Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Belleville : Le réacteur 2 mis à l’arrêt en raison d’un problème sur le circuit secondaire




7 juillet 2018


Dans la nuit du 6 au 7 juillet 2018, le réacteur 2 de la centrale de Belleville-sur-Loire a été arrêté. Une alarme a retenti en salle de commande en raison d’un problème de positionnement d’une vanne d’admission vapeur. C’est donc le circuit secondaire qui est concerné, "La tuyauterie où se situe la vanne est sur l’un des circuits permettant d’acheminer la vapeur vers la turbine" nous dit l’exploitant. Les contrôles visuels n’ont pourtant pas révélé une mauvaise position de la vanne en question. Le réacteur a donc été arrêté pour diagnostiquer le problème et faire les réparations nécessaires.


Le réacteur 2 de la centrale de Belleville-sur-Loire - centrale placée sous surveillance renforcée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) depuis septembre 2017 - cumule les problèmes. Fin juin c’était sur le circuit primaire qu’une pompe était défaillante, il a donc fallu arrêter le réacteur, la fonction de refroidissement du combustible étant menacée si le débit de l’eau y circulant est trop faible. Le réacteur avait déjà été arrêté fin mai en raison d’un problème de carte électronique. Pour mémoire, le réacteur 2 a été mis à l’arrêt en octobre 2017 pour maintenance, mais l’arrêt a été prolongé de plusieurs semaines et n’a redémarré qu’à la mi-mars en raison - entre autres - du blocage d’une grappe de commande. Le remplacement de celle-ci a d’ailleurs été une opération à haut risque pour les travailleurs, puisque 7 des 8 qui s’en sont chargés ont été contaminés. Les arrêts à répétitions s’enchainent donc depuis presque un an. Le dernier arrêt, même s’il a été court puisque le réacteur a redémarré le 9 juillet, est un nouvel exemple que de sérieuses difficultés d’exploitation perdurent sur ce site nucléaire.

Ce que dit EDF :

  • Découplage de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire

Le 07/07/18

Dans la nuit du 6 au 7 juillet, les équipes EDF de la centrale de Belleville/Loire ont mis à l’arrêt l’unité de production n°2, en toute sûreté.

En effet, un défaut de signal de position d’une vanne d’admission vapeur est apparue en salle de commande lors de la réalisation d’un essai planifié. La tuyauterie où se situe la vanne est sur l’un des circuits permettant d’acheminer la vapeur vers la turbine. Les contrôles visuels réalisés sur place ont permis de vérifier que la vanne était bien dans la position requise.

Conformément aux règles d’exploitation, les équipes EDF ont découplé l’unité de production n°2 et engagé les expertises pour analyser l’origine de ce défaut, avant de réaliser les opérations de maintenance.

Cet évènement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement. L’Autorité de Sûreté Nucléaire et les Pouvoirs Publics ont été informés de l’événement.

L’unité de production n°1 de la centrale de Belleville-sur-Loire est en fonctionnement et alimente le réseau électrique.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-belleville/actualites/decouplage-de-l-unite-de-production-ndeg2-de-la-centrale-nucleaire-de-belleville-sur-loire-0

  • L’unité de production n°2 est à la disposition du réseau électrique national

Le 09/07/18

L’unité de production n°2 a été reconnectée au réseau électrique national ce lundi 9 juillet à 5h et a désormais atteint sa pleine puissance.

Elle avait été découplée dans la nuit du 6 au 7 juillet pour réaliser une opération de maintenance suite à un défaut de signal de position d’une vanne d’admission vapeur qui était apparue en salle de commande lors de la réalisation d’un essai planifié.

Les deux unités de production de la centrale de Belleville-sur-Loire sont à nouveau à la disposition du réseau électrique.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-belleville/actualites/l-unite-de-production-ndeg2-est-a-la-disposition-du-reseau-electrique-national-3