Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Image / illustration
France : Anomalie générique : Risque de perte du circuit de refroidissement intermédiaire en cas de séisme




12 novembre 2015


Le 12 novembre 2015, EDF a déclaré à l’ASN un événement relatif à la tenue du circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) des réacteurs nucléaires de 900 MW en cas de séisme.


Ce que dit EDF :

Ecart de conformité sur les tuyauteries du circuit de refroidissement intermédiaire sur plusieurs réacteurs de 900 MW
PDF - 68.3 ko
Ecart de conformité sur les tuyauteries du circuit de refroidissement intermédiaire sur plusieurs réacteurs de 900 MW

https://www.edf.fr/groupe-edf/producteur-industriel/notes-d-information

Ce que dit l’ASN :

Risque de perte du circuit de refroidissement intermédiaire en cas de séisme
18/11/2015

 Centrale nucléaire du Blayais - Réacteurs de 900 MWe - EDF
 Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF
 Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF
 Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF
 Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF
 Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux - Réacteurs de 900 MWe - EDF
 Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Anomalie générique

Le 12 novembre 2015, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement relatif à la tenue du circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) des réacteurs nucléaires de 900 MWe en cas de séisme.

Le circuit RRI assure le refroidissement de certains équipements et locaux nécessaires en situation d’incident ou d’accident. Sur les réacteurs de 900 MWe, ce circuit comprend une partie commune à deux réacteurs.

Cet événement révèle un écart de conformité qui affecte les supportages des tuyauteries de la partie commune du circuit RRI. En cas de séisme, la perte de la fonction de refroidissement assurée par ce circuit est susceptible d’entrainer, d’une part, une brèche au niveau du circuit primaire du réacteur consécutive à la dégradation des joints des pompes primaires et, d’autre part, la perte du refroidissement de la piscine de désactivation du combustible usé.

EDF a engagé un programme de remise en conformité du circuit RRI qui nécessite, en amont, la reprise des études de dimensionnement des ancrages et supportages de plusieurs composants. Dans l’attente de la résorption de cet écart, l’ASN a demandé à EDF de mettre en œuvre des mesures compensatoires sur les réacteurs concernés. Celles-ci ont conduit EDF à modifier les procédures de conduite en situation d’accident et à requérir des moyens mobiles supplémentaires de refroidissement.

Cet événement significatif générique pour la sûreté n’a pas d’impact sur les travailleurs ni sur l’environnement mais constitue une dégradation de la défense en profondeur contre les incidents et accidents potentiels. Il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

http://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Risque-de-perte-du-circuit-de-refroidissement-intermediaire-en-cas-de-seisme