Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°34

Mars à mai 2007

En bref

En bref

Mars à mai 2007




AL GORE : je ne crois pas en l’option nucléaire

Ancien vice-président des Etats-Unis, Al Gore a toujours été préoccupé par l’environnement. Il est l’acteur et l’orateur d’un récent documentaire à succès, Une vérité qui dérange (An Inconvenient Truth), qui montre les effets dramatiques du réchauffement climatique.

Considérez-vous l’énergie nucléaire comme une bonne solution de rechange à la consommation de combustibles fossiles ?

Je ne crois pas à cette option. Il est possible que l’énergie nucléaire soit de plus en plus employée, mais il faut que son utilisation reste minime. Cette option est compliquée, pour deux raisons. La première en est le coût, car cette technologie demeure onéreuse. La deuxième, et non la moindre, est le risque que comporte l’énergie nucléaire. En autorisant son emploi, on augmente considérablement le risque de prolifération d’armes nucléaires. Les huit années que j’ai passé à la Maison-Blanche m’ont montré les dimensions de ce défi. Certains pays ont fait part de leur intention de se doter de la technologie nucléaire pour produire de l’énergie, alors qu’ils étaient en fait intéressés par les armes nucléaires.

Source : LEXPRESS.fr - 19/12/2006


Allemagne : Une centrale photovoltaïque de 400000 m2 !

Le groupe Juwi a obtenu le mois dernier le permis de construire pour la mise en place d’un projet pilote à Brandis, près de Leipzig (Saxe - Allemagne) : une centrale photovoltaïque d’une puissance d’environ 40 MW. Cela représente 400 000 m2 de panneaux couvrant la moitié d’une surface de 220 hectares. Pour donner un ordre d’idée, la surface au sol de la centrale correspondra à environ 200 terrains de foot. De plus, par comparaison, la plus grande
centrale actuellement existante a une puissance d’environ 12 MW.
Les travaux de cette centrale, située sur une ancienne base aérienne militaire, vont débuter sous peu et se poursuivre jusqu’en décembre 2009, en plusieurs tranches. L’investissement s’élève à 130 millions d’euros. Au final, ce sont environ 40 millions de kWh par an qui devraient être produits par ces 550 000 modules photovoltaïques, correspondants aux besoins annuels de plus de 10 000 foyers.

Source : Enerpresse - 21/02/2007


Contre le réchauffement, l’Australie bannit les ampoules électriques

L’Australie, souvent critiquée pour n’avoir pas ratifié le protocole de Kyoto, a annoncé le 20 février qu’elle allait remplacer d’ici 2010 les ampoules à incandescence par des fluorescentes plus économes en énergie.
Revendiquant une première mondiale, au moins en ce qui concerne une mesure nationale, le ministre de l’Environnement, Malcolm Turnbull, a assuré qu’interdire les ampoules traditionnelles « dans le monde entier réduirait la consommation d’électricité d’un montant équivalent à 5 fois les besoins annuels de l’Australie ». « Le réchauffement climatique est un défi à l’échelle de la planète. J’encourage les autres pays à suivre l’exemple de l’Australie et à adopter des produits plus économes comme les ampoules fluorescentes », a ajouté le ministre. Le Premier ministre conservateur, John Howard, fervent opposant au protocole de Kyoto, a loué une décision « réaliste », par opposition aux « nombreuses propositions trop alarmistes qui sont dans l’air ».

Source : AFP - 30 janvier 2007


La Russie lance le concours de beauté « nucléaire » Miss Atome 2007

Un appel a été lancé aux femmes travaillant dans les entreprises du secteur nucléaire de l’ex-URSS pour participer au concours de beauté Miss Atome 2007, a indiqué la société russe Rosenergoatom chargée de l’exploitation des centrales nucléaires en Russie.
« Il y a beaucoup de belles femmes dans le secteur nucléaire russe. Nous organisons de tels concours depuis 2004 et le nombre de candidates a été multiplié par trois depuis. L’année dernière, elles étaient 220 », a indiqué à l’AFP un des organisateurs, Ilia Platonov, directeur du site www.nuclear.ru.
Les candidates doivent avoir entre 18 et 35 ans, travailler dans des entreprises et des instituts de recherches du secteur en Russie ou dans d’autres pays de l’ex-URSS ou faire leurs études dans les universités spécialisées dans le nucléaire.
Les « bombes nucléaires » doivent envoyer jusqu’au 20 février leurs photos et leurs dossiers de candidature sur le site www.nuclear.ru consacré aux activités du secteur.
Les internautes devront ensuite voter pour désigner trois gagnantes qui seront décorées solennellement au siège de l’Agence fédérale russe de l’Energie atomique (Rosatom) à Moscou.


