Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Image / illustration
France : Blayais : Détection tardive d’une erreur de positionnement des grappes de commande du réacteur




9 novembre 2012


Le 9 novembre 2012, alors que le réacteur n° 2 de la centrale du Blayais était en production à pleine puissance, l’exploitant a constaté qu’un groupe de grappes de commande du réacteur était trop inséré.


Les grappes de commande permettent de réguler la puissance du réacteur par un contrôle de la réaction de fission nucléaire. La position des grappes fixe la puissance du réacteur. Une insertion totale des grappes permet d’arrêter rapidement le réacteur. Conformément aux règles générales d’exploitation du réacteur, l’insertion des grappes de commande doit donc respecter certaines limites définies en fonction de la puissance thermique produite par le réacteur.

Le 8 novembre 2012, l’exploitant a choisi un mode de régulation de la puissance qui, compte tenu d’une indisponibilité d’une soupape réglante de la turbine, n’était pas approprié à la situation du réacteur et a induit un mauvais calibrage de la position des grappes de commande.

Le 9 novembre 2012, le chef d’exploitation a identifié que la position d’un groupe de grappes de commande n’était pas conforme aux spécifications techniques d’exploitation et a procédé à la remise en conformité de la position des grappes de commande.

L’exploitant a pu démontrer que, malgré cette situation de non conformité aux spécifications techniques d’exploitation pendant près de 15 heures, il demeurait des marges de sécurité pour assurer le contrôle de la réaction nucléaire.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur l’environnement et sur la sûreté de l’installation. Toutefois, compte tenu de la détection tardive d’un non respect des règles d’exploitation de la centrale, il a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

http://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incidents-des-installations-nucleaires/Detection-tardive-d-une-erreur-de-positionnement-des-grappes-de-commande-du-reacteur