Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Réacteur EPR : un fiasco monumental

#TITRE
L’explosion atomique des délais et des coûts
En 2003, tandis que le réacteur EPR à Flamanville était encore à l’état de projet et estimé à environ 3 milliards d’euros, le directeur de la division ingénierie nucléaire d’EDF, Bernard Salha, déclarait : "Il n’y a pas ou peu de risque de dépassement budgétaire car tous les grands contrats ont déjà été (...)
#TITRE
La cuve - Une défectuosité majeure au cœur de l’EPR
Une anomalie "très sérieuse" selon le président de l’ASN Le 7 avril 2015, l’Autorité de Sûreté Nucléaire annonçait la découverte de défauts de fabrication sur la cuve du réacteur EPR de Flamanville . Ce sont le couvercle et le fond de la cuve, forgées dans l’usine Areva/Saint-Marcel du Creusot, qui sont en (...)
#TITRE
Chantier de l’EPR : une litanie de malfaçons
La sûreté dépend aussi de la qualité de la construction Après des travaux préparatoires (creusement et terrassement) qui ont eu lieu d’août 2006 à décembre 2007, le chantier de construction de l’EPR en tant que tel démarre le 3 décembre 2007 avec le coulage du "premier béton". Dès lors, le chantier de (...)
Une conception innovante... de la "sûreté" !

L’EPR "n’est pas un produit industriellement mature" ; Une conception qui date d’avant Fukushima ; Le récupérateur de corium : ce qui est sûr, c’est le risque ; Un risque avéré d’accident grave par éjection des grappes de contrôle ; Soupapes de sûreté : "une régression" selon l’IRSN ; L’EPR ne résisterait pas à la chute d’un avion de ligne ; Plus de puissance, plus de combustible, plus de plutonium = plus de danger ; Un réacteur entièrement informatisé : complexe et vulnérable

Un réacteur construit pour... savoir construire des réacteurs !
En 2001, le rapport sur la programmation pluriannuelle des investissements pour la production d’électricité (PPI) reconnaissait explicitement que "le parc nucléaire existant est suffisant pour répondre à la demande" et que "cette situation perdurera jusqu’en 2010. Il n’y a donc pas de besoin de mise (...)
Un réacteur "européen" très franco-français...
"European Pressurized Reactor", le réacteur européen à eau pressurisée : ce nom en témoigne, les ambitions initiales étaient élevées. Il s’agissait rien moins que de mettre sur le marché le premier réacteur nucléaire "de 3e génération" et d’en faire le modèle leader en Europe et sur le marché mondial. (...)
Zwentendorf, ou que faire avec un réacteur (presque) achevé ?
La centrale nucléaire autrichienne de Zwentendorf, la seule du pays, a été achevée en 1977. Le 5 novembre 1978, le peuple autrichien, consulté par référendum, vote contre la mise en service de la centrale. Ce référendum a rapidement été suivi d’une "Loi interdisant la fission nucléaire à des fins (...)



Thèmes
EPR