Les Européens pas favorables au nucléaire

Selon un sondage de la Commission européenne, les Européens sont très favorables à l’énergie solaire (80%) tout comme les Français (86%). Les résultats sont également favorables aux autres énergies renouvelables (éolien 71%, hydraulique 65%, biomasse 55%). Pour les énergies conventionnelles, c’est le gaz qui arrive en tête avec 42% d’avis positifs, 27% pour le pétrole et 26% pour le charbon et 20% pour le nucléaire.

Enquête Eurobaromètre 2007 réalisée dans les 27 Etats de l’Union européenne et auprès de 26 000 personnes.


Sanseverino - Le Swing du Président


Mon Président, je sais qu’tu l’sais
Mais j’te l’redis comme ça c’est fait...
(on peut s’parler !)
Il faut à peu près cinquante ans
Pour bien refroidir complètement
Un réacteur de taille moyenne
D’une bonne centrale
Genre comme les tiennes...
(enfin les nôtres quoi !)

Si on stoppait le nucléaire ?

Si j’te dis ça, ce n’est pas pour
Faire mon aigri ou des discours
Scientifiques, ni pointus, jamais,
Car même toi tu t’endormirais
Je te propose un truc facile,
Et après je te laisse tranquille

Je sais qu’c’est dur mais tu peux le faire,
Veux-tu stopper le nucléaire ?

Ce que tu devrais faire aussi
Au congrès des Nations Unies
C’est dire modestement : les gars
Y’a plus aucune centrale chez moi...
(et hop ! balayés !)
Au début, je croyais vraiment
Contenter quelques mécontents...
(à force d’écouter tout le monde hein aussi euh...)
Mais j’ai trouvé ça fantastique !
And I say "no bombes atomiques"
Babas cool en Birkenstock,
Jeunes Allemandes non épilées
Contre Catholiques pratiquants,
vendéens et jeunes curés ;
Marchands d’uranium, socialistes,
humanistes convaincus,
Ex-fans de ZZ Top, anciens barbus

Ils hurlent tous... et l’armement ?
Que va t’on faire de nos savants ?
(ah bah oui, ça c’est un problème)
Tu leur réponds : Vous êtes tarés et
vos centrales vont exploser
(Cancers de la thyroïde !)
Et puis tu fais semblant de sortir
Et tu les laisses réagir

(Regarde bien, regarde, regarde, regarde...)
Tu seras étonné de les voir
Te courir après dans l’couloir

A part deux trois teigneux dangereux,
Et 5 ou 6 mecs ennuyeux,

Beaucoup qui pensent déjà comme toi
Se réveilleront et te diront :
L’électricité va manquer
Là, c’est à toi de répliquer :
(Alors là, tu sors ton joker... tu...)
(Tu vas dire vraiment tout c’que t’as !)
Les éoliennes, justement
ça fait du courant gratuitement

Pas de soucis, pas de calcaire
Abandonnons le nucléaire
Fermons les centrales pour de bon
Pour nos enfants c’était pas bon
Et perdons une fois pour toutes,
La course à l’armement et toute
La terre nous criera : "Victoire"
On entrera dans l’histoire
(A nous la gloire...)

Peace and Love, mon Président


L’Autorité Britannique pour l’Energie Atomique condamnée à une amende de 208 200 euros pour déversement illégal de déchets radioactifs

L’Autorité britannique pour l’Energie Atomique (UKAEA) a été condamnée à une amende de 140 000 livres (208 200 euros) par un tribunal écossais le 15 février pour déversement illégal de déchets radioactifs sur son site de Dounreay et pour avoir rejeté des fragments de combustible radioactif dans la mer. Le 6 février, l’UKAEA a reconnu quatre chefs d’inculpation au tribunal de grande instance de Wick, selon la législation de 1960 sur les substances radioactives.

Ces activités illégales ont eu lieu entre 1963 et 1984. L’Agence écossaise de protection de l’environnement fut la première à porter ces actes à l’attention des services du Ministère Public. D’après l’Agence, l’enquête et l’évaluation précise des conséquences environnementales de ces déversements ont demandé beaucoup de temps.

