Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : CIS BIO Saclay : Un défaut d’isolement d’un câble haute tension révèle le dysfonctionnement du système d’extinction d’incendie




19 mars 2017


Le 19 mars 2017, un défaut d’isolement d’un câble électrique haute tension a provoqué une émission de fumées. Le dispositif de détection d’incendie a déclenché les alarmes mais le système d’extinction n’a pas fonctionné.


Ce que dit l’ASN :

Le 07/04/17

Un dégagement de fumée sur un câble met en évidence un défaut de fonctionnement du système d’extinction automatique d’incendie

Cis Bio International, exploitant de l’INB 29 à Saclay, a déclaré le 22 mars 2017 un défaut de fonctionnement de l’extinction automatique d’incendie. Cet évènement a été détecté lors d’un dégagement de fumée provoqué par un défaut d’isolement d’un câble électrique haute tension.

La société CIS bio international exerce, dans son installation de Saclay, des activités de recherche et développement, de production et de distribution de produits radiopharmaceutiques et d’appareils à usage médical pour le diagnostic et la thérapie. Ces activités sont réalisées dans un ensemble de bâtiments équipés de dispositifs de surveillance et de lutte contre l’incendie. Le système d’extinction automatique par gaz inerte permet, lors de la détection d’un incendie, d’éteindre rapidement l’incendie dans le local concerné.

Le 19 mars 2017, un défaut d’isolement d’un câble électrique haute tension a provoqué une émission de fumées. Le dispositif de détection d’incendie a déclenché les alarmes mais le système d’extinction n’a pas fonctionné. Comme prévu dans l’organisation de CIS Bio International, la formation locale de sécurité du CEA Saclay, qui est le service en charge de la sécurité sur les installations, est intervenue et a constaté qu’il n’y avait pas de départ d’incendie.

Le défaut d’isolement du câble haute tension a conduit à une coupure générale du réseau électrique de l’installation. La mise en œuvre des groupes électrogènes a permis de conserver l’alimentation électrique des systèmes de secours.

En cas de départ de feu, le non fonctionnement de l’extinction automatique d’incendie aurait conduit à son développement jusqu’à la mise en œuvre d’autres actions de lutte contre l’incendie.

L’exploitant a remplacé le câble haute tension concerné et renforcé la surveillance des locaux.

En raison du non fonctionnement d’un équipement contribuant à la sûreté de l’installation, cet évènement a été classé au niveau 1 de l’échelle (INES).

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Un-degagement-de-fumee-sur-un-cable-met-en-evidence-un-defaut-de-fonctionnement