Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

AG et AGE 2018

Documents post AG et communication du CA




L’Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire du Réseau "Sortir du nucléaire" a eu lieu les 12 et 13 mai 2018, à Lyon.

Nous vous invitons à prendre connaissance des documents post AG et de la communication du CA.



AG du Réseau "Sortir du nucléaire" à Lyon les 12 et 13 mai 2018 Communication du CA aux groupes adhérents

L’année passée à Sète, l’ambiance apaisée de l’AG contrastait avec celle du congrès d’Angers. Cette année à Lyon, le samedi - 27° C à l’extérieur et fortes pointes de température dans la salle - contrastait avec le dimanche matin - frais, studieux et plus serein-.

Malgré un long week-end de fête, environ 70 personnes se sont déplacées pour 50 groupes représentés. En 2019, l’année du congrès, l’objectif sera d’être plus nombreux, de rassembler plus largement et de fédérer les groupes grâce aux réformes que nous engageons..

La réorganisation de la gouvernance du Réseau (tant de l’équipe salariée que du CA), et surtout l’émotion suscitée par l’annonce du licenciement du coordinateur général ont provoqué des échanges vifs. Mais il était évident pour le CA que c’était bien à l’AG, moment crucial de la vie démocratique et collective de toute association, que devaient avoir lieu informations et débats, et non par une diffusion à tous vents d’informations partielles.

A l’issu de ces longs débats, incluant un moment de libre expression des salariés où ils n’ont pas souhaité prendre position dans le débat sur le licenciement de P Brousse., quitus a été donné par une très large majorité à la gestion passée du CA : rapport moral, d’activités, financier et ressources humaines. Compte-tenu de la convocation prochaine de l’association aux prud’hommes, à l’initiative du coordinateur, le CA a fait la déclaration suivante devant l’AG : « Le CA s’engage à avoir une attitude ouverte et constructive lors de la conciliation prud’hommale du 17 mai, sous réserve de réciprocité ». Le bilan de ses 20 ans passés à organiser le Réseau ne peut être ni totalement noir, ni totalement blanc : à ce stade, reconnaissons que Philippe Brousse n’a pas démérité de la lutte antinucléaire, malgré la décision difficile que vient de prendre son employeur.

De nouveaux binômes d’administrateurs ont été largement élus pour un an, jusqu’au congrès :

 Guillaume BLAVETTE et Alain CORREA (STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs),
 Angélique HUGUIN et Francine VAGNEUR (Cacendr),
 Catherine FUME (SDN Berry-Giennois-Pusaye) et Corinne FRANCOIS (collectif Bure Stop 55),
 Philippe LAMBERSENS (SDN 38) et Serge PERRIN (MAN),
 Daniel ROBERT (ACDN) qui devient suppléant de Jean-Marie MATAGNE,
 Benoit DE CORNULIER (SDN 79) qui devient suppléant de Jacques TERRACHER (ACEVE).

Martial CHATEAU et Alain JOFFRE quittent le CA après un long engagement de 6 et 5 ans : qu’ils soient ici remerciés.

Le CA est ainsi un peu remodelé et bien renforcé dans sa cohérence, avec l’apport notamment de nouvelles forces issues de la lutte à Bure.

Le plan d’action stratégique, feuille de route jusqu’au Congrès de 2019, a également été discuté, hélas beaucoup trop rapidement en raison du décalage de l’ordre du jour résultant des discussions très longues sur l’organisation interne avec modifications des statuts et du règlement intérieur.

Une réflexion au cours de 3 ateliers a permis d’aborder les campagnes à venir, sur le nucléaire civil et militaire, et de réfléchir à de nouvelles formes de luttes et à leur complémentarité.

Il incombera au CA de transformer tous ces échanges en préconisations concrètes en se coordonnant avec les groupes adhérents bien engagés dans la lutte.

En résumé, cette AG intermédiaire entre 2 Congrès a permis de régulariser les changements statutaires nécessaires, de poursuivre les réflexions sur les priorités d’actions et de prévoir les changements nécessaires dans le fonctionnement du Réseau.

Merci à tous les participant-e-s, tous les animateurs-trices et rapporteur-e-s, tous les membres sortants, actuels et nouveaux du conseil d’administration, à toute l’équipe salariée et aux bénévoles de « Rhône-Alpes sans nucléaire » qui ont permis le bon déroulement de cette AG positive pour la poursuite de notre longue lutte pour l’abandon du nucléaire civil et militaire.

