortant de la turbine par échange avec l’eau du circuit de refroidissement - https://www.asn.fr/Lexique/C/Condenseur


[1L’arrêt automatique du réacteur est un dispositif de protection du réacteur, prévu dès la conception, qui se déclenche automatiquement en cas d’événement sortant du cadre du fonctionnement habituel du réacteur.

[2Le condenseur est situé en salle des machines, dans la partie non nucléaire des installations. Il s’agit d’un échangeur thermique qui permet de retransformer en eau la vapeur issue de la turbine.