Le directeur de la sécurité de l’Autorité britannique pour l’Energie Atomique, John Crofts, a déclaré à l’issue du procès que l’UKAEA annoncerait en mai la méthode choisie pour récupérer les éléments radioactifs dispersés autour de Dounreay. Selon lui, la consultation publique lancée par l’UKAEA, visant à choisir entre 11 méthodes possibles de nettoyage, s’achèvera le 23 février.

Source : Platts – Londres, 19 février 2007


Nucléaire : l’Irlande dit non... avec la Norvège, l’Islande et l’Autriche

L’Irlande a rejoint trois pays d’Europe du Nord dans leur lutte contre le nucléaire comme solution au réchauffement climatique. Le groupe, qui comprend la Norvège, l’Islande et l’Autriche, a mis en garde contre la prolifération de centrales nucléaires avec ce qu’elles comprennent comme risques de contamination. Plus précisément, le groupe demande à ce que la réouverture du site nucléaire britannique de Thorp soit approuvée par un rapport d’experts internationaux. Ce site avait été fermé il y a quelques années suite à la découverte d’une fuite de déchets nucléaires. L’Angleterre a par ailleurs proposé la construction de nouvelles centrales dans le cadre de sa politique énergétique à long terme. Pour ces quatre pays opposés, le nucléaire ne peut être présenté comme une solution viable au réchauffement, les risques restant élevés. Le groupe se réunira de nouveau à l’automne.

Source : www.lepetitjournal.com
Dublin - jeudi 29 mars 2007


Allemagne : pas de remise en question de la sortie du nucléaire

La chancelière allemande Angela Merkel a adressé une fin de non recevoir aux partisans de l’énergie nucléaire. Elle leur a clairement signifié qu’elle ne reviendrait pas sur la sortie du nucléaire décidée il y a neuf ans.

Le gouvernement social-démocrate de son prédécesseur Gerhard Schröder a décidé en 1998 la sortie progressive du nucléaire, en accord à l’époque avec les producteurs d’électricité. L’industrie et la droite allemandes poussent pourtant à revenir sur cette décision, invoquant notamment la contribution du nucléaire dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Pour la chancelière néanmoins, "les objectifs (du protocole) de Kyoto ne sont pas directement dépendants de l’énergie nucléaire, et ce n’est pas comme si on les ratait automatiquement en réduisant le nucléaire".
Au sein de la grande coalition que dirige Mme Merkel, le parti social-démocrate (SPD) est fermement opposé à un changement de cap sur la question et "n’a pas l’air de vouloir changer d’avis sur ce sujet", selon elle.

Source : 3 janvier 2007
SDA-ATS News Service - BERLIN


Une île des Canaries bientôt alimentée à 100% en électricité renouvelable

El Hierro, une petite île des Canaries de 278 kilomètres carrés et peuplée de 10.500 habitants sera prochainement alimentée entièrement en électricité grâce à la combinaison d’éoliennes et d’hydroélectricité. Elle sera "la première île au monde alimentée à 100% par des énergies renouvelables", a assuré mardi le gouvernement espagnol. Le système mis en place comptera une centrale hydroélectrique alimentée par deux réservoirs, un parc éolien, un système de pompage. "La plus grande partie de l’énergie injectée dans le réseau de distribution proviendra de la centrale hydroélectrique", d’une capacité de 10 MW.
Par ailleurs, "la majorité de l’énergie produite par les éoliennes servira a alimenter le système de pompage" pour stocker l’eau dans un des deux réservoirs, "sous forme d’énergie potentielle". L’excédent d’énergie éolienne servira à alimenter deux usines de désalinisation d’eau de mer. Une centrale conventionnelle, préexistante, fonctionnant au diesel, sera maintenue pour les cas d’urgence en cas de manque d’eau et de vent. "Par ce système, nous parvenons à transformer une source d’énergie intermittente en un approvisionnement contrôlé et constant d’électricité", s’est réjoui le ministère.

Le système représentera un investissement de 54,3 millions d’euros étalé jusqu’en 2009 et permettra d’éviter l’émission des 18 700 tonnes de CO2 par an actuellement rejetées par la centrale thermique locale. L’Espagne est un des leaders européens de l’énergie éolienne. Elle a enregistré lundi son record de production éolienne : les forts vents qui ont soufflé sur le pays ont permis aux moulins de fournir 27% de la demande électrique du pays.