Le 16 mai 2018 Le nouveau Conseil d’Administration du Réseau "Sortir du nucléaire"

Mail : ca sortirdunucleaire.org


Compte-rendu AGO et AGE 2018

À télécharger ci-dessous :

PDF - 2 Mo
Compte-rendu AGO et AGE 2018

Relevé de décisions

À télécharger ci-dessous :

PDF - 348.6 ko
Relevé de décision 2018

Statuts 2018 validés en AGE

À télécharger ci-dessous :

PDF - 388.4 ko
Statuts 2018

Règlement intérieur 2018 validé en AG

À télécharger ci-dessous :

PDF - 1.2 Mo
Règlement intérieur 2018

AG du Réseau "Sortir du nucléaire" à Lyon les 12 et 13 mai 2018 Communication du CA aux groupes adhérents

L’année passée à Sète, l’ambiance apaisée de l’AG contrastait avec celle du congrès d’Angers. Cette année à Lyon, le samedi - 27° C à l’extérieur et fortes pointes de température dans la salle - contrastait avec le dimanche matin - frais, studieux et plus serein-.

Malgré un long week-end de fête, environ 70 personnes se sont déplacées pour 50 groupes représentés. En 2019, l’année du congrès, l’objectif sera d’être plus nombreux, de rassembler plus largement et de fédérer les groupes grâce aux réformes que nous engageons..

La réorganisation de la gouvernance du Réseau (tant de l’équipe salariée que du CA), et surtout l’émotion suscitée par l’annonce du licenciement du coordinateur général ont provoqué des échanges vifs. Mais il était évident pour le CA que c’était bien à l’AG, moment crucial de la vie démocratique et collective de toute association, que devaient avoir lieu informations et débats, et non par une diffusion à tous vents d’informations partielles.

A l’issu de ces longs débats, incluant un moment de libre expression des salariés où ils n’ont pas souhaité prendre position dans le débat sur le licenciement de P Brousse., quitus a été donné par une très large majorité à la gestion passée du CA : rapport moral, d’activités, financier et ressources humaines. Compte-tenu de la convocation prochaine de l’association aux prud’hommes, à l’initiative du coordinateur, le CA a fait la déclaration suivante devant l’AG : « Le CA s’engage à avoir une attitude ouverte et constructive lors de la conciliation prud’hommale du 17 mai, sous réserve de réciprocité ». Le bilan de ses 20 ans passés à organiser le Réseau ne peut être ni totalement noir, ni totalement blanc : à ce stade, reconnaissons que Philippe Brousse n’a pas démérité de la lutte antinucléaire, malgré la décision difficile que vient de prendre son employeur.

De nouveaux binômes d’administrateurs ont été largement élus pour un an, jusqu’au congrès :

 Guillaume BLAVETTE et Alain CORREA (STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs),
 Angélique HUGUIN et Francine VAGNEUR (Cacendr),
 Catherine FUME (SDN Berry-Giennois-Pusaye) et Corinne FRANCOIS (collectif Bure Stop 55),
 Philippe LAMBERSENS (SDN 38) et Serge PERRIN (MAN),
 Daniel ROBERT (ACDN) qui devient suppléant de Jean-Marie MATAGNE,
 Benoit DE CORNULIER (SDN 79) qui devient suppléant de Jacques TERRACHER (ACEVE).

Martial CHATEAU et Alain JOFFRE quittent le CA après un long engagement de 6 et 5 ans : qu’ils soient ici remerciés.

Le CA est ainsi un peu remodelé et bien renforcé dans sa cohérence, avec l’apport notamment de nouvelles forces issues de la lutte à Bure.

Le plan d’action stratégique, feuille de route jusqu’au Congrès de 2019, a également été discuté, hélas beaucoup trop rapidement en raison du décalage de l’ordre du jour résultant des discussions très longues sur l’organisation interne avec modifications des statuts et du règlement intérieur.

Une réflexion au cours de 3 ateliers a permis d’aborder les campagnes à venir, sur le nucléaire civil et militaire, et de réfléchir à de nouvelles formes de luttes et à leur complémentarité.

Il incombera au CA de transformer tous ces échanges en préconisations concrètes en se coordonnant avec les groupes adhérents bien engagés dans la lutte.

En résumé, cette AG intermédiaire entre 2 Congrès a permis de régulariser les changements statutaires nécessaires, de poursuivre les réflexions sur les priorités d’actions et de prévoir les changements nécessaires dans le fonctionnement du Réseau.

Merci à tous les participant-e-s, tous les animateurs-trices et rapporteur-e-s, tous les membres sortants, actuels et nouveaux du conseil d’administration, à toute l’équipe salariée et aux bénévoles de « Rhône-Alpes sans nucléaire » qui ont permis le bon déroulement de cette AG positive pour la poursuite de notre longue lutte pour l’abandon du nucléaire civil et militaire.

Le 16 mai 2018 Le nouveau Conseil d’Administration du Réseau "Sortir du nucléaire"

Mail : ca sortirdunucleaire.org


Compte-rendu AGO et AGE 2018

À télécharger ci-dessous :

PDF - 2 Mo
Compte-rendu AGO et AGE 2018

Relevé de décisions

À télécharger ci-dessous :

PDF - 348.6 ko
Relevé de décision 2018

Statuts 2018 validés en AGE

À télécharger ci-dessous :

PDF - 388.4 ko
Statuts 2018

Règlement intérieur 2018 validé en AG

À télécharger ci-dessous :

PDF - 1.2 Mo
Règlement intérieur 2018