Source : www.lemoniteur-expert.com
21 mars 2007


AL GORE : je ne crois pas en l’option nucléaire

Ancien vice-président des Etats-Unis, Al Gore a toujours été préoccupé par l’environnement. Il est l’acteur et l’orateur d’un récent documentaire à succès, Une vérité qui dérange (An Inconvenient Truth), qui montre les effets dramatiques du réchauffement climatique.

Considérez-vous l’énergie nucléaire comme une bonne solution de rechange à la consommation de combustibles fossiles ?

Je ne crois pas à cette option. Il est possible que l’énergie nucléaire soit de plus en plus employée, mais il faut que son utilisation reste minime. Cette option est compliquée, pour deux raisons. La première en est le coût, car cette technologie demeure onéreuse. La deuxième, et non la moindre, est le risque que comporte l’énergie nucléaire. En autorisant son emploi, on augmente considérablement le risque de prolifération d’armes nucléaires. Les huit années que j’ai passé à la Maison-Blanche m’ont montré les dimensions de ce défi. Certains pays ont fait part de leur intention de se doter de la technologie nucléaire pour produire de l’énergie, alors qu’ils étaient en fait intéressés par les armes nucléaires.

Source : LEXPRESS.fr - 19/12/2006


Allemagne : Une centrale photovoltaïque de 400000 m2 !

Le groupe Juwi a obtenu le mois dernier le permis de construire pour la mise en place d’un projet pilote à Brandis, près de Leipzig (Saxe - Allemagne) : une centrale photovoltaïque d’une puissance d’environ 40 MW. Cela représente 400 000 m2 de panneaux couvrant la moitié d’une surface de 220 hectares. Pour donner un ordre d’idée, la surface au sol de la centrale correspondra à environ 200 terrains de foot. De plus, par comparaison, la plus grande
centrale actuellement existante a une puissance d’environ 12 MW.
Les travaux de cette centrale, située sur une ancienne base aérienne militaire, vont débuter sous peu et se poursuivre jusqu’en décembre 2009, en plusieurs tranches. L’investissement s’élève à 130 millions d’euros. Au final, ce sont environ 40 millions de kWh par an qui devraient être produits par ces 550 000 modules photovoltaïques, correspondants aux besoins annuels de plus de 10 000 foyers.

Source : Enerpresse - 21/02/2007


Contre le réchauffement, l’Australie bannit les ampoules électriques

L’Australie, souvent critiquée pour n’avoir pas ratifié le protocole de Kyoto, a annoncé le 20 février qu’elle allait remplacer d’ici 2010 les ampoules à incandescence par des fluorescentes plus économes en énergie.
Revendiquant une première mondiale, au moins en ce qui concerne une mesure nationale, le ministre de l’Environnement, Malcolm Turnbull, a assuré qu’interdire les ampoules traditionnelles « dans le monde entier réduirait la consommation d’électricité d’un montant équivalent à 5 fois les besoins annuels de l’Australie ». « Le réchauffement climatique est un défi à l’échelle de la planète. J’encourage les autres pays à suivre l’exemple de l’Australie et à adopter des produits plus économes comme les ampoules fluorescentes », a ajouté le ministre. Le Premier ministre conservateur, John Howard, fervent opposant au protocole de Kyoto, a loué une décision « réaliste », par opposition aux « nombreuses propositions trop alarmistes qui sont dans l’air ».

Source : AFP - 30 janvier 2007


La Russie lance le concours de beauté « nucléaire » Miss Atome 2007

Un appel a été lancé aux femmes travaillant dans les entreprises du secteur nucléaire de l’ex-URSS pour participer au concours de beauté Miss Atome 2007, a indiqué la société russe Rosenergoatom chargée de l’exploitation des centrales nucléaires en Russie.
« Il y a beaucoup de belles femmes dans le secteur nucléaire russe. Nous organisons de tels concours depuis 2004 et le nombre de candidates a été multiplié par trois depuis. L’année dernière, elles étaient 220 », a indiqué à l’AFP un des organisateurs, Ilia Platonov, directeur du site www.nuclear.ru.
Les candidates doivent avoir entre 18 et 35 ans, travailler dans des entreprises et des instituts de recherches du secteur en Russie ou dans d’autres pays de l’ex-URSS ou faire leurs études dans les universités spécialisées dans le nucléaire.
Les « bombes nucléaires » doivent envoyer jusqu’au 20 février leurs photos et leurs dossiers de candidature sur le site www.nuclear.ru consacré aux activités du secteur.
Les internautes devront ensuite voter pour désigner trois gagnantes qui seront décorées solennellement au siège de l’Agence fédérale russe de l’Energie atomique (Rosatom) à Moscou.


Les Européens pas favorables au nucléaire

Selon un sondage de la Commission européenne, les Européens sont très favorables à l’énergie solaire (80%) tout comme les Français (86%). Les résultats sont également favorables aux autres énergies renouvelables (éolien 71%, hydraulique 65%, biomasse 55%). Pour les énergies conventionnelles, c’est le gaz qui arrive en tête avec 42% d’avis positifs, 27% pour le pétrole et 26% pour le charbon et 20% pour le nucléaire.

Enquête Eurobaromètre 2007 réalisée dans les 27 Etats de l’Union européenne et auprès de 26 000 personnes.


Sanseverino - Le Swing du Président


Mon Président, je sais qu’tu l’sais
Mais j’te l’redis comme ça c’est fait...
(on peut s’parler !)
Il faut à peu près cinquante ans
Pour bien refroidir complètement
Un réacteur de taille moyenne
D’une bonne centrale
Genre comme les tiennes...
(enfin les nôtres quoi !)

Si on stoppait le nucléaire ?

Si j’te dis ça, ce n’est pas pour
Faire mon aigri ou des discours
Scientifiques, ni pointus, jamais,
Car même toi tu t’endormirais
Je te propose un truc facile,
Et après je te laisse tranquille

Je sais qu’c’est dur mais tu peux le faire,
Veux-tu stopper le nucléaire ?

Ce que tu devrais faire aussi
Au congrès des Nations Unies
C’est dire modestement : les gars
Y’a plus aucune centrale chez moi...
(et hop ! balayés !)
Au début, je croyais vraiment
Contenter quelques mécontents...
(à force d’écouter tout le monde hein aussi euh...)
Mais j’ai trouvé ça fantastique !
And I say "no bombes atomiques"
Babas cool en Birkenstock,
Jeunes Allemandes non épilées
Contre Catholiques pratiquants,
vendéens et jeunes curés ;
Marchands d’uranium, socialistes,
humanistes convaincus,
Ex-fans de ZZ Top, anciens barbus

Ils hurlent tous... et l’armement ?
Que va t’on faire de nos savants ?
(ah bah oui, ça c’est un problème)
Tu leur réponds : Vous êtes tarés et
vos centrales vont exploser
(Cancers de la thyroïde !)
Et puis tu fais semblant de sortir
Et tu les laisses réagir

(Regarde bien, regarde, regarde, regarde...)
Tu seras étonné de les voir
Te courir après dans l’couloir

A part deux trois teigneux dangereux,
Et 5 ou 6 mecs ennuyeux,

Beaucoup qui pensent déjà comme toi
Se réveilleront et te diront :
L’électricité va manquer
Là, c’est à toi de répliquer :
(Alors là, tu sors ton joker... tu...)
(Tu vas dire vraiment tout c’que t’as !)
Les éoliennes, justement
ça fait du courant gratuitement

Pas de soucis, pas de calcaire
Abandonnons le nucléaire
Fermons les centrales pour de bon
Pour nos enfants c’était pas bon
Et perdons une fois pour toutes,
La course à l’armement et toute
La terre nous criera : "Victoire"
On entrera dans l’histoire
(A nous la gloire...)

Peace and Love, mon Président


L’Autorité Britannique pour l’Energie Atomique condamnée à une amende de 208 200 euros pour déversement illégal de déchets radioactifs

L’Autorité britannique pour l’Energie Atomique (UKAEA) a été condamnée à une amende de 140 000 livres (208 200 euros) par un tribunal écossais le 15 février pour déversement illégal de déchets radioactifs sur son site de Dounreay et pour avoir rejeté des fragments de combustible radioactif dans la mer. Le 6 février, l’UKAEA a reconnu quatre chefs d’inculpation au tribunal de grande instance de Wick, selon la législation de 1960 sur les substances radioactives.

Ces activités illégales ont eu lieu entre 1963 et 1984. L’Agence écossaise de protection de l’environnement fut la première à porter ces actes à l’attention des services du Ministère Public. D’après l’Agence, l’enquête et l’évaluation précise des conséquences environnementales de ces déversements ont demandé beaucoup de temps.

Le directeur de la sécurité de l’Autorité britannique pour l’Energie Atomique, John Crofts, a déclaré à l’issue du procès que l’UKAEA annoncerait en mai la méthode choisie pour récupérer les éléments radioactifs dispersés autour de Dounreay. Selon lui, la consultation publique lancée par l’UKAEA, visant à choisir entre 11 méthodes possibles de nettoyage, s’achèvera le 23 février.

Source : Platts – Londres, 19 février 2007


Nucléaire : l’Irlande dit non... avec la Norvège, l’Islande et l’Autriche

L’Irlande a rejoint trois pays d’Europe du Nord dans leur lutte contre le nucléaire comme solution au réchauffement climatique. Le groupe, qui comprend la Norvège, l’Islande et l’Autriche, a mis en garde contre la prolifération de centrales nucléaires avec ce qu’elles comprennent comme risques de contamination. Plus précisément, le groupe demande à ce que la réouverture du site nucléaire britannique de Thorp soit approuvée par un rapport d’experts internationaux. Ce site avait été fermé il y a quelques années suite à la découverte d’une fuite de déchets nucléaires. L’Angleterre a par ailleurs proposé la construction de nouvelles centrales dans le cadre de sa politique énergétique à long terme. Pour ces quatre pays opposés, le nucléaire ne peut être présenté comme une solution viable au réchauffement, les risques restant élevés. Le groupe se réunira de nouveau à l’automne.

Source : www.lepetitjournal.com
Dublin - jeudi 29 mars 2007


Allemagne : pas de remise en question de la sortie du nucléaire

La chancelière allemande Angela Merkel a adressé une fin de non recevoir aux partisans de l’énergie nucléaire. Elle leur a clairement signifié qu’elle ne reviendrait pas sur la sortie du nucléaire décidée il y a neuf ans.

Le gouvernement social-démocrate de son prédécesseur Gerhard Schröder a décidé en 1998 la sortie progressive du nucléaire, en accord à l’époque avec les producteurs d’électricité. L’industrie et la droite allemandes poussent pourtant à revenir sur cette décision, invoquant notamment la contribution du nucléaire dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Pour la chancelière néanmoins, "les objectifs (du protocole) de Kyoto ne sont pas directement dépendants de l’énergie nucléaire, et ce n’est pas comme si on les ratait automatiquement en réduisant le nucléaire".
Au sein de la grande coalition que dirige Mme Merkel, le parti social-démocrate (SPD) est fermement opposé à un changement de cap sur la question et "n’a pas l’air de vouloir changer d’avis sur ce sujet", selon elle.

Source : 3 janvier 2007
SDA-ATS News Service - BERLIN


Une île des Canaries bientôt alimentée à 100% en électricité renouvelable

El Hierro, une petite île des Canaries de 278 kilomètres carrés et peuplée de 10.500 habitants sera prochainement alimentée entièrement en électricité grâce à la combinaison d’éoliennes et d’hydroélectricité. Elle sera "la première île au monde alimentée à 100% par des énergies renouvelables", a assuré mardi le gouvernement espagnol. Le système mis en place comptera une centrale hydroélectrique alimentée par deux réservoirs, un parc éolien, un système de pompage. "La plus grande partie de l’énergie injectée dans le réseau de distribution proviendra de la centrale hydroélectrique", d’une capacité de 10 MW.
Par ailleurs, "la majorité de l’énergie produite par les éoliennes servira a alimenter le système de pompage" pour stocker l’eau dans un des deux réservoirs, "sous forme d’énergie potentielle". L’excédent d’énergie éolienne servira à alimenter deux usines de désalinisation d’eau de mer. Une centrale conventionnelle, préexistante, fonctionnant au diesel, sera maintenue pour les cas d’urgence en cas de manque d’eau et de vent. "Par ce système, nous parvenons à transformer une source d’énergie intermittente en un approvisionnement contrôlé et constant d’électricité", s’est réjoui le ministère.

Le système représentera un investissement de 54,3 millions d’euros étalé jusqu’en 2009 et permettra d’éviter l’émission des 18 700 tonnes de CO2 par an actuellement rejetées par la centrale thermique locale. L’Espagne est un des leaders européens de l’énergie éolienne. Elle a enregistré lundi son record de production éolienne : les forts vents qui ont soufflé sur le pays ont permis aux moulins de fournir 27% de la demande électrique du pays.

Source : www.lemoniteur-expert.com
21 mars 2007



MENU